Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘Ca secoue’ Category

En Egypte, ça se complique

Posted by lolik11 sur 26 mars, 2011

Le 20 mars, les Egyptiens ont approuvé par referendum, à 77 %, la réforme constitutionnelle proposée par le Conseil des forces armées au pouvoir depuis la chute de Moubarak. Ce texte prévoit  la tenue d’élections législatives et présidentielle dans un délai indicatif de 6 mois. A noter, qu’il laisse en place l’article 2 de la dite constitution qui indique « que la charia est source de toute législation ». Le nouveau premier ministre Ahmed Chafik s’est engagé à libérer les prisonniers politiques : mi mars, une centaine ont retrouvé leur liberté. Révolution démocratique ? Hum…parmi les bénéficiaires de ces libérations on trouve entre autres, Mohammed al-Zawahiri (frère du n°2 d’Alqaida) emprisonné depuis 1999, reconnu coupable d’avoir planifié des opérations militaires en Egypte, deux membres du Jihad islamique égyptien condamnés dans le cadre de l’assassinat du président Anouar el Sadate, Sheikh Abou al Seoud, chef historique de Gaméah al Islmaiya, groupe qui avait tué 58 touristes à Louxor en 1997 et quelques membres du Hamas.

C’est vrai que l’actualité est chargée, mais l’actualité en Egypte pèse sans doute d’un poids aussi lourd que les interventions en Lybie, en raison de l’accord de paix de ce pays avec Israël dont on se demande ce qu’il va devenir après les élections qui révèleront le poids du parti de la liberté et de la justice (Confrérie des frères musulmans). C’est sans doute pour cela que notre presse, n’a pas jugé bon d’en parler.

Posted in Ca secoue | Tagué: , | Leave a Comment »

A qui profite le Front républicain ?

Posted by lolik11 sur 25 mars, 2011

Comme on pouvait s’y attendre, le premier tour des élections cantonales a montré que notre démocratie était malade, en témoignant l’abstention record et la forte montée du Front National (du moins en % des suffrages exprimés, compte tenu du nombre de cantons dans lequel il présentait un candidat). Ces deux tendances n’étant pas des nouveautés mais plutôt les conséquences d’une absence de véritable alternative au système UMPS. La claque prise par l’UMP, réunissant seulement  17% des voix au niveau national,  laissant 204 duels PS-FN au second tour (10% des cantons renouvelables) n’est même plus un signal d’alarme, c’est la preuve que la stratégie sarkozyste du « en parler toujours, n’agir jamais », associée au parti unique à droite mène à un véritable suicide collectif.

Mais ce recul de l’UMP n’a pas non plus bénéficié à la gauche ni au PS qui reste à des scores classiques (autour de 25%) alors que le désamour du gouvernement et du président auraient dû les propulser au sommet. La force du PS réside essentiellement dans la faiblesse de la droite et la gauche ne triomphe que dans les élections locales et surtout quand le peuple reste à la maison. Face à ces résultats, tout ce que le système médiatique et politique à a nous proposer est un fumeux Front Républicain destiné à faire barrage au FN et qui assurerait la réélection, de manière quasi automatique, du syndicat des sortants. On voudrait nous embrigader dans ce Front mais avant de l’envisager, deux questions méritent réponses.

Un Front Républicain, mais avec qui ? Avec tous les partis hors FN ? C’est quand même assez fort de vouloir faire un Front Républicain avec le NPA qui n’est pas vraiment républicain (jetez un œil à son programme) et avec ceux qui acceptent de s’y allier. Avec l’UMP et le PS, qui ont bafoué le peuple avec le traité de Lisbonne ? Qui bradent conjointement l’Ecole Républicaine, les services publics, la laïcité, notre souveraineté populaire depuis 30 années ? Tous ceux qui prétendent présenter un Front Républicain devrait déjà balayer devant leur porte avant de donner des leçons de républicanisme. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Ca secoue | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Encore du boulot pour les indignés

