Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘Une certaine idée de la France’ Category

La carte des zones de non droit en France publiée par le Ministre de l’Intérieur ?

Posted by lolik11 sur 4 juillet, 2010

Ces zones existent, les évènements récents sont là pour nous le rappeler. Le dire permettrait à chacun d’en prendre conscience ; en dresser la carte répondrait courageusement au droit de savoir de chaque citoyen de ce pays où sa sécurité n’est pas assurée. La responsabilité de cette information serait un acte fort qui engagerait le soutien de la population sur la stratégie menée pour rétablir l’état de droit dans les zones de grande criminalité.

Lire et signer la pétition lancée par le réseau LHC qui sera remise au Ministre de l’Intérieur pour demander la publication des zones de non droit.

Posted in Une certaine idée de la France | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Commençons par reparler de Nation avant d’identité nationale

Posted by echopolitique sur 24 novembre, 2009

Voici la vraie question. Car entre la diabolisation et la ringardisation, la Nation est devenue un tabou. Pire, plus personne ne sait quoi mettre derrière l'idée de Nation

Avant de commencer à débattre de l’identité nationale, il faudrait déjà commencer à reparler de Nation. Parce que là se trouve le véritable problème de nos sociétés occidentales actuelles. Cela fait 30 années que nous sommes culpabilisés rien qu’à l’idée de parler de Nation et plus particulièrement de nation française. Depuis ce temps et tous les combats pseudo-antiracistes, la Nation est devenue un concept tabou dont on ne peut plus parler ni débattre. Et je ne vous parle même pas de parler de Patrie, bien que ce soit le chant des armées révolutionnaires et l’hymne national…La Nation a été prise en tenaille entre la diabolisation liée au fait que plus personne n’osait défendre la Nation à part le Front National et la ringardisation par la pensée unique des élites, partisanes de l’Europe fédérale. Les deux phénomènes se renforçant pour gommer ce mot devenu suspect.

Désormais plus personne ne sait dire ce qu’est une Nation et encore moins ses prérogatives. Alors bien sur, si vous posez la question aux hommes politiques, ils vous sortiront tous la définition d’Ernest Renan de la Nation mais en fait, peu oseraient parler de la Nation et son rapport avec sa population, ses droits et devoirs envers ses habitants (nationaux ou non), ce qu’elle a le droit de faire ou non, de défendre ou non, ses valeurs et ses principes… La Nation s’est totalement effacée derrière l’Etat, les valeurs républicaines et surtout la compagnie d’assurance généralisée qu’elle est devenue. Comme si on pouvait résumer la France a son Etat (en faillite), à la République (vous faites quoi des 1300 années d’Histoire qui ont précédé la République) et à son modèle social que-tout-le-monde-nous-envie.

Nous assistons de nos jours à une réduction généralisée de la Nation à son Etat et à la République par les élites. Une réduction généralisée de la France aux valeurs républicaines que seul l’article 1 de la Constitution, République une et indivisible, vient troubler leurs positions sur le multiculturalisme, les minorités visibles, la diversité, le métissage. De même, la Nation est réduite aux dépenses publiques de son Etat. En revanche, les côtés moins politiquement corrects (guerre en Afghanistan, service militaire, respect de l’autorité de l’Etat, des frontières, des lois…) sont mis sur le dos de la Nation et cloués au pilori. Il faut dire que la Nation a le mauvais rôle. Elle est celle qui appelle sous les drapeaux, celle qui force les immigrés à s’assimiler, celle qui surveille les frontières, celle qui fait appliquer la loi et impose son autorité, celle qui force les enfants à apprendre à l’Ecole et à devenir des adultes…En clair la Nation est celle qui contraint tandis que l’Etat est celui qui donne (allocations, papiers, travail, aides, réconfort…). Pas étonnant qu’ils aient tous voulu tuer la Nation pour ne laisser que l’Etat. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Une certaine idée de la France | Tagué: , , , , | Leave a Comment »