Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘La libanisation de la société française’ Category

Laïcité : le faux débat de l’UMP annonce un véritable détricotage de la loi de 1905

Posted by echopolitique sur 9 avril, 2011

Copé ou comment annoncer qu'on ne veut pas toucher à la loi de 1905 et sortir des propositions qui sont un véritable détricotage !

Après des semaines de polémiques, le débat voulu par le Président et organisé par Copé sur la laïcité a eu lieu mardi dernier. L’UMP en a donc débattu en présence d’un gros tiers du gouvernement et surtout, en présence du tout Paris médiatique qui y attendait un nouveau « dérapage ». Mais comme on pouvait s’y attendre, de dérapage, il n’y en a pas eu pour une seule et bonne raison, c’est que l’UMP s’est couché sur la laïcité face à la pression médiatique.

En effet, après tout ce que nous avons entendu sur la nécessité d’un tel débat, on pouvait s’attendre à ce que l’UMP prenne des positions fortes sur le respect et la défense de la laïcité, pilier de notre République, des positions qui heurteraient la bien-pensance médiatique et seraient donc comme telles, qualifiées de « dérapages ». On peut même dire que le fait d’être qualifié de dérapage est un gage de proposition réellement républicaine. Mais non, l’UMP a produit un texte que SOS Racisme, LICRA et le CRAN pourraient signer à deux mains. Un texte qui, à le regarder de plus près, est un véritable recul pour la laïcité républicaine au profit de la très sarkozyste laïcité positive.

Après un rappel à la loi et un éloge des décisions prises antérieurement par l’UMP, le texte attaque fort, avec 3 propositions visant à rappeler l’attachement au principe, faire un recueil de tous les textes existants et créer un code de la laïcité. Cela peut avoir son utilité pratique mais on ne voit pas l’utilité de débattre pour arriver à un rappel à la loi ! La suite du document continue dans la même veine entre rappel à la loi et propositions visant à s’assurer que la loi soit appliquée et autres actions de pédagogie. Toutes ces propositions reviennent quand même à acter qu’aujourd’hui la loi est bafouée par des demandes communautaristes dont les détails sont plus que lisibles entre les lignes : dispenses de cours de sport ou refus d’apprendre certaines parties de l’Histoire, refus de certaines femmes se faire soigner par un médecin homme, demande de dérogations pour motif religieux à l’Ecole, d’aménagements dans les entreprises ou dans les services publics… Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Droite guimauve, Immigration, assimilation, identité nationale, La libanisation de la société française | Tagué: , , , | 1 Comment »

B.Hortefeux ou l’impuissance des tabous

Posted by echopolitique sur 5 novembre, 2009

article_WEB-CartePoliceQuartier-Q

Encore et toujours des lois ou des nouvelles mesures qui ne règleront jamais les problèmes...

Cette semaine, B.Hortefeux a « lancé l’idée d’un couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants » de moins de 13 ans. Cette proposition serait une réponse à l’augmentation de la délinquance des mineurs (5% en un an pour atteindre 18% et 48% des membres des bandes sont des mineurs d’après le ministre). Alors bien entendu, la gauche, les magistrats sont montés au créneau sur la rengaine habituelle du gouvernement sécuritaire, démagogique, incantatoire…le train-train habituel. Mais les policiers également sont montés au créneau pour dénoncer une mesure inapplicable. Et comment ne pas leur donner raison ? Déjà sur le plan juridique les policiers ne peuvent pas mettre en garde à vue un mineur de moins de 13 ans donc quid de ceux qui n’acceptent pas de rentrer chez eux ? Mais surtout comment savoir que les mineurs de moins de 13 ans que les policiers rencontrent dans la rue sont des mineurs délinquants ? J’entends déjà la HALDE, le MRAP, SOS Racisme et le CRAN dénoncer les contrôles au faciès. Et enfin, la proposition est que les mineurs de moins de 13 ans délinquants ne doivent pas sortir sans un adulte, donc si le mineur délinquant sort avec son chef de bande majeur, c’est bon ? Et puis il y a, bien entendu, la vraie question qui est celle de confier à la police avec des lois et des décrets, encore et toujours plus de missions inapplicables pour faire de l’affichage.

