Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for octobre 2009

Le retour des emplois jeunes ou les limites de l’ouverture aux modernes

Posted by echopolitique sur 29 octobre, 2009

Il n'est pas beau notre Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse...Avec ses mesures dont tout le monde se fout dès qu'elles sont mises en place...L'important est ailleurs, l'important est de faire moderne, social, généreux, de goauuuuche...Allez Sarko, t'inquiètes tu seras tellement de gauche que seuls des électeurs de gauche voteront pour toi bientot (autant dire plus grand monde)

Il n'est pas beau notre Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse...Avec ses mesures dont tout le monde se fout dès qu'elles sont mises en place...L'important est ailleurs, l'important est de faire moderne, social, généreux, de goauuuuche...Allez Sarko, tu seras tellement de gauche que seuls des électeurs de gauche voteront pour toi bientot (autant dire plus grand monde)

La nuit dernière, le Sénat a voté une proposition de loi sénatoriale du groupe RDSE (en service commandé pour M.Hirsch, c’est ti pas beau l’ouverture et la politique bipartisane) créant le service civique volontaire. Il s’agit pour toute personne de plus de 16 ans de nationalité française ou résidant en France depuis plus d’un an (on remarquera que de plus en plus la nationalité s’efface au profit du lieu de résidence et ce quelque soit le gouvernement) de s’engager pour «une mission d’intérêt général» au sein d’associations, fondations ou collectivités. Les volontaires bénéficieront d’une couverture sociale, de droits à la retraite, d’un accompagnement, d’une validation des acquis de l’expérience avec une attestation de fin de service ainsi que d’une indemnisation d’environ 600 euros mensuels qui ne sera accordée qu’aux moins de 25 ans.  Alors bien entendu les médias et les politiques nous vendent la petite soupe comme étant un grand pas en avant visant à promouvoir la cohésion sociale, la mixité sociale et la citoyenneté au sein de la jeunesse, que le service civique permettra d’intégrer également les jeunes des quartiers, que cela rétablira l’engagement citoyen d’une jeunesse qui n’attend que ça, de donner à son pays…

Mais ne soyons pas dupes car derrière les beaux discours, il faut voir ce qu’est le nouveau service civique obligatoire et si ce n’est le retour des emplois jeunes déguisés. Première preuve, le service civique volontaire remplace le service civil mis en place en 2006 pour répondre aux besoins d’action sociale dans les quartiers après les émeutes de 2005. Qui étaient déjà présentés comme des emplois jeunes bis. Heureusement que la très forte limitation du dispositif (les effets d’annonce ont des fois du bon) avaient réussi à contenir le retour des grands frères mais avec la nouvelle impulsion de M.Hirsch, on va avoir le bonheur de redécouvrir ces jeunes qui font tant pour leur quartier. D’ailleurs, autre confirmation : le gouvernement et les parlementaires parlent bien de 10 000 postes dans leur proposition de loi… et non pas de 10 000 volontaires. C’est à cause des implications budgétaires qui obligent les parlementaires à appeler un chat un chat et donc un emploi un emploi. Et donc les volontaires sont bien en poste…et quand on sait que cela peut durer de 6 à 24 mois, soit exactement les durées des CDD, comme par hasard…

Et enfin, il suffit de lire un peu entre les lignes. Quand le gouvernement et les parlementaires disent « une mission d’intérêt général au sein d’une ONG ou d’une administration publique ou d’une collectivité territoriale », il faut voir un peu plus loin que ce qu’on nous dit. Sur le terrain, le service civique volontaire sera, dans la grande majorité des cas, un jeune employé par une association ou une collectivité territoriale (mais financé par l’argent de l’Etat) pour des actions sociales dans les quartiers. Certains auront peut-être un vrai rôle social et un vrai bénéfice pour la communauté mais la plupart du temps, cela ne servira qu’à faire diminuer le taux de chômage dans les quartiers, faire un peu de clientélisme…quand ce ne sera pas pour acheter la paix sociale comme à la plus belle époque des années Jospin. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Monsieur A. Montebourg, allons au fond du sujet et annexons l’Afghanistan

Posted by echopolitique sur 27 octobre, 2009

Montebourg 2

A.Montebourg ou le calcul de la gauche : ils ont perdu le peuple (ouvriers/employés/classes pauvres et moyennes) depuis 30 ans et lui cherchent un prolétariat de substitution. D'où les demandes répétées d'ouverture massives des frontières aux immigrés, qui acquerront la nationalité et donc pourront voter pour eux bientôt...