Posted by lolik11 sur 24 février, 2011

Le PS, le Mrap, SOS Racisme, la Licra, Hessel au secours ! Revoilà, utilisées les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire qui vont encore une fois vous convier à vous indigner. Cette fois, le travail de détection vous est facilité puisque les « indignant » sont dans vos meubles, ce qui n’en rendra que plus beau votre cri d’indignation que nous attendons tous. Une plainte, peut-être, pour incitation à la haine ? Osez, la 17eme chambre correctionnelle a l’air tout à fait disposée à vous entendre et ne vous refusera pas ce qu’elle vient d’accorder aux plaignants contre les propos d’Eric Zemmour. Et puis ainsi, personne ne vous reprochera d’être moins sensible au salut qu’à l’occupation, et vous éviterez ainsi le reproche d’indignation sélective réservée à Marine le Pen ; que dis-je d’indignation discriminante ! ce qui est très mal vu en ce moment…

Posted in Ca secoue | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La démocratie, pour canaliser la violence

Posted by lolik11 sur 24 février, 2011

Karl Popper qui était un malin, s’était intéressé entre autres, aux conséquences des élections démocratiques pour les approuver. Il définissait la démocratie  « non comme la solution pour choisir le meilleur chef d’Etat, mais comme le moyen de s’en débarrasser à date fixe, sans violence ».

Au moment où le Maghreb paie au prix fort le départ de ses dictateurs, cette idée pourrait faire son chemin.

source

Posted in Ca secoue | Tagué: , , , | Leave a Comment »

L’aveu

Posted by lolik11 sur 20 février, 2011

Au détour d’une itv [1], l’aveu aura été prononcé cette semaine, par Alain Juppé. A la question « Etes-vous favorable au contrôle des budgets par la Commission européenne avant leur vote par les Parlements nationaux ? » Il fera cette réponse, dont il n’aura sans doute pas mesuré la portée : « C’est une révolution que j’approuve sans réserve. On est allé trop loin dans la construction européenne, pour ne pas aller plus loin encore. » Pour justifier ce propos, il ajoutera même : « Si l’euro disparaissait, c’est l’Europe qui disparaitrait. Tout alors deviendrait possible, y compris le pire ».

Mon propos, ici, ne porte pas sur l’extension des pouvoirs de la Commission européenne, à laquelle je ne suis absolument pas favorable puisqu’au contraire je souhaite rétablir la souveraineté nationale. C’est bien évidemment dans la raison qu’il fournit à son approbation que je vois la preuve de l’erreur de sa position. Raison qu’il fournit de façon surprenante, sans aucune réticence et dont l’expression naïve est tout simplement renversante !

Elle s’apparente tout à fait, à ce qui est appelé « le processus de validation collective de l’aberration » dans la sociologie des erreurs radicales et persistantes. [2] Dans ce processus, le silence sur les désaccords et la persévérance dans l’erreur sont deux mécanismes qui se renforcent : on persiste parce qu’il devient de plus en plus difficile de dire qu’il ne faut pas persister, tant pour ne pas affaiblir le groupe auquel on appartient que pour ne pas s’en exclure.  D’autant que dans ce genre de décision politique, ce qui est recherché n’est pas la bonne solution, mais l’adhésion. Or ces décisions sont potentiellement absurdes parce qu’on peut tout faire au nom de la mobilisation. Et dans cette perspective, mieux vaut une décision absurde qui suscite l’adhésion collective plutôt qu’une bonne solution sans soutien !

On est ici dans l’expression dramatique destinée à nous faire croire « qu’on va tous mourir » si on arrête la construction européenne ou si l’on sort de l’euro. On est clairement dans l’auto-justification s’appuyant sur la persévérance dans les décisions du passé pour continuer dans l’erreur radicale en en espérant la fameuse adhésion collective. Ce que confirment évidemment la Norvège, la Suisse, le Royaume-Uni, la Pologne etc…

[1] Le passage en cause de cet itv est réservé aux abonnés ou à la version papier du Figaro du 18 février et figure à la suite de cet article

[2] Ce domaine a été exploré en autre par Christian Morel dans son livre « Les décisions absurdes » (dont je vous recommande la lecture) et ce chapitre en référence est illustré par…les cas de la navette Challenger et de la ligne Maginot !

Posted in Ca secoue | Tagué: , , , | 2 Comments »

Un nouveau délit vient d’être inventé !