Mais cette proposition aussi absurde qu’elle puisse être, traduit un symptôme, un symptôme fort même…Comme F.Mitterrand qui disait que « contre le chômage, on a tout essayé » en 1993, B.Hortefeux essaie de nous dire que contre la délinquance on a tout essayé…et donc bonnes gens, vous allez devoir endurer cela encore le temps qu’il faudra. Mais comme il est couru de répondre à F.Mitterrand désormais, je serais également tenté de dire au ministre  « sauf ce qui marche ». Ou plutôt le vrai problème du ministre est qu’il essaie de lutter contre la délinquance avec les moyens du bord sans remettre en cause le fond du problème, le fond structurel des choses et donc les tabous qui pèsent sur la société française. Cela donne une politique volontariste et qui peut présenter quelques succès (période Sarkozy après l’échec de la gauche) mais cela ne règle jamais le fond des choses. La délinquance revient donc lorsque les délinquants ont compris les nouvelles méthodes et comment opérer pour les contourner.  C’est le cadre de pensée qu’il faut changer. Lire le reste de cette entrée »

Posted in La libanisation de la société française | Tagué: , , , | 5 Comments »

Messieurs les députés, prenez enfin vos responsabilités et la part du pouvoir qu’il vous revient

Posted by echopolitique sur 22 octobre, 2009

Messieurs les députés ayez enfin le courage de vos attributions et arrêtez d'être des godillots ! Que l'Assemblée re-devienne un centre de pouvoir où s'élabore les lois et les compromis politiques de notre pays comme dans toutes démocraties...surtout face à un exécutif en campagne permanente et soumis à la dictature court-termiste du politiquement correct...

Messieurs les députés ayez enfin le courage de vos attributions et arrêtez d'être des godillots ! Que l'Assemblée re-devienne un centre de pouvoir où s'élabore les lois et les compromis politiques de notre pays comme dans toutes démocraties...surtout face à un exécutif en campagne permanente et soumis à la dictature court-termiste du politiquement correct...

La majorité parlementaire UMP – Nouveau Centre tangue fortement. Plusieurs sujets ne passent pas, tels que la taxe carbone, la suppression de la Taxe professionnelle, les polémiques Mitterrand et Jean Sarkozy, le gouffre des finances publiques… Mais le gouvernement continue à imposer son projet et ses vœux, quitte à aller à l’encontre de la volonté profonde de sa majorité et à mettre cul par-dessus tête ses électeurs. Les députés et les sénateurs de la majorité ne s’y trompent pas et sont en train de mener une véritable guerilla parlementaire contre le gouvernement à l’occassion de l’examen des projets de loi de finance de l’Etat et de la Sécurité Sociale.Les accroches se multiplient sur la taxe professionnelle, sur le bouclier fiscal, sur toute la politique fiscale et budgétaire…avant peut-être, et espérons-le, une révolte générale des parlementaires de la majorité contre un pouvoir de plus en plus autiste aux électeurs de la majorité et qui bascule de plus en plus dans le camp des élites médiatiques : affaire Mitterrand, Jean Sarkozy, cagnotte au lycée, taxe carbone, RSA jeune…mais aussi la fausse fermeté (c’est-à-dire dans les paroles seulement) sur l’insécurité (hausse de la délinquance et impunité dans les cités), l’immigration (27 000 expulsions seulement dont 17 000 à Mayotte et 6 000 en Guyane autant dire que l’immigration illégale a de beaux jours devant elle en Métropole sans parler des milliers de régularisations déguisées), l’Europe…le sarkozysme ressemble de plus en plus à du chiraquisme, sans assumer que la rupture est remise à plus tard…

D’ailleurs, les députés et sénateurs ne sont vraiment pas loin de se rebeller ouvertement contre l’Elysée et le système du chef suprême qui les écrase et les transforme en godillots admirant le navire français aller dans le mur. Car il ne faut pas se leurrer, tous les députés de la majorité savent que l’exécutif est en train de faire n’importe quoi et surtout de ne pas s’attaquer aux vrais sujets et ce que leurs électeurs pensent de ce pouvoir. Les députés ne supportent plus de suivre un gouvernement qui croit avoir toujours raison et savoir ce qui est bien pour le peuple alors qu’il va au final à l’encontre de ses valeurs, de celles des ses électeurs et plus largement de la France.

