Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘Droite guimauve’ Category

L’échec de la stratégie du parti unique de la droite et du centre

Posted by echopolitique sur 1 mai, 2011

Les élections cantonales étaient le dernier test intermédiaire avant les échéances de 2012. Et comme les 2 précédentes élections, le résultat est sans appel pour l’UMP : une défaite très sévère avec un recul constat de l’influence du parti unique dans les différents départements et auprès des français. L’exception du Val d’Oise qui a été reconquis est plus un épiphénomène lié à la politique locale (gauche minoritaire et divisée sur Argenteuil, droite élargie dans l’UVO…) qu’une tendance de fond de reconquête UMP.

Le constat est même pire que les 2 précédents tests où l’UMP avait fait illusion. En 2009, le mode de scrutin avait permis à l’UMP de sortir gagnant des européennes en jouant à fond sur l’union au premier tour dans un scrutin qui n’en compte qu’un mais en ne réunissant que 29% des français. En 2010, la triste performance de 2004 avait permis de ne pas voir une dégradation supplémentaire. Cette année, pas de biais statistique ou lié au mode de scrutin, et le recul se voit comme le nez au milieu de la figure. Avec 19% des voix, l’UMP fait moins de voix que le défunt RPR au premier tour. Et comme il n’y a plus d’autres partis de droite qui participent à l’union de la droite et du centre, le parti unique sombre et devient minoritaire.

Le politologue Dominique Reynié estime qu’avant les cantonales, la droite avait perdu plus de 1000 positions locales depuis 1995 dont une très grande partie après 2002. Et ces élections cantonales ont encore aggravé la situation. La stratégie du parti unique mène à un recul généralisé pour la droite parlementaire en terme d’élus mais également à une division de la droite sans aucune possibilité d’alliance qui fait le jeu de la gauche : le FN supplante l’UMP dans bons nombres de circonscription où l’électorat populaire ne croit plus aux promesses non suivies d’actes du président et du parti unique, les opposants de droite (sous l’appellation très large des DVD) reprennent des bastions à l’UMP ou la font perdre dans certains cas car aucune alliance n’est possible avec un parti qui se veut hégémonique, la gauche partout domine alors qu’elle est minoritaire dans le pays… La situation est à tel point catastrophique que la majorité sénatoriale est menacée en septembre et que si la droite perd en 2012 la présidentielle et les législatives qui suivent, la France sera entièrement à gauche. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Laïcité : le faux débat de l’UMP annonce un véritable détricotage de la loi de 1905

Posted by echopolitique sur 9 avril, 2011

Copé ou comment annoncer qu'on ne veut pas toucher à la loi de 1905 et sortir des propositions qui sont un véritable détricotage !

Après des semaines de polémiques, le débat voulu par le Président et organisé par Copé sur la laïcité a eu lieu mardi dernier. L’UMP en a donc débattu en présence d’un gros tiers du gouvernement et surtout, en présence du tout Paris médiatique qui y attendait un nouveau « dérapage ». Mais comme on pouvait s’y attendre, de dérapage, il n’y en a pas eu pour une seule et bonne raison, c’est que l’UMP s’est couché sur la laïcité face à la pression médiatique.

En effet, après tout ce que nous avons entendu sur la nécessité d’un tel débat, on pouvait s’attendre à ce que l’UMP prenne des positions fortes sur le respect et la défense de la laïcité, pilier de notre République, des positions qui heurteraient la bien-pensance médiatique et seraient donc comme telles, qualifiées de « dérapages ». On peut même dire que le fait d’être qualifié de dérapage est un gage de proposition réellement républicaine. Mais non, l’UMP a produit un texte que SOS Racisme, LICRA et le CRAN pourraient signer à deux mains. Un texte qui, à le regarder de plus près, est un véritable recul pour la laïcité républicaine au profit de la très sarkozyste laïcité positive.

