Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Posts Tagged ‘europe’

La guerre de notre temps, la guerre des monnaies

Posted by lolik11 sur 2 octobre, 2010

Le yuan, forme moderne de la torpille

Le yuan, forme moderne de la torpille

Cette semaine, la chambre des représentants américaine a voté une loi destinée à contrer la sous-évaluation du yuan. Ce texte, qui doit, encore être voté par le Sénat puis ratifié par le Président Obama – et je ne doute pas que les tenants du libre-échangisme (FMI, OMC, UE, Wall Street…) le plus débridé vont tout faire pour essayer de torpiller (1) cette loi ouvre la voie à la mise en place de droits de douane compensatoires (et donc d’un protectionnisme) par le Département du commerce qui a le droit de considérer que les « devises fondamentalement sous-évaluées » sont des subventions illégales aux exportations et le devoir d’agir contre elles..

Cette loi est une conséquence directe de la guerre des monnaies que se livrent les grandes puissances. Car dans notre monde où le commerce est censé avoir tout pacifié, les grandes puissances se livrent désormais à une guerre monétaire afin de bénéficier de la monnaie la plus faible possible pour doper aux exportations leur croissance au détriment des appareils industriels des autres puissances. Saluons au passage, le beau retour des théories mercantiliste en vogue sous Colbert. Et les chinois sont ceux qui y réussissent le mieux avec un taux de change fixe par rapport au dollar (2) ; l’avantage d’être une dictature dans la guerre économique moderne.

L’Amérique ne s’agite que maintenant car pendant des années, elle pouvait limiter les dégâts par un endettement des ménages pauvres, une liquidité abondante à Wall Street et un taux de change sous-évalué par rapport à l’Euro, ingrédients qui lui permettait de faire subir à l’Europe sur les produits à plus forte valeur ajoutée ce que les chinois lui faisaient  payer (ainsi qu’à l’Europe) sur les produits basique . Les pays de la zone Euro (3) étant, les dindons de cette sinistre farce…

Mais cette loi est aussi une claque pour Obama qui, contrairement à ce qu’on pense en Europe n’a pas été élu parce qu’il était l’espoir d’un monde apaisé, d’un monde pacifié, d’un monde sorti de l’Histoire mais parce qu’il présentait la meilleure réponse économique à la crise imputée aux républicains et promettait aux américains moyens de leur rendre leur travail (4). Deux ans plus tard, les représentants pensent de moins en moins qu’Obama ait la moindre capacité de faire changer d’avis la Chine par la seule parole et commencent à vouloir se protéger des pratiques déloyales de la Chine qui pèsent principalement sur les ouvriers américains…les mêmes qui promettent de sanctionner durement les démocrates qui sont aux commandes sans avoir réussi à résoudre le problème du chômage depuis deux années…

Pendant ce temps-là, de ce côté-ci de l’océan, nous avons toujours une BCE sous contrôle allemand que ne préoccupe pas du tout le taux de change de l’Euro (et donc la croissance et le chômage des autres pays) et ne pense qu’aux plans de sauvetage des banques et de l’Euro (5). Si le Département du Commerce arrive à étayer cette sous-évaluation du yuan et à appliquer des sanctions douanières, la BCE se trouverait alors prise en flagrant délit d’aveuglement et contrainte d’agir sous pression politique. Pendant ce temps là, nous avons toujours une Commission Européenne qui continue de s’en prendre à ce qu’il reste de souveraineté et de spécificités des pays européens, qui poursuit son œuvre de déréglementation et d’ouverture du Marché Commun sous le dogme de la Concurrence Pure et Parfaite pour en faire le Marché Tout Court. Il est grand temps de changer d’Europe …

1 –  Ils vont, comme à leur habitude, dire qu’il vaut mieux discuter avec la Chine pour qu’elle apprécie un peu plus sa monnaie (exactement ce que fait Obama depuis 2 ans sans  aucun résultat). Ils vont également nous répéter que le commerce c’est bon pour tout le monde (enfin je trouve que tout le monde ressemble plus à un banquier de Wall Street, un patron de multinationale ou même à la population chinoise qu’à un ouvrier français, ces temps-ci), que la Chine a besoin des exportations pour se développer (aller donc dire cela à tous les ouvriers en Europe et aux USA qui perdent leur job). Et pour finir ils vont nous sortir l’argument massue habituel : le protectionnisme, c’est la guerre, le protectionnisme, c’est ce qui a amené Hitler au pouvoir.