Posted by lolik11 sur 19 février, 2011

Il s’agit de l’incitation à la discrimination raciale, sans aucun soupçon de diffamation. ??? Le concept n’est pas facile à cerner et une telle créativité juridique est assez ébouriffante. Je vous livre le raisonnement sur lequel s’est appuyé le tribunal pour condamner Eric Zemmour. Mais avant, retour en arrière sur les propos en cause : «Pourquoi ils sont contrôlés 17 fois, parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait. »

1)      Le Tribunal l’a relaxé du délit de diffamation pour ces propos car « Il n’affirme ni ne sous-entend l’existence d’un lien de causalité avéré ou possible entre l’origine ou la couleur de peau et une sur-représentativité prétendue parmi les trafiquants »

2)      Mais ce même Tribunal a considéré qu’il avait bien incité à la discrimination raciale car « Par cette phrase catégorique et péremptoire, il justifie directement et clairement les contrôles, aussi arbitraires que systématiques, envers certaines catégories de population».

Est-ce à dire que si la phrase avait été moins péremptoire, il n’y aurait pas eu incitation à la discrimination raciale ? Par exemple «…parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes » est nettement moins péremptoire donc il n’y aurait pas de discrimination. A retenir donc, que « c’est comme ça, c’est un fait » ne devra désormais être employé qu’en dehors de tout contexte potentiellement discriminant. La météo et la philatélie se voient désormais conservateurs en chef de ces sympathiques locutions.

On comprend aussi au passage, que cette même phrase, si elle n’avait pas été précédée d’un échange sur les raisons de contrôles policiers, ne les auraient donc pas justifiés, ces satanés contrôles aussi arbitraires que systématiques, et donc que le Tribunal n’y aurait vu aucune incitation à la discrimination raciale.  Il faudra donc éviter les concomitances suspectes et modifier un peu nos habitudes de conversation. Ca donnera à peu près, ça :

« Pourquoi sont-ils contrôlés ? » rester silencieux ou parler d’autre chose…Lorsque l’interlocuteur aura repris la parole et sera passé à un autre sujet, on pourra alors dire « «…parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ». Bref, les discussions ne vont pas être faciles à l’avenir ! Enfin, pas toutes ; il est quand même permis, par exemple, de se refuser à embaucher un mâle blanc et de lui préférer une femme, ou une personne…

Une soixantaine de députés en arrivent à penser qu’il s’agit d’une dérive judiciaire qui impose désormais la révision des lois qui la permettent. Les citoyens les plus audacieux créent des comités de soutien et d’autres signent des pétitions pour s’opposer à cette police de la pensée, bref on dirait que le fossé se creuse entre la Justice, le peuple et ses représentants et que tout ce petit monde commence à s’émouvoir bruyamment.  Attendons l’appel du jugement, et d’ici là regardons si sa voix, sera entendue ou si la Justice continuera à nous inventer la société du silence.

Posted in Ca secoue | Tagué: , , , | 2 Comments »

La guerre de notre temps, la guerre des monnaies

Posted by lolik11 sur 2 octobre, 2010

Le yuan, forme moderne de la torpille

Le yuan, forme moderne de la torpille

Cette semaine, la chambre des représentants américaine a voté une loi destinée à contrer la sous-évaluation du yuan. Ce texte, qui doit, encore être voté par le Sénat puis ratifié par le Président Obama – et je ne doute pas que les tenants du libre-échangisme (FMI, OMC, UE, Wall Street…) le plus débridé vont tout faire pour essayer de torpiller (1) cette loi ouvre la voie à la mise en place de droits de douane compensatoires (et donc d’un protectionnisme) par le Département du commerce qui a le droit de considérer que les « devises fondamentalement sous-évaluées » sont des subventions illégales aux exportations et le devoir d’agir contre elles..

Cette loi est une conséquence directe de la guerre des monnaies que se livrent les grandes puissances. Car dans notre monde où le commerce est censé avoir tout pacifié, les grandes puissances se livrent désormais à une guerre monétaire afin de bénéficier de la monnaie la plus faible possible pour doper aux exportations leur croissance au détriment des appareils industriels des autres puissances. Saluons au passage, le beau retour des théories mercantiliste en vogue sous Colbert. Et les chinois sont ceux qui y réussissent le mieux avec un taux de change fixe par rapport au dollar (2) ; l’avantage d’être une dictature dans la guerre économique moderne.