Des choses très surprenantes se passent en France. Alors que jour après jour, nous découvrons (ou plutôt faisons semblant de découvrir) la situation du pays et de ses « quartiers » en perdition, minés par le communautarisme ethnico-religieux, les difficultés d’intégration des nouveaux arrivants (depuis 30 ans) et de la génération suivante, les problèmes de l’Education Nationale qui n’arrive plus à jouer son rôle de creuset de l’assimilation, les problèmes d’insécurité, de logement, d’un modèle social à la dérive et ce malgré la chape de plomb médiatique qui nous invite encore à croire que ce sont des « quartiers populaires », certains continuent à ne pas vouloir regarder la vérité en face et pire, proposent de continuer et d’accélérer en direction du mur en appuyant  sur le klaxon. Le dernier en date est Arnaud Montebourg, député socialiste qui a déclaré, à l’occasion de la polémique sur le renvoi de 3 Afghans dans leur pays, « que la France devrait accueillir tous les réfugiés car la France peut encore assimiler des populations très diverses ».

Mais peut-être que le député ex-non cumulard ne vit pas dans le même monde que nous et peut-être, ceci expliquant cela, que nous n’avons pas compris tout ce qu’il nous dit. Qu’est que veut dire tous les réfugiés ? Que veut dire la France ? Que veut dire assimiler des populations très diverses ? Voilà de très bonnes questions qui mériteraient des éclaircissements de la part du député. Nous allons essayer de le faire pour lui.

Tous les réfugiés, cela veut-il dire toute personne dans le monde considérée comme un vrai réfugié selon des critères définis par la République et dont le dossier est accepté par l’OFPRA (qui n’est pas le moins généreux et le plus regardant sur les demandes) ? Ou alors, est-ce la définition bien-pensante d’un réfugié c’est-à-dire toute personne vivant dans un pays en guerre et même toute personne vivant dans un pays moins développé que la France ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale | Tagué: , , , , | 7 Comments »

Messieurs les députés, prenez enfin vos responsabilités et la part du pouvoir qu’il vous revient

Posted by echopolitique sur 22 octobre, 2009

Messieurs les députés ayez enfin le courage de vos attributions et arrêtez d'être des godillots ! Que l'Assemblée re-devienne un centre de pouvoir où s'élabore les lois et les compromis politiques de notre pays comme dans toutes démocraties...surtout face à un exécutif en campagne permanente et soumis à la dictature court-termiste du politiquement correct...

Messieurs les députés ayez enfin le courage de vos attributions et arrêtez d'être des godillots ! Que l'Assemblée re-devienne un centre de pouvoir où s'élabore les lois et les compromis politiques de notre pays comme dans toutes démocraties...surtout face à un exécutif en campagne permanente et soumis à la dictature court-termiste du politiquement correct...

La majorité parlementaire UMP – Nouveau Centre tangue fortement. Plusieurs sujets ne passent pas, tels que la taxe carbone, la suppression de la Taxe professionnelle, les polémiques Mitterrand et Jean Sarkozy, le gouffre des finances publiques… Mais le gouvernement continue à imposer son projet et ses vœux, quitte à aller à l’encontre de la volonté profonde de sa majorité et à mettre cul par-dessus tête ses électeurs. Les députés et les sénateurs de la majorité ne s’y trompent pas et sont en train de mener une véritable guerilla parlementaire contre le gouvernement à l’occassion de l’examen des projets de loi de finance de l’Etat et de la Sécurité Sociale.Les accroches se multiplient sur la taxe professionnelle, sur le bouclier fiscal, sur toute la politique fiscale et budgétaire…avant peut-être, et espérons-le, une révolte générale des parlementaires de la majorité contre un pouvoir de plus en plus autiste aux électeurs de la majorité et qui bascule de plus en plus dans le camp des élites médiatiques : affaire Mitterrand, Jean Sarkozy, cagnotte au lycée, taxe carbone, RSA jeune…mais aussi la fausse fermeté (c’est-à-dire dans les paroles seulement) sur l’insécurité (hausse de la délinquance et impunité dans les cités), l’immigration (27 000 expulsions seulement dont 17 000 à Mayotte et 6 000 en Guyane autant dire que l’immigration illégale a de beaux jours devant elle en Métropole sans parler des milliers de régularisations déguisées), l’Europe…le sarkozysme ressemble de plus en plus à du chiraquisme, sans assumer que la rupture est remise à plus tard…