Après un rappel à la loi et un éloge des décisions prises antérieurement par l’UMP, le texte attaque fort, avec 3 propositions visant à rappeler l’attachement au principe, faire un recueil de tous les textes existants et créer un code de la laïcité. Cela peut avoir son utilité pratique mais on ne voit pas l’utilité de débattre pour arriver à un rappel à la loi ! La suite du document continue dans la même veine entre rappel à la loi et propositions visant à s’assurer que la loi soit appliquée et autres actions de pédagogie. Toutes ces propositions reviennent quand même à acter qu’aujourd’hui la loi est bafouée par des demandes communautaristes dont les détails sont plus que lisibles entre les lignes : dispenses de cours de sport ou refus d’apprendre certaines parties de l’Histoire, refus de certaines femmes se faire soigner par un médecin homme, demande de dérogations pour motif religieux à l’Ecole, d’aménagements dans les entreprises ou dans les services publics… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Droite guimauve, Immigration, assimilation, identité nationale, La libanisation de la société française | Tagué: , , , | 1 Comment »

Déclaration insupportable

Posted by lolik11 sur 23 décembre, 2009

Cathédrale de Lyon

La réunion du groupe UMP au sujet de la burqa s’est mal terminée hier soir : La secrétaire d’Etat aux ainés (comprendre aux personnes âgées), Nora Berra a quitté celle-ci, scandalisée par une déclaration « insupportable » qu’y aurait tenue Pascal Clément, député Ump de la Loire (propos démentis par l’intéressé) que voici : « Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France ».

En plein débat sur l’identité française recommandée par notre gouvernement, c’était une contribution certes quantitative et non tenue en préfecture mais sa portée n’en restait pas moins recevable, puisque à 10 minarets contre 95 cathédrales encore hier soir, la France était toujours la France. Ces propos qui liaient la France à son histoire avaient le mérite d’être compréhensibles, ça nous changeait un peu du vivreensemble et des valeurs républicaines répandues à flots ces dernières semaines et le clin d’œil accompagnait gentiment le retour des fichiers d’HSBC à la Suisse. Erreur fatale ! « Propos antilaïcs tenus dans l’enceinte, symbole de la République…C’est un faux débat que nous avons importé de Suisse, en France la question n’a jamais été soulevée ! ». Et pour cause, le référendum d’initiative populaire n’est pas pour demain et le référendum d’initiative parlementaire attend toujours ses décrets d’application….Et puis Nora Berra assène l’argument fatal, « Quand on entend ce genre de propos, on a une image passéiste de la France qui nous renvoie à une certaine tranche de la population ». Un peu nauséabond, le coup « d’une certaine tranche de la population » comme diraient ceux qui flairent les relents d’extrême-droite dans toute contrariété apportée à leur propos…Allons, donner une image passéiste de la France ! Quelle horreur ! C’est vrai que les cathédrales ça ne fait pas moderne, pensez-donc la construction de celle de Paris a commencé en 1163 ! La tranche de population en cause trouvait justement que mille ans d’histoire, ça commençait à en imposer et qu’une image progressiste de la France pourrait commencer par reconnaître son propre passé, ses racines culturelles et ses symboles.

Et bien non, l’entourage de N.Berra nous précise que le débat sur l’identité doit rester centré sur ce qui rassemble (en gros, les sujets qui fâchent quelques uns sont réputés par définition, être hors champ ; c’est pas plus simple comme ça, le débat ?). Pour ne pas en être de reste, N.Kosclusko-Morizet elle aussi a quitté la réunion car elle attendait un débat « d’un autre niveau » ; un  twitt en burqa ça compte ? était sa seule franche préoccupation.  D’ailleurs, c’est vrai en plein débat sur la burqa, pourquoi parler des minarets ? M.Hirsch, dont le flair est légendaire, lui s’est enfui, jugeant qu’ « il y a des bornes à ne pas franchir » et convaincu que sa proposition d’un RSA en burqa n’avait aucune chance d’être adoptée. Salauds d’ump !

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Et bien sur la droite guimauve s’est alliée avec la gauche angélique

Posted by echopolitique sur 19 novembre, 2009

C'est incroyable comment un ministre peu faire le contraire de son action précédente dès qu'il change de ministère...ou MAM qui réalise la fusion gendarmie-police à l'Intérieur après l'avoir refusé à la Défense...et qui désormais défend les réductions de peine à la Justice après avoir proné la fermeté et des peines plus lourdes à l'Intérieur...de telles convictions font plaisir à voir

C'est incroyable comment un ministre peut faire le contraire de son action précédente dès qu'il change de ministère...ou MAM qui réalise la fusion gendarmerie-police à l'Intérieur après l'avoir refusée à la Défense...et qui désormais défend les réductions de peine à la Justice après avoir prôné la fermeté et des peines plus lourdes à l'Intérieur...de telles convictions font plaisir à voir

Suite du post précédent. Donc comme attendu les députés voulant supprimer les réductions de peine automatiques ont perdu. La ministre de le Justice Michelle Alliot-Marie, le rapporteur du texte, Jean-Paul Garraud (UMP), et le président de la commission des lois, Jean-Luc Warsmann (UMP) se sont alliés à des députés de gauche afin de faire barrage à ces amendements. La ministre a d’ailleurs essayé de convaincre les députés que les réductions de peine n’étaient pas automatiques, chiffres à l’appui. En attendant, les condamnés continueront à bénéficier des remises de peine et nous aurons surement de nouvelles polémiques sur ce sujet aux prochain faits divers (qui ne devrait pas être trop long à arriver car notre super braqueur, d’après les journaux, ne risquerait qu’une année réelle de prison…) un très bon message envoyé quand on sait ce que sont prêts à faire certains pour quelques poignées d’euros)…

D’ailleurs en regardant dans le détail l’argumentation de la ministre, on voit bien que cela ne tient pas debout. Elle nous dit que les réductions de peine ne sont pas automatiques car les juges ne les accordent pas dans 20% des cas…ce qui veut dire qu’à 80%, les réductions de peine sont bien automatiques. Car dans les 20% se sont les juges qui les refusent, tandis que dans les 80% il n’y a probablement pas de décision d’un juge…Nous sommes donc bien dans l’automaticité. Et en plus, cela montre bien d’ailleurs que notre système marche à l’envers car c’est au juge et à la Justice d’argumenter pour ne pas accorder et non pas au condamné de  prouver sa bonne conduite. Pour rapprocher ceci d’un exemple judiciaire, qu’entendrait-on si c’était à l’accusé de prouver sa non-culpabilité pour ne pas être condamné et non pas l’accusation de prouver la culpabilité dans un procès ? Le monde à l’envers ou plutôt une présomption de bonne conduite donnant le droit à des réductions de peine automatiques…

Dans cette histoire, la droite guimauve est allée s’alliée avec la gauche angélique et on peut dire qu’on est vraiment fixé sur les réelles motivations et surtout sur le courage de cette droite… Comment après nous faire croire à plus de fermeté ? Comment après cela oser parader sur le sujet de la sécurité ? Comment nous dire qu’il y a une différence entre la droite et la gauche sur ces questions ? Et tout ça pourquoi en plus ? Pour ne pas fâcher le lobby des avocats, des juges et des associations (qui combattent toujours la droite) et surtout pour ne pas construire de nouvelles prisons et faire une « bonne gestion » du budget de la Justice. A se demander si on n’économise pas sur les missions régaliennes de l’Etat pour dépenser l’argent dans les gadgets couteux mais socialement populaires (genre RSA jeunes dernièrement). Lamentable, tout simplement…

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , | 3 Comments »

Sécurité : et si la droite décomplexée n’était qu’une droite en guimauve…

Posted by echopolitique sur 17 novembre, 2009

Toute ressemblance serait fortuite

Depuis toujours il y a un problème que la droite française n’arrive pas à résoudre : en campagne, elle tient des discours forts, très forts et est élu là-dessus et au pouvoir, elle se comporte de manière molle voire très molle. On veut faire croire à la fermeté (d’ailleurs faites une recherche Google sur « Sarkozy+fermeté », vous verrez que cela marche sur presque tous les sujets) mais on cède sur toute la ligne aux opposants ou alors on n’a pas le courage de gérer les conséquences (médiatiques, politiques, budgétaires…) des paroles et des programmes politiques. Un sujet exemplaire dans ce domaine est la sécurité et surtout de la Justice. On se rappelle tous de la dernière campagne présidentielle et même de l’escalade verbale depuis 2002 (ce qui n’est pas pour moi péjoratif, le pouvoir politique doit aussi avoir une parole forte sur les sujets qui fâchent). On se rappelle du ministre de l’Intérieur N.Sarkozy qui voulait nettoyer la cité des 4000 au karcher,  qui disait que ce ne seront pas les racailles qui feront la loi ou pour remonter à une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, de Pasqua qui voulait « terroriser les terroristes » (et qui y arrivait assez bien d’ailleurs)… Plus proche de nous, on se souvient surtout des polémiques médiatiques à chaque crime commis par un récidiviste ou un délinquant sexuel ou à chaque émeute. A chaque fois, on nous promet qu’on sera plus dur avec les criminels et les délinquants, que désormais justice sera sévère, que les peines seront appliquées et que le bon peuple pourra dormir tranquille grâce à la future loi qui résoudra tous les problèmes…

Mais voilà, une fois le soufflet médiatique tombé, le principe de réalité reprend ses droits et la droite dure cède la place à la droite molle, celle qui se couche devant la moindre corporation (sur la sécurité ce sont les magistrats et les associations droits-de-l’hommiste) et qui n’est pas capable d’assumer les conséquences budgétaires de ces paroles. Prenons un exemple simple : dans le Figaro du jour, on nous apprend que plusieurs députés UMP (N.Dupont-Aignan est classé dans les députés UMP, ce qui lui fera surement plaisir…ou pas) proposent de supprimer les réductions de peine automatiques afin que les criminels et délinquants purgent leur peine jusqu’à leur terme.  Ceci doit probablement faire suite au dernier fait divers où un criminel condamné à 12 ans de prison était sorti au bout de 7 et ayant récidivé. Mais voilà le gouvernement est contre car ces mécanismes permettent de « gérer la détention » comme disent les professionnels, c’est-à-dire garder le calme dans les prisons et surtout ne pas construire de nouvelles places de prison, budgétairement difficile et politiquement mal vu. D’ailleurs J.L.Warsmann député UMP, président de la commission des Lois et surtout à l’origine du système des remises de peine automatiques en 2004, le dit clairement : la suppression de ces réductions exigerait la construction de nouvelles places de prison. Ou comment la droite prône la fermeté, bombe le torse, roule des mécaniques avant la bataille mais est la première a déserté le combat quand on arrive dans le dur.

Alors voilà comment la droite dure est en fait, une droite en guimauve. L’inverse d’une main de fer dans un de velours. Si le gouvernement et les parlementaires de la majorité veulent réellement lutter contre la délinquance et la criminalité, il faut enfin mettre en adéquation les paroles, les actes et les moyens. La France n’a pas assez de places de prison par rapport a son niveau de délinquance et aux condamnations prononcées, il faut donc en construire et non pas arrêter de condamner ou d’envoyer les criminels en prison. Sinon autant dire, comme la gauche, que les sanctions ne servent à rien.  L’article est d’ailleurs effarant sur l’application des peines dans notre pays. Un condamné peut espérer avoir 5 mois de remise de peine par année de condamnation…presque 50% de réduction. La prison en solde. Espérons que les victimes en demandent autant à leurs bourreaux. Quand en plus on sait que les peines de moins d’un an ne sont jamais effectués, que les peines planchers ne sont pas appliquées par les juges, que la culture de l’excuse prévaut pour les mineurs, la petite délinquance et les 10 premières infractions, on se dit qu’on ne vit pas dans le pays des droits-de-l’homme mais dans le pays des droits-des-criminels. Alors c’est vrai que nos prisons ne sont pas aux normes mais en même temps, les criminels y passent si peu de temps, pourquoi dépenser de l’argent pour les refaire ?

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , , , , | 8 Comments »

Le retour des emplois jeunes ou les limites de l’ouverture aux modernes

Posted by echopolitique sur 29 octobre, 2009

Il n'est pas beau notre Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse...Avec ses mesures dont tout le monde se fout dès qu'elles sont mises en place...L'important est ailleurs, l'important est de faire moderne, social, généreux, de goauuuuche...Allez Sarko, t'inquiètes tu seras tellement de gauche que seuls des électeurs de gauche voteront pour toi bientot (autant dire plus grand monde)

Il n'est pas beau notre Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse...Avec ses mesures dont tout le monde se fout dès qu'elles sont mises en place...L'important est ailleurs, l'important est de faire moderne, social, généreux, de goauuuuche...Allez Sarko, tu seras tellement de gauche que seuls des électeurs de gauche voteront pour toi bientot (autant dire plus grand monde)

La nuit dernière, le Sénat a voté une proposition de loi sénatoriale du groupe RDSE (en service commandé pour M.Hirsch, c’est ti pas beau l’ouverture et la politique bipartisane) créant le service civique volontaire. Il s’agit pour toute personne de plus de 16 ans de nationalité française ou résidant en France depuis plus d’un an (on remarquera que de plus en plus la nationalité s’efface au profit du lieu de résidence et ce quelque soit le gouvernement) de s’engager pour «une mission d’intérêt général» au sein d’associations, fondations ou collectivités. Les volontaires bénéficieront d’une couverture sociale, de droits à la retraite, d’un accompagnement, d’une validation des acquis de l’expérience avec une attestation de fin de service ainsi que d’une indemnisation d’environ 600 euros mensuels qui ne sera accordée qu’aux moins de 25 ans.  Alors bien entendu les médias et les politiques nous vendent la petite soupe comme étant un grand pas en avant visant à promouvoir la cohésion sociale, la mixité sociale et la citoyenneté au sein de la jeunesse, que le service civique permettra d’intégrer également les jeunes des quartiers, que cela rétablira l’engagement citoyen d’une jeunesse qui n’attend que ça, de donner à son pays…

Mais ne soyons pas dupes car derrière les beaux discours, il faut voir ce qu’est le nouveau service civique obligatoire et si ce n’est le retour des emplois jeunes déguisés. Première preuve, le service civique volontaire remplace le service civil mis en place en 2006 pour répondre aux besoins d’action sociale dans les quartiers après les émeutes de 2005. Qui étaient déjà présentés comme des emplois jeunes bis. Heureusement que la très forte limitation du dispositif (les effets d’annonce ont des fois du bon) avaient réussi à contenir le retour des grands frères mais avec la nouvelle impulsion de M.Hirsch, on va avoir le bonheur de redécouvrir ces jeunes qui font tant pour leur quartier. D’ailleurs, autre confirmation : le gouvernement et les parlementaires parlent bien de 10 000 postes dans leur proposition de loi… et non pas de 10 000 volontaires. C’est à cause des implications budgétaires qui obligent les parlementaires à appeler un chat un chat et donc un emploi un emploi. Et donc les volontaires sont bien en poste…et quand on sait que cela peut durer de 6 à 24 mois, soit exactement les durées des CDD, comme par hasard…

Et enfin, il suffit de lire un peu entre les lignes. Quand le gouvernement et les parlementaires disent « une mission d’intérêt général au sein d’une ONG ou d’une administration publique ou d’une collectivité territoriale », il faut voir un peu plus loin que ce qu’on nous dit. Sur le terrain, le service civique volontaire sera, dans la grande majorité des cas, un jeune employé par une association ou une collectivité territoriale (mais financé par l’argent de l’Etat) pour des actions sociales dans les quartiers. Certains auront peut-être un vrai rôle social et un vrai bénéfice pour la communauté mais la plupart du temps, cela ne servira qu’à faire diminuer le taux de chômage dans les quartiers, faire un peu de clientélisme…quand ce ne sera pas pour acheter la paix sociale comme à la plus belle époque des années Jospin. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Droite guimauve | Tagué: , , , , , | 2 Comments »