2 – C’est l’avantage d’être une dictature militaire, vous pouvez toujours imposer des décisions à vos partenaires démocratiques qui n’osent plus rien faire respecter, même pas les règles du jeu du libre échange.

3- En ces temps de crise irlandaise, il serait temps de faire un bilan de l’Euro. On voit bien que les fameux PIGS sont des pays écrasés sous la botte de l’Euro alors que les pays qui redémarrent sont ceux qui n’en font pas partie : Pologne, Royaume-Uni, Suède…La seule bénéficiaire de l’Euro est l’Allemagne, mais cela est une autre histoire….

4- Il suffit de regarder les courbes des intentions de vote de la présidentielle de 2008 pour s’apercevoir que le véritable déclic dans la campagne d’Obama est la chute de Lehmann Brothers en Septembre.

5- Si la BCE ne s’occupe pas du taux de change de l’Euro, c’est que la vérité est ailleurs. La vérité est qu’un taux de change élevé permet à l’Allemagne de dépecer les industries des autres pays de la zone euro, notamment française et italienne, ses deux principaux concurrents, tout en achetant ses matières premières moins cher grâce à l’Euro fort.

Publicités

Posted in Ca secoue, L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

La croisade de l’Europe contre les Nations

Posted by echopolitique sur 19 septembre, 2010

L'inquisition en action

L'inquisition en action

Cette semaine, nous avons atteint un summum lors de la polémique déclenchée par les propos de Viviane Reding insinuant que la France se comportait comme les nazis. Cette commissaire luxembourgeoise, dont le pays soumet à l’obtention d’une autorisation de travail le séjour des roumains et bulgares ce qui est une bonne façon de leur en interdire le séjour, n’a pas eu peur d’aller trop loin. Evidemment, la circulaire en question était scandaleuse mais elle n’était en rien à rapprocher de la déportation des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

D’ailleurs ce qui est vraiment scandaleux dans cette circulaire est qu’elle se focalise principalement sur les Roms (car facilement expulsables) et ne prévoit pas d’appliquer la loi républicaine aux autres campements ni  autres immigrés clandestins. La politique sarkozyste est totalement hypocrite sur l’immigration (comme sur beaucoup de sujets d’ailleurs), prisonnière des intérêts du MEDEF qui veut une main d’œuvre bon marché permettant de faire pression sur les salaires et à la remorque des attentes populaires (ces fameux électeurs qui l’ont rejoint en 2007) qui n’en peuvent plus de ce multiculturalisme qu’ils vivent au détriment de leur identité, de leur quotidien et de leur pays. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur les 29 000 reconduites à la frontière, il y en a la moitié qui s’effectue  à partir de Mayotte et environ 10 000 qui concernent les Roms (qui peuvent revenir dès le lendemain grâce à la libre-circulation en Europe), ce qui fait que le gouvernement Sarkozy expulse en réalité aussi peu que les socialistes…Et en contrepartie, il y a eu 175 000 visas longue durée et 108 000 naturalisations l’année dernière. Et après on nous dit que la France est fermée… Comme le dit J.F.Kahn qu’on ne peut pas soupçonner d’être un sarkozyste forcené, « on n’a jamais fait une politique aussi pro-immigration que depuis 3 ans » (1).

Au final, cet épisode n’a finalement que peu à voir avec les Roms. Il révèle que la Commission Européenne (et toutes les élites européistes) ne supportent plus que les Nations européennes mènent une autre politique que celle décidée à Bruxelles. La Commission Européenne, soutenue par la gauche européenne et une partie du centre, est partie en guerre contre ce qu’il reste de souveraineté nationale des Etats-Nations (2) en cherchant à leur imposer le marché où tout doit circuler librement, biens, capitaux, services et maintenant les populations sous couvert de Droits de l’homme et de développement économique. Cette guerre idéologique et médiatique et donc politique est en cours depuis plus de 40 années et reprend toujours les mêmes arguments : nazification-culpabilisation des populations et gouvernements des pays européens et le « there is no alternative » prôné à longueur de journée par les élites qui font de l’Europe notre horizon indépassable.

