Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘Obamania : les dessous de la réalité’ Category

Il y a un an Lehman Brothers: business worth than usual but we have Obama now

Posted by echopolitique sur 20 septembre, 2009

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Il y a un an Lehman Brothers chutait. La faillite de la banque d’affaires centenaire de Wall Street donnait le signal qui allait mettait le système bancaire et financier au bord de l’implosion et plonger l’économie dans la crise la plus dure depuis 1929. Petit à petit, le monde d’en bas a découvert les pratiques opaques d’une partie des élites qui dirigent et décident où la mystification est appelée innovation (titrisation et mélange des titres, produits évalués par les agences de notation payées par les émetteurs de titres), où la responsabilité n’est valable que pour l’emprunteur ne remboursant pas son crédit, où la connivence avec le pouvoir n’a rien à envier aux plus beaux régimes socialistes…sans même parler des révélations sur les gouvernements qui ont soutenu et encouragé ce monde tant que cela allait dans leurs intérêts.

A la suite de cette faillite, beaucoup, et parmi les premiers à avoir péché, nous annonçaient la fin du monde ancien, la fin de la parenthèse néolibérale ouverte par l’élection de M. Thatcher en 1979 et de R. Reagan en 1980, clamant qui une moralisation du capitalisme financier et une plus grande supervision (pour ceux que nous appelleront la droite), qui un retour de l’interventionnisme, de la régulation et des théories keynésiennes (pour la gauche). On nous annonçait à renfort de promesses (et en période d’élections présidentielles, le démocrate Obama nous en a promis des choses) qu’on allait changer tout ça, qu’on mettrait fin aux agissements des « greedies » de Wall Street, qu’on ferait en sorte qu’on revienne aux fondamentaux du métier de banquiers, c’est-à-dire transformer des avoirs court-terme (les dépôts des épargnants) et en financements long-terme (les prêts) et non emprunter et bénéficier d’effets de levier pour spéculer avec l’argent de la veuve de Carpentras.

Cela fait un an, c’est-à-dire une éternité et il est temps tirer un premier bilan de cette crise et de ce qui a changé ou aurait dû changer. Et le premier constat : au cœur des salles de marché et dans le monde de la finance rien n’a changé et sur certains points c’est même pire. Derrière les beaux discours des patrons de banque qui promettent de prêter aux entreprises et aux ménages, les mêmes comportements se répètent et les mêmes logiques sont toujours en cours. La situation a même empiré sur certains points car le comportement des pouvoirs publics a permis aux banquiers de vérifier qu’ils étaient au-dessus du business normal et avaient des droits magiques, ceux de ne pas pouvoir faire faillite et de pouvoir faire éponger leurs pertes par le contribuable (à condition qu’elles soient énormes). Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in L'incurie de ceux qui nous dirigent, Obamania : les dessous de la réalité | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Et maintenant nous faisons quoi, cher Barack ?

Posted by echopolitique sur 3 juillet, 2009

Et la petite courbette pour le Roi d'Arabie Saoudite

Et la petite courbette pour le Roi d'Arabie Saoudite

Barack Obama a prononcé le 4 juin au Caire, un discours sur les nouvelles relations entre les Etats-Unis et le monde musulman. Il ya affirmé sa volonté d’un « nouveau départ entre les musulmans et les États-Unis, (…) fondé sur l’intérêt mutuel et le respect mutuel », pour mettre « fin à ce cycle de méfiance et de discorde ». Il a également déroulé un certain nombre de beaux grands principes pour une meilleure compréhension interculturelle et blablabla et blablabla. Tous les médias ont salué un discours fort, qui tranchait avec l’attitude de son prédécesseur et encore blablabla…

Toujours est-il que dans ce discours, il a aussi tenu des propos sur le voile islamique « il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, par exemple en dictant les vêtements qu’une femme doit porter», qui ont ouvert un début de polémique (un début seulement car c’est Barack le sauveur suprême qui le dit, donc les médias veillent à ne pas l’écorcher encore). Il a démasqué les hypocrites « on ne peut dissimuler l’hostilité envers une religion derrière le faux-semblant du libéralisme », dénoncé les jusqu’au-boutistes « je rejette, les vues de certains en Occident qui voient comme une inégalité le fait qu’une femme choisisse de couvrir ses cheveux» et rafraichi la mémoire à ceux qui avaient oublié que « l’Islam  possède une tradition de tolérance » et que « les peuples de tous les pays doivent être libres de choisir leur foi » (c’est tellement vrai dans les républiques islamiques). Lire le reste de cette entrée »

Posted in Obamania : les dessous de la réalité | Tagué: , , , | 3 Comments »