L’Amérique ne s’agite que maintenant car pendant des années, elle pouvait limiter les dégâts par un endettement des ménages pauvres, une liquidité abondante à Wall Street et un taux de change sous-évalué par rapport à l’Euro, ingrédients qui lui permettait de faire subir à l’Europe sur les produits à plus forte valeur ajoutée ce que les chinois lui faisaient  payer (ainsi qu’à l’Europe) sur les produits basique . Les pays de la zone Euro (3) étant, les dindons de cette sinistre farce…

Mais cette loi est aussi une claque pour Obama qui, contrairement à ce qu’on pense en Europe n’a pas été élu parce qu’il était l’espoir d’un monde apaisé, d’un monde pacifié, d’un monde sorti de l’Histoire mais parce qu’il présentait la meilleure réponse économique à la crise imputée aux républicains et promettait aux américains moyens de leur rendre leur travail (4). Deux ans plus tard, les représentants pensent de moins en moins qu’Obama ait la moindre capacité de faire changer d’avis la Chine par la seule parole et commencent à vouloir se protéger des pratiques déloyales de la Chine qui pèsent principalement sur les ouvriers américains…les mêmes qui promettent de sanctionner durement les démocrates qui sont aux commandes sans avoir réussi à résoudre le problème du chômage depuis deux années…

Pendant ce temps-là, de ce côté-ci de l’océan, nous avons toujours une BCE sous contrôle allemand que ne préoccupe pas du tout le taux de change de l’Euro (et donc la croissance et le chômage des autres pays) et ne pense qu’aux plans de sauvetage des banques et de l’Euro (5). Si le Département du Commerce arrive à étayer cette sous-évaluation du yuan et à appliquer des sanctions douanières, la BCE se trouverait alors prise en flagrant délit d’aveuglement et contrainte d’agir sous pression politique. Pendant ce temps là, nous avons toujours une Commission Européenne qui continue de s’en prendre à ce qu’il reste de souveraineté et de spécificités des pays européens, qui poursuit son œuvre de déréglementation et d’ouverture du Marché Commun sous le dogme de la Concurrence Pure et Parfaite pour en faire le Marché Tout Court. Il est grand temps de changer d’Europe …

1 –  Ils vont, comme à leur habitude, dire qu’il vaut mieux discuter avec la Chine pour qu’elle apprécie un peu plus sa monnaie (exactement ce que fait Obama depuis 2 ans sans  aucun résultat). Ils vont également nous répéter que le commerce c’est bon pour tout le monde (enfin je trouve que tout le monde ressemble plus à un banquier de Wall Street, un patron de multinationale ou même à la population chinoise qu’à un ouvrier français, ces temps-ci), que la Chine a besoin des exportations pour se développer (aller donc dire cela à tous les ouvriers en Europe et aux USA qui perdent leur job). Et pour finir ils vont nous sortir l’argument massue habituel : le protectionnisme, c’est la guerre, le protectionnisme, c’est ce qui a amené Hitler au pouvoir.

2 – C’est l’avantage d’être une dictature militaire, vous pouvez toujours imposer des décisions à vos partenaires démocratiques qui n’osent plus rien faire respecter, même pas les règles du jeu du libre échange.

3- En ces temps de crise irlandaise, il serait temps de faire un bilan de l’Euro. On voit bien que les fameux PIGS sont des pays écrasés sous la botte de l’Euro alors que les pays qui redémarrent sont ceux qui n’en font pas partie : Pologne, Royaume-Uni, Suède…La seule bénéficiaire de l’Euro est l’Allemagne, mais cela est une autre histoire….

4- Il suffit de regarder les courbes des intentions de vote de la présidentielle de 2008 pour s’apercevoir que le véritable déclic dans la campagne d’Obama est la chute de Lehmann Brothers en Septembre.