Cette stratégie de culpabilisation a tellement bien marché que les ministres français n’ont eu à la bouche que les mots pour prouver leur respect du droit européen (sic !) et des engagements de la France. La Commissaire n’a même pas besoin de prouver que la France ne remplit pas ces engagements, la France est présumée coupable. Soit le renversement de la charge de la preuve, l’Inquisition n’est pas loin. D’autant que la grande Inquisitrice pourrait trouver à employer ses capacités d’indignation en regardant d’un peu plus près ce qui se passe en Roumanie, justement au sujet des Roms et qui se trouve consigné dans les rapports successifs d’Amnesty International que j’imagine disponibles à Bruxelles. Et ce, en dépit des  13 milliards d’euros versés par le Fonds social européen pour justement mieux intégrer les Roms.

La commissaire Reding se prend pour Madame la Préfète de la Région France soutenue par tous les idiots utiles du mondialisme (ultra et alter réunis) qui ne veulent plus de Nations indépendantes. Ces pseudo-excuses n’y changent rien, surtout quand on voit que toute la Commission est sur la même ligne que la Commissaire, qui pour rajouter à la situation, a demandé que la France écrive noir sur blanc une déclaration politique s’engageant à ne pas discriminer les Roms ! Une demande tout simplement inacceptable…Le gouvernement français devrait tout simplement demander la démission de la commissaire européenne et refuser de siéger dans les instances européennes tant qu’elle ne se sera pas s’exécutée(3).

Cette affaire montre aussi que l’Europe est imposée au peuple contre sa volonté, contre leurs intérêts, contre leur souveraineté et contre leurs opinions. L’Union Européenne, tel le Léviathan ne vit que pour elle-même et cherche de plus en plus à imposer sa propre vision de la construction européenne, cette fameuse Europe supranationale, que les peuples rejettent dès qu’on leur donne la parole. L’Union Européenne se transforme d’années en années en un totalitarisme qui contraint les peuples, leur impose un modèle venu d’en haut, qui ne fonctionne pas (4) et que les peuples rejettent. Il est grand temps que les peuples européens recouvrent leur liberté et leur droit à disposer d’eux-mêmes comme cela est inscrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme. Ils doivent reprendre possession de leur souveraineté nationale afin de décider librement en tant que peuple de leur avenir et non se laisser dicter par des dirigeants non-élus démocratiquement, des juges internationaux, des fonctionnaires européens, leur sort (5).

1 – Par ailleurs, il faut également regarder ce que dit en off J.F.Kahn sur l’immigration, position bien éloignée de la vision angélique qu’il prône dans son journal. Et il le dit lui-même !  « On ment à la population et qu’on leur cache la vérité » : http://www.dailymotion.com/video/x4xut_j-f-kahn-parle-d-immigration-en-off_creation

2- C’est dans cette même logique qu’il faut regarder l’épisode de D.Cohn-Bendit posant un petit drapeau européen sur le bureau de Vaclav Klaus, le président tchèque, qui refusait d’arborer un drapeau européen sur la façade du palais de la présidence. L’Europe considère désormais les Etats européens comme des provinces conquises qui doivent se soumettre à sa loi.

3- A une époque où l’Histoire voulait dire quelque chose, le général de Gaulle a pratiqué la politique de la chaise vide pendant près de 7 mois. Mais il faut dire qu’à l’époque on avait des dirigeants qui savaient ce que cela voulait dire gouverner…

4- Les exemples de l’échec de l’Europe sont tellement nombreux que je n’en prendrai que 3 exemples : la stratégie de Lisbonne adoptée en 2000 qui devait faire de l’Europe l’économie la plus dynamique du monde, la monnaie unique qui devait nous protéger et enfin l’espace Schengen qui devait de l’Europe un seul et même peuple. Au final, on a une économie avec moins de 1% de croissance depuis 10 ans, une monnaie qui nous pénalise dans la mondialisation et une Europe passoire qui ne contrôle plus ses frontières avec tous les problèmes que cela engendre (immigration clandestine, trafics de drogue, contrefaçon et criminalité organisée…). Mais il semble que personne dans nos pays ne veulent regarder les faits, la réalité telle qu’elle est et se contente de la voir telle que nos élites voudraient qu’elle soit.