D’ailleurs, les députés et sénateurs ne sont vraiment pas loin de se rebeller ouvertement contre l’Elysée et le système du chef suprême qui les écrase et les transforme en godillots admirant le navire français aller dans le mur. Car il ne faut pas se leurrer, tous les députés de la majorité savent que l’exécutif est en train de faire n’importe quoi et surtout de ne pas s’attaquer aux vrais sujets et ce que leurs électeurs pensent de ce pouvoir. Les députés ne supportent plus de suivre un gouvernement qui croit avoir toujours raison et savoir ce qui est bien pour le peuple alors qu’il va au final à l’encontre de ses valeurs, de celles des ses électeurs et plus largement de la France.

Simplement, les députés ne vont pas au bout de la démarche, n’osent pas réellement franchir le Rubicon d’un vrai pouvoir législatif face à un pouvoir exécutif, celui de l’indépendance entre les deux. Indépendance qui voudrait dire de temps en temps opposition voire même crise, sans toutefois aller jusqu’à la censure. Beaucoup me diront que les institutions de la Vème République ne le permettent pas mais cela tient plus au fait que c’est l’Elysée qui tient le parti et donc la boite à investiture et cela les députés en ont très peur. Les institutions de la Vème ne sont pas en cause surtout qu’avec la dernière réforme constitutionnelle qui a fortement limité le 49-3 et donc la suprématie de l’exécutif, les députés se doivent d’accomplir leurs nouveaux devoirs et d’utiliser leurs nouveaux droits. Le devoir de mieux travailler en commission car c’est désormais ce texte issu de la commission qui est étudié en séance, le devoir de contrôler le budget et le gouvernement et le droit de déposer des projets de lois parlementaires avec le partage de l’ordre du jour, le droit de s’opposer à des nominations, le droit de déclencher des référendums d’initiative populaire…même si ces deux derniers ne sont pas encore entrés en vigueur. Alors messieurs, un peu de courage dans votre fonction et pour exercer vos prérogatives…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , , | 5 Comments »

Domino balte ?

Posted by lolik11 sur 17 octobre, 2009

Air froid en vue sur l'UE

Air froid en vue sur l'UE

La Lettonie est à l’arrêt : alors que la croissance de son pib flirtait avec les 10% annuels depuis les années 2000, celle-ci s’est brutalement retournée en 2008 (-5%) et les prévisions 2009 s’effondrent à -19% ! Devant l’urgence, en janvier, le pays a bénéficié d’un plan de soutien de 7,5 milliards d’euros de la part du FMI et de l’UE (part UE 3,1 milliards) contre l’engagement de limiter de déficit public à 10% en 2009 et de soulager celui-ci de 2,75% par an pour le ramener sous les 3% d’ici 2012. Une 1ère tranche de prêt a été débloquée pour 1,6 milliards mais les transferts de fonds suivants sont liés à la réalisation des engagements : or pour le moment, bien que le gouvernement letton ait déjà coupé 10% dans les dépenses budgétaires, le déficit, lui continue de courir après la baisse du pib et aux dernières nouvelles ce serait presque 12% qui s’afficherait.

Pour le gouvernement letton, les marges de manœuvre ne sont pas bien épaisses ; le salaire des fonctionnaires a été réduit de 5%, le chômage s’atteint 13% et le recul du marché immobilier s’établit à -70% ! par rapport à son plus haut de mars 2007.  Les ménages sont étranglés et du coup, le 1er ministre propose de limiter le remboursement des prêts immobiliers à la valeur de marché des biens et n’a pas l’air décidé à augmenter les impôts ni réduire les budgets (prochaines élections législatives en octobre 2008). Les spécialistes y voient le signal d’une dévaluation prochaine qui permettrait de relancer l’économie en panne, rendant l’économie plus compétitive, au moins pour les exportations. Mais les banques suédoises (Swedbank, SEB et Nordea), qui ont une position dominante en Lettonie (les encours de prêts y sont estimés à plus de 40 milliards d’euros) pour avoir nourri le boom économique de ces dernières années, commencent à s’inquiéter car 80% des prêts sont libellés en euros, prêts que les ménages, eux payés en lats déprécié, ne pourront rembourser.

Sans de nouvelles réductions de dépenses, la poursuite de l’aide internationale pourrait être stoppée et les banques suédoises pourraient connaitre une année 2010 catastrophique, d’autant qu’elles sont aussi engagées dans les pays voisins (certes, à un moindre degré), Estonie et Lituanie dont les économies suivent le rythme de la Lettonie (prévision 2009 de pib respectivement à -19% et -22%). L’économie lettone est bien imbriquée aussi avec la Pologne qui est un de ses principaux fournisseurs, dont le zloty, lui a pu se déprécier vis-à-vis de l’euro. Sauf miracle économique d’ici la fin de l’année, la Lettonie se trouve donc au centre d’une situation complexe entre le FMI qui renonce à arrimer le lats à l’euro penche pour la dévaluation, option qui entrainerait la dévaluation des monnaies des autres pays baltes, et son 1er partenaire, la Suède, membre de l’UE qui tente de soutenir ce pays et fait pression, via la commission de Bruxelles, pour obtenir la réduction des déficits et de la dette.  Il n’est donc pas exclu, que l’on assiste en 2010 à un effet domino balte de belle ampleur sauf si la visite du 13 octobre de J. Almunia et celles prévues en novembre du FMI et de l’UE parviennent à un accord. A défaut, ne resterait à la Lettonie que son bois et sa parade des blondes pour sortir de la dépression.

Posted in Modèle Scandinave | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Martine Aubry spécule avec la dette de Lille Métropole

Posted by lolik11 sur 15 octobre, 2009

Avec une telle gestionnaire des finances publiques lilloises, il ne faut pas s'étonner si les chtis se retrouvent à la rue...Allez Martine, pas grave, tu vas peut-être te refaire sur le Nikkei !!!

Avec une telle gestionnaire des finances publiques lilloises, il ne faut pas s'étonner si les chtis se retrouvent à la rue...Allez Martine, pas grave, tu vas peut-être te refaire sur le Nikkei !!!

Le rapport du cabinet Klopfer sur la gestion de la dette de LMCU [1] indique que la dette adossée à des produits hautement spéculatifs a permis de réaliser un cumul de gains de 41 millions d’euros, dont 18,2 sur la seule année 2008 ! M. Aubry bénéficiera-t-elle d’un bonus ? Peut-être…mais peut-être pas électoral car il n’est pas sûr que ses électeurs apprécient la suite des révélations de ce rapport, pas encore rendu public mais que les Echos s’est procuré.

Le rapport révèle que 54% (soit quand même 813 millions) de la dette totale (environ 1,5 milliards) est constituée de produits structurés qui placent LMCU dans une situation de spéculation par rapport à différents indices de marché ! Et que 36%  (554 millions tout de même) relèvent carrément de produits hautement spéculatifs qui varient en fonction d’indices exotiques et risquent de basculer sur des taux dont les modes de construction ne garantissent aucun plafond et risquent en théorie de dépasser 15% ! L’un d’eux, le n°22401, swapé 5 fois par LMCU se serait déjà soldé par une perte de 25 millions d’euros. Le risque actuariel immédiat est chiffré à 67 millions d’euros.

Le rapport a été remis au président de la commission des finances de LMCU, l’UMP M-P. Daubresse, qui loin de le contester l’existence d’une dette toxique, comme l’avait fait l’an dernier M.Aubry, veut maintenant « que ceux qui ont pris des risques inconsidérés, élus, les prêteurs (Dexia) et les fonctionnaires, rendent des comptes ». M.Aubry, elle, annonce qu’elle veut poursuivre en justice Dexia et deux autres établissements bancaires. C’est peut-être aller un peu vite, car c’est elle-même qui avait fait voter le 25 septembre 2008 la délibération  « Réaménagement de la dette communautaire en 2009 », par laquelle la LMCU autorisait sa présidente, donc elle-même, « A faire appel en cas de besoin à des index référencés en devises étrangères de pays n’appartenant pas à la zone euro, dans la mesure où ces devises présentent des taux attractifs et un risque de change maîtrisé, et dans la limite de 15 % de l’encours de dette au 31/12/2008. »

Que dira-t-elle de son ignorance de l’utilisation de produits financiers structurés alors qu’une 2ème délibération de ce même conseil, adoptée le même jour, et à l’unanimité indiquait « Au 31 décembre 2007, le portefeuille d’instruments de couverture comprenait 48 contrats représentant un montant notionnel de 955 068 669 euros, soit 57,40% du stock de dette » ? Que cette même délibération précisait, noir sur blanc, « autoriser pour l’exercice 2009 le recours aux instruments de taux et de change pour un montant au maximum égal à l’encours de la dette existant au 31 décembre 2008 ». Ajoutons que cette même délibération ventile par avance toute possibilité de dissimulation des vilaines banques aux bons élus de leurs turpitudes en finissant par un prophétique « le Conseil de Communauté est tenu informé des contrats conclus…présentant les caractéristiques de chaque contrat, le montant des dettes couvertes et les pertes et profits constatés sur chaque opération » ? Bonne chance, Martine, quand même Présidente du Conseil de LMCU, pour faire des procès avec ça !

[1] Lille Métropole Communauté Urbaine

Posted in La petite cuisine du PS | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Nomination au mérite ou élection ?

Posted by lolik11 sur 14 octobre, 2009

Il faudra maintenant le mériter

Il faudra maintenant le mériter.

Ca, c’est Ben, qui égratigne Obama et le comité Nobel. J’aime tellement ses dessins que j’y reviendrai.

Cette nomination n’a pas déclenché de pétition, mais celle éventuelle de Jean Sarkozy n’en finit plus d’agiter le Landernau. D’abord, il s’agira d’une élection au sein d’un conseil d’administration de 17 membres, où l’Etat est majoritaire (8 hauts fonctionnaires et 9 représentants des collectivités locales du coin, dont J. Sarkozy fait partie en tant que conseiller général élu, donc, des Hauts de Seine ). Est-ce idiot de l’élire ? Dans le rôle de relation publique du Président de ce CA, c’est en tous les cas bien pratique d’y trouver une personnalité à forte visibilité.  C’est en général, la règle que suivent les CA. En a-t-il les compétences ? Les membres du CA ont l’air de le penser, en tout cas, elles devraient suffire…d’autant que ce n’est pas le CA qui dirige l’Epad ; les décisions sont prises par le directeur général, qui est actuellement un sous-préfet. Est-ce du népotisme que de le choisir parmi les autres ? Evidemment oui et il y a de la complaisance dans ce choix . Ce mérite du à la naissance est-il d’usage strictement réservé aux Sarkozy ? Marine Aubry n’est-elle pas la fille de Jacques Delors, Frédéric le neveu de F.Mitterand, Marine la fille de J-M le Pen ? Les cris de la gauche, on aurait aimé les entendre, lorsque F. Mitterrand a appelé son fils, Jean-Christophe pour être conseiller aux affaires africaines du Président (il était à l’époque surnommé Papamadi !) et encore plus lorsque celui-ci a été mis en examen dans l’Angolagate. Lui, est élu, certes sur son nom, mais élu quand même, tout comme le fut, l’autre fils de F.Mitterrand, Gilbert, député de la Gironde (je ne me souviens pas qu’à l’époque, cette élection ait fait hurler quiconque). Quand à recevoir des leçons de la Chine en matière de népotisme….

En tout cas, ce n’est politiquement pas malin ; entre le joggeur de Clearstream, la mauvaise vie de Mitterrand, les soutiens ministériels à Polanski et la tartufferie de la cagnottes aux abrutis, c’était pas la semaine pour faire avancer le cv du fils.  Lui aussi, s’il est élu, il faudra qu’il le mérite !

EDIT : pour compléter un peu notre point de vue sur cette polémique qui décidement s’enchaîne à des vitesses incroyables dans ce pays, nous nous posons une simple question : depuis quand les élections se jouent au mérite ? Je ne parle pas des nominations bien sur mais bien des élections…A moins qu’il faille construire la république des experts comme le souhaite toute l’intelligensia française…afin de mieux faire taire le peuple…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , | 2 Comments »

Dissoudre le communautarisme dans la France

Posted by echopolitique sur 12 octobre, 2009

Le communautarisme bien-pensant menace de nous renvoyer plus de 1 500 ans en arrière, quand la France n'était pas encore unifiée, la France d'avant Clovis. Et ils appellent ça un progrès, être moderne, ouvert, tolérant...J'appelle ça plutôt le retour à la loi des tribus.

Le communautarisme bien-pensant menace de nous renvoyer plus de 1 500 ans en arrière, quand la France n'était pas encore unifiée, la France d'avant Clovis. Et ils appellent ça un progrès, être moderne, ouvert, tolérant...J'appelle ça plutôt le retour à la loi des tribus.

L’affaire du Créteil Bébel refusant de jouer contre le Paris Football Gay a beaucoup fait rire ; il faut dire que l’affaire a tout pour plaire : des musulmans pratiquants (sic !) qui ne veulent pas jouer contre des homosexuels tolérants ou comme le dit bien mon collègue de LHC, un racisme entre ouverts et divers. Et le plus beau étant atteint lorsque les racistes utilisent l’argumentaire des associations antiracistes pour justifier leur racisme. A se demander si SOS Racisme n’est pas une association pour sauver le racisme comme SOS Enfants Battus l’est pour sauver les Enfants Battus ou SOS Baleine pour sauver les baleines. Je peux vous dire que cela me fait bien marrer de voir les communautés qu’on nous a dit, redit et seriné qu’elles étaient tolérantes et valaient bien mieux que la France, vous savez cette méchante raciste, commencer à se faire la guerre (au figuré pour l’instant mais pour combien de temps encore ?)…

Comme il n’y a pas si longtemps, quand à la Mix City Party de Paris, anciennement techno Parade avant d’être passée à la moulinette de la novlangue festo-bobo-prodiversité des « jeunes » sont venus casser du blanc et de l’homo sans que nos journaux n’en rapportent la moindre ligne après les faits mais seulement contraints et forcés plus d’une semaine après car tellement à l’encontre des idéologies de la diversité, de l’enrichissement mutuel par les différences, des « chances pour la France », du « l’Afrique est notre avenir » royaliste, du combat jamais terminé contre la bête immonde (vous savez le macho-blanc à l’origine de toutes les discriminations, guerres et autres malheurs du monde).

Désolé d’en rire mais moi ça me fait marrer de voir que les communautés commencent à se faire la guerre, résultat de 30 ans de politique de bien-pensance, de politiquement correct internationaliste, de diabolisation du français, des frontières, de la police, des lois, de l’autorité et donc de toute la maison commune, la France. Plus personne ne voulait avoir la loi de la France, on aura donc la loi des tribus. Chacun renvoyé à son appartenance d’origine, c’est-à-dire une appartenance non choisie (couleur de peau, religion, pays de naissance, sexualité) et donc un vrai racisme sous couvert de respect des différences et sans possibilité d’en sortir. Et les tribus se feront la guerre. Un retour en arrière de 1 500 ans.

Conclusion de cette affaire, le seul moyen de sortir par le haut de ce fléau qu’est le communautarisme et de la future guerre que vont se faire les différentes communautés, est de réhabiliter la France en tant que communauté nationale englobant tout le monde, au-dessus des communautés et primant sur toute autre appartenance. Le seul moyen est que les musulmans soient français avant d’être musulmans, ainsi que les gays, les femmes et les ch’tis aussi…pareil pour toutes les communautés qui doivent être françaises avant toute autre chose. Pour cela, il faut commencer par rétablir le modèle français d’assimilation, l’égalité stricte et pas une moraline de discrimination positive (l’idéologie de l’excuse en clair) et surtout un respect strict des lois votées en France (soit l’inverse de ce que vient encore de faire la HALDE avec sa décision sur l’adoption homosexuelle qui joue l’Europe contre la France). Et surtout, il faut rétablir la Nation comme horizon obligatoire voire indépassable (et pas seulement pour ses généreux subsides) de toute personne vivant en France…

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale, La libanisation de la société française | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Démission de F.Mitterrand : une solution simple…

Posted by echopolitique sur 9 octobre, 2009

F

La droite sarkozyste reprend en pleine tête son ouverture et son gouvernement qui ressemble de plus en plus à un casting des enfants de la télé. Ce n'est pas pour nous déplaire que la politique spectacle en prenne un bon coup derrière les oreilles...

La tempête médiatique chassant une polémique après l’autre, la roue s’est arrêtée sur F.Mitterrand cette fois-ci et plus précisément sur ces écrits autobiographiques (mais qui ne le sont plus apparemment).  Dans ceux-ci, le ministre parle de relations sexuelles tarifées avec des garçons en Thaïlande, en clair de tourisme sexuel avec mineurs. Il faut dire qu’il l’avait bien cherché avec sa défense corporatiste et anti-Etat de droit de Roman Polanski. Mais revenons-en au ministre et à cette polémique qui finalement est assez simple à résoudre. Mais c’est peut-être parce que c’est simple que la société et les médias ne veulent pas voir la solution : soit F.Mitterrand a commis les actes qu’il a écrit et il démissionne et fait même l’objet de poursuites judiciaires car il existe une loi Toubon condamnant ces actes commis à l’étranger, soit il ne les a pas commis et il reste ministre.En clair, il faut simplement rétablir la vérité.

Mais pour déterminer si les faits ont été commis ou non, il faut un peu plus qu’un 20h de TF1 où le ministre vient laver son honneur avec un argumentaire de Miss France (« je condamne le tourisme sexuel »). Qui n’est pas contre le tourisme sexuel ? De la même manière, qui n’est pas contre la guerre, les injustices et le racisme…Et maintenant, on nous dit que la polémique est éteinte. Rien du tout, les médias et la gauche ont peut-être absout le ministre de la Culture mais la vérité n’est pas établie. Dans une République, c’est la justice qui établit la vérité. Si F.Mitterrand veut réellement rétablir la vérité et son honneur, il devrait demander à passer devant la Justice, devant un magistrat, sous serment. Cela serait un peu plus engageant qu’un 20h avec une serveuse de soupe, mais peut-être que le ministre ne veut pas vraiment parler des ses expériences personnelles.

Et pour terminer sur la polémique, je trouve comme Criticus, que l’antifasciste a atteint des sommets de bêtise dans ce pays. Quand le début de défense de F.Mitterrand repose sur l’honneur que ce serait que d’être attaqué par Marine Le Pen et le FN, ce n’est pas un argument, c’est une honte. De même quand la gauche attaque le ministre mais en prenant des pincettes car elle ne veut pas être mise dans le même sac que le FN, cela montre que la diabolisation du FN est largement surfaite et qu’au fond la gauche peut être choquée des mêmes choses que les représentants de la « Bête immonde » mais que cela, il ne faut surtout pas le dire. Et pour finir le plus « drôle », c’est que la gauche fonde son argumentation sur l’amalgame qu’aurait essayé de faire le FN entre pédophilie et homosexualité tout en oubliant que F.Mitterrand reconnait avoir utilisé la prostitution dans un pays pauvre. Ils sont passés où tous ces gauchistes qui veulent condamner les clients des prostitués, ceux qui sont prêts à pendre S.Berlusconi pour avoir utilisé des call-girls ? Et pire encore, pour se différencier du FN, les gauchistes sont prêts à laisser passer sur une exploitation du faible par le fort, du pauvre par le riche, de l’Occidental contre l’habitant du Tiers-Monde, du capitalisme contre le tiers-mondisme ? Vraiment le FN fait perdre à la gauche tous ses repères anticapitalistes, anticolonialistes, antioccidentaux…

EDIT : ce soir au Grand Journal, J.M.Aphatie a exprimé mieux que je ne pourrais le faire le problème politique qui est posé au président Sarkozy et à notre pays avec l’affaire Mitterrand. En substance, le problème est le suivant : hier, F.Mitterrand a reconnu avoir pratiqué le tourisme sexuel (pas avec des mineurs on a bien compris la différence entre homosexualité et pédophilie d’hier soir, quoique des éphèbes soient mentionnés dans ses écrits ) à un certain moment de sa vie; la France condamne le tourisme sexuel et le combat, un ministre de la République peut-il avoir fait à un moment de sa vie du tourisme sexuel et être dans un gouvernement qui le combat et ministre d’une République qui le combat ? Toute la question est là et ce que va décider le président façonnera pour beaucoup l’image du gouvernement qu’il veut : exemplaire dans les faits ou moralement condamnable et adepte du « faites ce que je dis, pas ce que je fais »…

Posted in Le parti des médias et les Amis du Désastre | Tagué: , , , , , , , | 7 Comments »

La mort de l’idée même d’Education

Posted by echopolitique sur 5 octobre, 2009

Billetseuros

Il faut maintenant promettre des espèces sonnantes et trébuchantes pour intéresser les élèves à l'Ecole!!! SI ce n'est pas un désastre éducatif qu'est-ce c'est ?

Deux initiatives pour lutter contre l’absentéisme des élèves cette semaine : à Créteil, le rectorat propose d’offrir 10 000 euros par an à six classes de lycées professionnels pour le financement de projets de groupe (permis auto et voyage culturel) s’ils respectent collectivement des objectifs d’assiduité et de sérieux fixés en début d’année ; à Marseille, un lycée professionnel récompense tous les mois la classe ayant le taux d’absentéisme le plus faible en lui offrant des places pour aller voir jouer l’OM. Autant la deuxième initiative ne me semble pas trop choquante et peut même faire partie d’un folklore local choisi par l’établissement pour lutter contre l’absentéisme, autant la première est un véritable scandale.

Véritable scandale car tout d’abord cela récompense les collèges, lycées où les élèves sont absents. Il ne viendrait à l’esprit de personne de donner de l’argent à une classe où il n’y a actuellement aucun problème d’absentéisme. En clair, on récompensera des élèves qui se comportent mal simplement parce qu’ils feront le magnifique progrès de respecter le minimum qu’on attend d’eux. A ce titre-là (raisonnement par l’absurde), nous devrions peut-être, tous demander une prime à notre boite pour venir travailler tous les jours en plus de notre salaire, ou à l’Etat un chèque pour ne pas tuer notre voisin et payer nos impôts. C’est comme d’habitude dans ce pays, ceux qui ne respectent pas les règles communes qui sont le plus récompensés et ceux qui jouent le jeu qui se font avoir. …

Ensuite et on arrive au cœur du problème, c’est une expérimentation à vocation nationale soutenue par le Haut commissariat à la Jeunesse (suivez mon regard pour comprendre quel gauchiste a encore décidé d’une telle ânerie) qui, si elle montre des résultats, sera étendue à d’autres lycées professionnels en difficulté. C’est-à-dire que l’Etat fait le choix dans sa politique de lutte contre l’absentéisme de payer pour que les élèves respectent simplement leurs devoirs. Autant dire qu’aller à l’Ecole pour apprendre, comprendre, se former n’existe plus ; l’Ecole doit rapporter pour qu’on daigne y aller ! Le coût de cette mesure, si elle devait être étendue à l’ensemble des lycées professionnels, a été chiffré à 34 millions d’euros. Au lieu de sanctionner ceux  qui ne respectent pas l’obligation de scolarisation, c’est donc encore une fois l’Etat (donc nous contribuables) qui devrait maintenant payer pour motiver ceux là à un peu plus d’assiduité ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in La faillite de l'Education Nationale | Tagué: , , , | 6 Comments »

Faut-il vraiment défendre cette Justice-là ?

Posted by echopolitique sur 3 octobre, 2009

A Roissy, ils ont décidé d'assurer eux-mêmes leur propre sécurité

A Roissy, ils ont décidé d'assurer eux-mêmes leur propre sécurité

Cette semaine, deux affaires ont fait la une des journaux, deux affaires qui méritent d’être rapprochées tant elles mettent en lumière un phénomène très inquiétant dans notre pays. La première est celle du lapsus de N.Sarkzoy sur les « coupables » de Clearstream et la deuxième est celle du meurtre d’une jeune femme en forêt de Fontainebleau. Ces deux affaires sont intéressantes à rapprocher malgré la différence de gravité (et mes condoléances vont bien entendu à la famille de la jeune femme, la seule victime dans ces deux affaires) et même justement par la différence de gravité.

Dans le premier cas, on a une palanquée de réactions de personnages politiques, syndicalistes, avocats, professeurs de droit constitutionnel, agitateurs d’opinion sur le thème, N. Sarkozy ne respecte pas la présomption d’innocence, c’est une grave dérive démocratique…..La Justice avec un grand J et les médias sont montés sur leurs grands chevaux pour en faire une affaire d’Etat (je ne parle pas de l’affaire Clearstream mais du lapsus/abus d’autorité, seulement) et mettre en cause le pouvoir politique et une probable-hypothétique-future dérive qui pourrait arriver si on ne fait pas attention. Lire le reste de cette entrée »

Posted in L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , | 6 Comments »