5- Si la BCE ne s’occupe pas du taux de change de l’Euro, c’est que la vérité est ailleurs. La vérité est qu’un taux de change élevé permet à l’Allemagne de dépecer les industries des autres pays de la zone euro, notamment française et italienne, ses deux principaux concurrents, tout en achetant ses matières premières moins cher grâce à l’Euro fort.

Posted in Ca secoue, L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

Attachez vos ceintures !

Posted by lolik11 sur 26 juin, 2010

C’est le titre du recueil des blocs notes, saison 2009, publiés chaque vendredi dans le Figaro, d’Yvan Rioufol qui vient paraître. Ce qui est bien, c’est que sa pensée ne varie pas et comme les faits sont têtus, on retrouve avec une année de recul, les problèmes intacts et l’analyse qui en était faite alors qui tient toujours la route. D’autant que la plupart du temps, il reste proche des faits, se contentant d’en souligner les incohérences et osant exprimer son point de vue. En voici quelques extraits, qui datent juste d’une année.

Du 20 au 26 juin 2009 : Court-termisme

« Reste la question : N.Sarkozy désire-t-il vraiment prendre à bras le corps les problèmes les plus graves, dont celui de la sauvegarde de la cohésion nationale ? … Quand le chef de l’Etat, assure, lundi, parlant d’économie et de social : « le modèle français a de nouveau toutes ses chances », alors que le rapport de la Cour des Comptes, publié le lendemain, met en alerte sur les déficits colossaux produits, notamment, par l’Etat providence, se retrouve cette constante attirance pour le court-termisme, qui a toujours repoussé les décisions les plus drastiques. A quand l’électrochoc ? »

Justement la semaine dernière la Cour des Comptes faisait encore le même constat ! Quant au modèle français, version retraite, ses chances  sont comptées…

L’exemple de l’immigration : l’insouciance de l’Etat face à l’immigration de peuplement fait partie de ces attitudes incomprises par une partie de l’opinion. Celle-ci, souvent retranchée dans l’abstention, reste un possible renfort pour une extrême-droite dé diabolisée par Marine le Pen. Quand Al Qaïda menace de se venger de la France parce qu’elle stigmatise la burqa, tandis que les violences se multiplient  dans les cités, ces faits soulignent des défaillances publiques persistantes…Il est des situations qui, aujourd’hui, ressemblent parfois  à des répétitions de guerre civile. Mais où sont « les opérations coup de poing dans les cités annoncées par Nicolas Sarkozy il y a un mois ?…

Le procès des émeutiers de Villiers le Bel qui s’est ouvert la semaine dernière, rappelle que 96 policiers y avaient été blessés par armes à feu.

Priorité au désendettement : le colossal endettement du pays est une autre bombe à retardement dont les français commencent à prendre conscience….Mercredi Nicolas Sarkozy a dit vouloir charger une commission de réfléchir « aux priorités nationales pour l’avenir » qui seront financées par l’emprunt national en 2010. Mais la priorité nationale n’est-elle pas de rompre, au contraire, avec cette pratique de l’endettement supportée par chaque français, à hauteur de 22 600 euros, que le gouvernement cherche à relancer en cherchant l’aval des épargnants ?

C’est justement hier, que le rapport Camdessus consacré à la réforme constitutionnelle d’équilibre de finances publiques, a été remis à F.Fillion et aujourd’hui que le G20 proclame la nécessité de la réduction des déficits budgétaires !

Bref, pour les oublieux auxquels j’appartiens, c’est un régal que de retrouver toutes les âneries qui ont pu être racontées il y a seulement une année ! C’est réjouissant de penser que «  le mur de la pensée bétonnée est à deux doigts de s’effondrer, vingt ans après celui de Berlin, sous les effets conjugués de l’éclatement des bulles idéologiques, de la libre expression rendue possible par internet et du débat ouvert in extremis par le pouvoir sur l’identité nationale. Les vérités jusqu’alors occultées n’ont pas fini de secouer le paisible confort du politiquement correct, cette lâcheté déguisée en vertu ».

Chaque bloc note ne dépassant pas 2 pages, ça me fera un très bon livre de plage !

Posted in Ca secoue | Tagué: , , | 2 Comments »