5- Le président N.Sarkozy doit maintenant se mordre les doigts d’avoir imposé contre la volonté populaire le traité de Lisbonne qui donne force contraignante à la Charte des Droits Fondamentaux. C’est de cette Charte que la commissaire V.Reding tire son mandat pour jouer à l’inquisitrice des politiques nationales.

Posted in Europe, le mur se rapproche, La course aux abîmes | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

La CEDH ou l’Europe telle qu’on ne nous la présente pas (encore)

Posted by echopolitique sur 3 novembre, 2009

carte_10

Voici la véritable Europe que nos élites ont déjà acté...Il ne manque plus que le temps fasse son effet mais ne vous inquiétez pas, un jour tous ces pays y seront, quelque soit votre vote...si vous êtes amené à voter!

La semaine dernière, dans Le Figaro (oui je sais je suis un affreux sarkolatre de droite ultralibérale-conservatrice), nous avions le droit à un petit reportage sur la Cour Européenne des Droits de L’Homme (CEDH). On nous explique assez bien le fonctionnement de cette institution méconnue du grand public mais dont les décisions sont hyper-importantes sur les différentes juridictions européennes et les politiques nationales des pays européens et donc in fine sur la vie des européens. Cette institution a un pouvoir quasi-inquisitorial sur les politiques nationales, une inquisition européano-droits-de-l’homministe mais j’y reviendrais un autre jour.

Mon propos n’est pas cette inquisition mais la nature des inquisiteurs et ce que cela confirme. Au détour de ces articles, on y apprend, presque anodinement, que cette puissante institution n’est pas dépendante de l’Europe à 27 dont on parle tout le temps et sur laquelle les débats se focalisent, les sommets s’organisent, les décisions se prennent….celle que les citoyens des pays de 27 croient être l’Europe qui se construit. Mais non, cette puissante institution est assise sur la déclaration européenne des droits l’homme et donc sur le Conseil de l’Europe qui est une Europe à 47…si on peut encore appeler ça l’Europe. Tous les pays signataires de cette convention siègent au Conseil de l’Europe et ont le droit d’avoir un juge à la CEDH (et donc des objectifs politiques dans cette institution). En clair, ce n’est pas une intégration européenne au niveau de la Justice (ce qui aurait pu se concevoir) mais vraiment une inquisition européobéate et droits-de-l’hommiste contre les Nations européennes.

Tous les pays qui « ont vocation » à être membre de l’UE y sont…y compris la Turquie, l’Ukraine, la moldavie, l’Albanie, la Serbie la Russie, la Géorgie, l’Arménie…Cela me pose un véritable problème que les lois françaises et les politiques nationales françaises soient sous contrôle des juges émanant de ces pays. On ne parle pas de politiques communautaires mais bien des sujets qui sont du ressort des Etats. Donc in fine, tous les pays de ce Conseil ont un mot à dire sur tout ce qu’il se passe en France. Comment après ne pas comprendre tous ceux qui voient l’Europe comme une construction technocratique dont l’arrivée est déjà connue, une construction où l’avis des peuples n’est que secondaire. Faites un référendum pour savoir si les français veulent de la CDEH : quand ils sauront que la Russie a le droit de se prononcer sur les prisons françaises, que la Turquie peut avoir son mot à dire sur la laïcité ou l’Ukraine sur notre politique d’immigration…vous verrez les résultats !