Simplement, les députés ne vont pas au bout de la démarche, n’osent pas réellement franchir le Rubicon d’un vrai pouvoir législatif face à un pouvoir exécutif, celui de l’indépendance entre les deux. Indépendance qui voudrait dire de temps en temps opposition voire même crise, sans toutefois aller jusqu’à la censure. Beaucoup me diront que les institutions de la Vème République ne le permettent pas mais cela tient plus au fait que c’est l’Elysée qui tient le parti et donc la boite à investiture et cela les députés en ont très peur. Les institutions de la Vème ne sont pas en cause surtout qu’avec la dernière réforme constitutionnelle qui a fortement limité le 49-3 et donc la suprématie de l’exécutif, les députés se doivent d’accomplir leurs nouveaux devoirs et d’utiliser leurs nouveaux droits. Le devoir de mieux travailler en commission car c’est désormais ce texte issu de la commission qui est étudié en séance, le devoir de contrôler le budget et le gouvernement et le droit de déposer des projets de lois parlementaires avec le partage de l’ordre du jour, le droit de s’opposer à des nominations, le droit de déclencher des référendums d’initiative populaire…même si ces deux derniers ne sont pas encore entrés en vigueur. Alors messieurs, un peu de courage dans votre fonction et pour exercer vos prérogatives…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , , | 5 Comments »

Nomination au mérite ou élection ?

Posted by lolik11 sur 14 octobre, 2009

Il faudra maintenant le mériter

Il faudra maintenant le mériter.

Ca, c’est Ben, qui égratigne Obama et le comité Nobel. J’aime tellement ses dessins que j’y reviendrai.

Cette nomination n’a pas déclenché de pétition, mais celle éventuelle de Jean Sarkozy n’en finit plus d’agiter le Landernau. D’abord, il s’agira d’une élection au sein d’un conseil d’administration de 17 membres, où l’Etat est majoritaire (8 hauts fonctionnaires et 9 représentants des collectivités locales du coin, dont J. Sarkozy fait partie en tant que conseiller général élu, donc, des Hauts de Seine ). Est-ce idiot de l’élire ? Dans le rôle de relation publique du Président de ce CA, c’est en tous les cas bien pratique d’y trouver une personnalité à forte visibilité.  C’est en général, la règle que suivent les CA. En a-t-il les compétences ? Les membres du CA ont l’air de le penser, en tout cas, elles devraient suffire…d’autant que ce n’est pas le CA qui dirige l’Epad ; les décisions sont prises par le directeur général, qui est actuellement un sous-préfet. Est-ce du népotisme que de le choisir parmi les autres ? Evidemment oui et il y a de la complaisance dans ce choix . Ce mérite du à la naissance est-il d’usage strictement réservé aux Sarkozy ? Marine Aubry n’est-elle pas la fille de Jacques Delors, Frédéric le neveu de F.Mitterand, Marine la fille de J-M le Pen ? Les cris de la gauche, on aurait aimé les entendre, lorsque F. Mitterrand a appelé son fils, Jean-Christophe pour être conseiller aux affaires africaines du Président (il était à l’époque surnommé Papamadi !) et encore plus lorsque celui-ci a été mis en examen dans l’Angolagate. Lui, est élu, certes sur son nom, mais élu quand même, tout comme le fut, l’autre fils de F.Mitterrand, Gilbert, député de la Gironde (je ne me souviens pas qu’à l’époque, cette élection ait fait hurler quiconque). Quand à recevoir des leçons de la Chine en matière de népotisme….

En tout cas, ce n’est politiquement pas malin ; entre le joggeur de Clearstream, la mauvaise vie de Mitterrand, les soutiens ministériels à Polanski et la tartufferie de la cagnottes aux abrutis, c’était pas la semaine pour faire avancer le cv du fils.  Lui aussi, s’il est élu, il faudra qu’il le mérite !

EDIT : pour compléter un peu notre point de vue sur cette polémique qui décidement s’enchaîne à des vitesses incroyables dans ce pays, nous nous posons une simple question : depuis quand les élections se jouent au mérite ? Je ne parle pas des nominations bien sur mais bien des élections…A moins qu’il faille construire la république des experts comme le souhaite toute l’intelligensia française…afin de mieux faire taire le peuple…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , | 2 Comments »

Dissoudre le communautarisme dans la France

Posted by echopolitique sur 12 octobre, 2009

Le communautarisme bien-pensant menace de nous renvoyer plus de 1 500 ans en arrière, quand la France n'était pas encore unifiée, la France d'avant Clovis. Et ils appellent ça un progrès, être moderne, ouvert, tolérant...J'appelle ça plutôt le retour à la loi des tribus.

Le communautarisme bien-pensant menace de nous renvoyer plus de 1 500 ans en arrière, quand la France n'était pas encore unifiée, la France d'avant Clovis. Et ils appellent ça un progrès, être moderne, ouvert, tolérant...J'appelle ça plutôt le retour à la loi des tribus.

L’affaire du Créteil Bébel refusant de jouer contre le Paris Football Gay a beaucoup fait rire ; il faut dire que l’affaire a tout pour plaire : des musulmans pratiquants (sic !) qui ne veulent pas jouer contre des homosexuels tolérants ou comme le dit bien mon collègue de LHC, un racisme entre ouverts et divers. Et le plus beau étant atteint lorsque les racistes utilisent l’argumentaire des associations antiracistes pour justifier leur racisme. A se demander si SOS Racisme n’est pas une association pour sauver le racisme comme SOS Enfants Battus l’est pour sauver les Enfants Battus ou SOS Baleine pour sauver les baleines. Je peux vous dire que cela me fait bien marrer de voir les communautés qu’on nous a dit, redit et seriné qu’elles étaient tolérantes et valaient bien mieux que la France, vous savez cette méchante raciste, commencer à se faire la guerre (au figuré pour l’instant mais pour combien de temps encore ?)…

Comme il n’y a pas si longtemps, quand à la Mix City Party de Paris, anciennement techno Parade avant d’être passée à la moulinette de la novlangue festo-bobo-prodiversité des « jeunes » sont venus casser du blanc et de l’homo sans que nos journaux n’en rapportent la moindre ligne après les faits mais seulement contraints et forcés plus d’une semaine après car tellement à l’encontre des idéologies de la diversité, de l’enrichissement mutuel par les différences, des « chances pour la France », du « l’Afrique est notre avenir » royaliste, du combat jamais terminé contre la bête immonde (vous savez le macho-blanc à l’origine de toutes les discriminations, guerres et autres malheurs du monde).

Désolé d’en rire mais moi ça me fait marrer de voir que les communautés commencent à se faire la guerre, résultat de 30 ans de politique de bien-pensance, de politiquement correct internationaliste, de diabolisation du français, des frontières, de la police, des lois, de l’autorité et donc de toute la maison commune, la France. Plus personne ne voulait avoir la loi de la France, on aura donc la loi des tribus. Chacun renvoyé à son appartenance d’origine, c’est-à-dire une appartenance non choisie (couleur de peau, religion, pays de naissance, sexualité) et donc un vrai racisme sous couvert de respect des différences et sans possibilité d’en sortir. Et les tribus se feront la guerre. Un retour en arrière de 1 500 ans.

Conclusion de cette affaire, le seul moyen de sortir par le haut de ce fléau qu’est le communautarisme et de la future guerre que vont se faire les différentes communautés, est de réhabiliter la France en tant que communauté nationale englobant tout le monde, au-dessus des communautés et primant sur toute autre appartenance. Le seul moyen est que les musulmans soient français avant d’être musulmans, ainsi que les gays, les femmes et les ch’tis aussi…pareil pour toutes les communautés qui doivent être françaises avant toute autre chose. Pour cela, il faut commencer par rétablir le modèle français d’assimilation, l’égalité stricte et pas une moraline de discrimination positive (l’idéologie de l’excuse en clair) et surtout un respect strict des lois votées en France (soit l’inverse de ce que vient encore de faire la HALDE avec sa décision sur l’adoption homosexuelle qui joue l’Europe contre la France). Et surtout, il faut rétablir la Nation comme horizon obligatoire voire indépassable (et pas seulement pour ses généreux subsides) de toute personne vivant en France…

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale, La libanisation de la société française | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Au nom des auvergnats, je demande la démission de Brice Hortefeux

Posted by echopolitique sur 11 septembre, 2009

Ne sentez-vous pas, vous aussi, le racisme dont sont victimes les auvergnats ? Que fait SOS Racisme pour protéger cette minorité si mal-traitée par le ministre de l'Intérieur...

Ne sens-tu pas, toi l'auvergnat, le breton, le corse, le basque, le chti, le normand, le pîcard, ... , le racisme dont tu es victime ? Et ne demandes-tu pas toi aussi ce que font SOS Racisme, le MRAP, le PS, NPA, les Verts, la LICRA, la HALDE (Azouz Begag et Yazid Sabeg) pour que cela cesse, pour que la bête immonde disparaisse enfin ?

Une nouvelle polémique dérisoire a vu le jour dans notre pays. Il faut dire qu’avec nos professionnels de l’indignation sélective, on ne pouvait pas y échapper. Donc, c’est Brice Hortefeux qui est la cible du politiquement correct et des rois de la pétition à cause de ces propos lors des universités d’été des jeunes de l’UMP. Lors de ce meeting, un jeune d’origine maghrébine d’une délégation auvergnate veut faire une photo avec le ministre de l’Intérieur et J-F.Copé. S’en suit une petite séquence filmée (par une caméra fortuitement bien placée) où le groupe plaisante sur les auvergnats et il faut le dire sur le fait que le jeune ait des origines maghrébines mais qu’« il mange du cochon et boit de la bière ». Le ministre de l’Intérieur répond que « celui-ci ne correspond pas du tout au prototype, alors ! », la militante ajoute « c’est notre petit auvergnat » et B.Hortefeux d’enchainer avec la phrase qui fait polémique « Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ». De quoi parlait le ministre ? Bonne question. Chacun verra midi à sa porte. En tout cas, depuis toute l’opposition et les associations antiracistes sont, bien sûr, montées au créneau pour appeler à la démission du ministre à cause des propos supposés racistes envers les jeunes d’origine maghrébine. Rien de mieux que de nous rejouer le coup de la bête immonde pour mobiliser les troupes, surtout en période de troubles internes.

Mais avant de poursuivre, ouvrons une parenthèse. Cette histoire interroge sur notre société et sur la distinction entre parole privée et parole publique. Désormais, pour les personnalités, il n’y a plus de différence entre les deux : tout est désormais public et les journalistes se font un devoir de traquer leurs paroles pour les mettre en difficulté et vendre un peu de papier. Mais ne croyez pas que vous serez épargnés, vous les français d’en bas, car tout ce qui commence en haut finira par s’appliquer à tout le monde. Bientôt, vous pourrez risquer le licenciement pour avoir insulté votre patron chez vous ou dans votre voiture ou même le tribunal si autour d’une bière dans votre jardin vous tenez des propos sexistes, racistes, négationnistes…et je n’ose vous prédire votre avenir si vous remettez en cause le réchauffement climatique ! Pour cela, il suffira que quelqu’un filme ou relaye le fait que vous ayez blasphémé en privé pour que vous soyez cloué au pilori. J’exagère mais à peine. En tout cas, cette histoire nous montre le véritable danger pour nos libertés dans nos sociétés occidentales. Ce ne sera pas Big Brother superordinateur regardant tout ce que nous faisons, ni même un Etat central imposant une politique de censure et encore moins une agence gouvernementale commençant par HAD et finissant par OPI. Non, le véritable danger sera vous, moi, mon voisin, votre voisin ; en clair chacun d’entre-nous. Le vrai Big Brother qui se profile à l’horizon, sera la toile que constituera le plus grand réseau du monde de tout à chacun surveillant les faits et dires de l’autre pour s’assurer qu’il ne dévie pas la pensée dominante. Cette aimable surveillance zélée amènera à l’autocensure individuelle et collective sous le poids du politiquement correct. Petit à petit, l’autocensure s’imposera à tout le monde et dans une ou deux générations elle sera intériorisée et devenue une norme (comme la repentance enseignée par l’Education Nationale qui est devenue une norme de la jeunesse française). Triste perspective que la société qui nous attend ! Fin de la parenthèse… Lire le reste de cette entrée »

Posted in La libanisation de la société française, Le parti des médias et les Amis du Désastre | Tagué: , , , , , | 9 Comments »