Les européistes me diront que tout est dans des traités signés par des chefs d’Etat élus par le peuple. Et ils me diront que je n’avais qu’à lire les traités, qu’à m’informer, qu’à être plus vigilant et je ne peux qu’être d’accord avec ça (je suis pour la responsabilité individuelle et citoyenne). Mais il faut voir aussi l’omerta, le tabou, la force de la pensée unique pro-européenne et pro-élargissement qui a existé et existe encore et spécialement dans les médias et chez les politiciens. Ce que je sais c’est qu’en tant que citoyen lambda, je n’ai pas voté pour cette CDEH directement et jamais aucun candidat à une élection qui voulait mon suffrage a abordé ce sujet… antidémocratique et antipopulaire donc… Et puis même, à quoi sert le vote au niveau européen si nous connaissons déjà la fin de l’Histoire : la Turquie, la Russie et les 47 pays du Conseil de l’Europe seront membres de l’Europe. Cela est déjà acté et on nous fera revoter jusqu’à ce qu’on soit d’accord avec cela…comme les Irlandais pour le traité ou pire on ne nous refera même pas voter comme en France. L’Europe est vraiment le totalitarisme mou de la fin du XXème et du XXIème siècle.

Posted in Europe, le mur se rapproche | Tagué: , , , , | 12 Comments »

Subventions aux agriculteurs : la France contre l’Europe

Posted by lolik11 sur 7 août, 2009

agriculteurs_en_colere_432La Commission demande aux agriculteurs de la filière fruits et légumes de rembourser 338 millions d’aides versées indument par l’Etat entre 1992 et 2002 aux producteurs français de fruits et légumes plus quelques 200 millions versés par les organisations professionnelles auxquels s’ajoutent des intérêts pour arriver à près de 700 millions d’euros. La Commission est-elle tombée sur la tête ? Réclamer 17 ans après les faits que les bénéficiaires desdites subventions remboursent à l’Etat, en pleine crise (en gros leur revenu a baissé de 20% en 2008) une somme qui suffirait à faire couler la moitié des entreprises…Le père Ubu ne renierait pas ces méthodes. Au nom de la sainte concurrence pure et parfaite, faire rembourser aujourd’hui, ne fera pas revivre les entreprises qui ont disparu ni ne rétablira pas une concurrence non-faussée sur le marché intérieur de l’époque mais à coup sûr entrainera à la faillite celles qui y seront astreintes. A moins que ce soit cela l’Europe, au nom d’un dogme être prêt à sacrifier les emplois actuels et les paysans français… et laisser les Etats membres gérer les situations explosives que l’absence de sens politique de la Commission engendrent car un paysan ce n’est un con(-)tribuable des classes moyennes, un paysan ça descend dans la rue, ça manifeste, ça n’a pas peur de bloquer des routes, d’affronter les gendarmes et de saccager des sous-préfectures… Et dire qu’on a voté il y a moins de 2 mois pour les députés européens en nous promettant que l’Europe s’était l’avenir de la France…

Et puis, quel aveu de technocratie échevelée ! C’est sur la plainte d’un producteur français, qui lui ne bénéficiait pas de ces subventions, déposée en juillet 2002, que Bruxelles a été informée de ces pratiques. Pas de plainte,  pas d’enquête…pas vu pas pris : en dix années, nos technocrates ne s’étaient aperçus de rien, ont donné de l’argent par million, notre argent sans en contrôler la bonne utilisation. Conclusion : l’Europe ne contrôle pas comment ses ressources (donc nos impôts) sont dépensées. Et en plus d’être incompétente, la Commission en est fière et ne recule devant rien en exigeant que ce soit les bénéficiaires qui remboursent ; combien de temps faudra-t-il pour identifier les milliers de bénéficiaires de subventions accordées il y a plus de 10 ans ? Doit-on déposer des plaintes pour chaque subvention versé afin d’être sur que l’Europe contrôle son budget ? On va bien rire quand dans 15 ans la Commission va se pencher sur les subventions accordées aux banques, elle va peut-être leur demander 500 milliards et demander à ce que la BCE soit fermée (ce qui serait une très bonne nouvelle  par ailleurs), vu tout ce qui a été injecté depuis 1 an dans le secteur bancaire… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Europe, le mur se rapproche | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »