Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘La course aux abîmes’ Category

Le pétrole et la BCE : un mélange explosif

Posted by lolik11 sur 8 mars, 2011

Jeudi dernier, J-C.Trichet a évoqué en termes assez clairs la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt  à partir du 7 avril prochain. « Nous signalons que nous sommes dans une situation de grande vigilance et je crois comprendre que la position du conseil des gouverneurs est qu’une hausse des taux d’intérêt lors de la prochaine réunion est possible ». Son raisonnement habituel est le suivant : en raison de la hausse du pétrole et des matières premières, les prévisions d’inflation pour l’année sont à 2,3% alors qu’il est nécessaire que les anticipations d’inflation de tous les acteurs économiques restent inférieures à 2% afin de ne pas alimenter le risque « d’effet de second tour » qui  conduit à l’augmentation des salaires qui elle, se propage à l’ensemble des prix. Sauf qu’avec 10% de taux de chômage moyen dans la zone euro, ce scenario parait fort peu réaliste. Sauf, que l’augmentation des taux d’intérêt est absolument sans effet sur l’augmentation du prix du pétrole et des matières premières.

La BCE serait-elle sous influence allemande ? C’est une explication avancée par J-M.Vittori car en Allemagne en décembre les prix  à l’importation ont augmenté de 11% en glissement annuel et l’indice général des prix de 1,7%. Et au nom de la conjuration de l’inflation allemande, la BCE y ralentirait la reprise (3,6% en 2010) en renchérissant le coût du crédit qui par ricochet ralentirait la consommation ? Pour ma part, je n’y crois pas trop.

En revanche, l’hypothèse de peser plus fermement sur les gouvernements pour les obliger à réduire leurs déficits publics en renchérissant le coût de leurs emprunts me parait plus probable, les banques s’étant refait une santé en 2010 et bénéficiant toujours d’un guichet ouvert à leur refinancement, elles seraient peu pénalisées par cette mesure.

Mais surtout, je crois J-C.Trichet absolument obsédé par sa croisade contre l’inflation, prêt à tout pour terminer son mandat avec une inflation proche de 2% et pour cela il utilise l’arme mortelle pour nos économies, l’appréciation de l’euro. Celle-ci s’obtient mécaniquement en annonçant la hausse probable des taux d’intérêt, comme il vient de le faire : l’euro est passé de 1,37$ à 1,40$ en séance aujourd’hui, son plus haut niveau depuis 4 mois. Et évidemment, l’appréciation de l’euro fait baisser la facture des produits importés, pétrole et matières premières comprises et ceci de façon instantanée, ce qui est une façon simple d’arriver à son objectif, sachant que les conséquences sur notre économie ne sont pas sont pas son problème.

Cet après-midi le baril était à 105$, en augmentation de 15% depuis le début de l’année. Si on en juge par le chaos qui s’installe au Proche-Orient comme une traînée de poudre, on ne peut en exclure une hausse rapide. Faudra-t-il laisser J-C.Trichet augmenter chaque semaine les taux d’intérêt ?

Publicités

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , | 1 Comment »

La retraite, c’est simple comme un permis de séjour

Posted by lolik11 sur 12 février, 2011

Il y a encore peu de temps, on se demandait comment sauver les retraites. On n’a pas trouvé et en 2010, le déficit de notre système de retraite s’élèverait à 32 milliards d’euros, selon les prévisions officielles. Et les déficits ne devraient se réduire qu’en 2018, malgré le relèvement à 62 ans de l’âge légal de la retraite et les 41,5 années de cotisation désormais exigées.

Il a quand même été prévu une allocation de solidarité pour les personnes âgées qui n’auront pas cotisé assez longtemps ou dont les revenus auront été trop faibles ; son montant sera d’environ 700 euros mensuel. Cette allocation sera versée en vertu de la solidarité qui lie les membres de la communauté nationale entre eux, parce que le pacte républicain ne peut laisser sans ressources ceux que les difficultés de leur vie menaceraient dans le grand âge. Baste ! Ca, s’est pour les travailleurs !

On apprend que des retraites seront accordées à ceux qui auront obtenu un permis de séjour, même s’ils n’ont jamais travaillé en France ! A partir de 60 ans (même pas les 62 exigés des travailleurs) et à 65 ans au plus tard, une retraite d’environ 700 euros par mois leur sera versée. Le même montant que celui versé aux vieux travailleurs !  Les cotisants et les retraités seront donc solidaires de tous ceux qui voudront donc bien se présenter aux guichets de l’Aspa. Afin que personne ne l’ignore, cette mesure est notifiée dans le livret d’accueil des immigrés (la vie sociale-vieillir en France, page 54).

Ultime solidarité : l’Apsa donne lieu à récupération sur les successions supérieures à 39 000 euros ! De cela, le livret d’accueil n’en parle pas et pour cause. Le candidat Président qui voulait revaloriser les petites retraites de 25% sur 5 ans, (2% annoncés en 2011), n’avait pas soufflé mot de cette mesure et les petites retraites des agriculteurs atteignent toujours péniblement 500 euros mensuels. Mais peut-être n’est-il pas informé de tout cela ; et si on lui en parlait ?

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , | 1 Comment »

Les tribunaux français reculent désormais devant les vengeances ethniques

Posted by lolik11 sur 7 octobre, 2010

La magistrature a pesé le poids des ethnies exotiques

La magistrature a pesé le poids des ethnies exotiques

La Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Montpellier a rejeté pour la 3ème fois la demande de remise en liberté de René Galinier, demandée par le Parquet. Le pépé a été mis en examen et écroué le 6 aout dernier, pour avoir tiré sur deux  cambrioleuses qui s’étaient introduites chez lui pendant sa sieste. Pour justifier ce rejet, la Cour d’appel a estimé que « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice » mais également qu’ « une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen. »

Le deuxième argument est tout simplement scandaleux. La Justice (et non l’Etat) décide de maintenir en détention un homme de 73 ans, atteint d’un cancer, ayant donc besoin de soins, au motif avoué qu’elle n’a pas le courage d’assurer sa protection et a peur de la future vengeance de l’ethnie d’origine des agresseurs ! Au passage, les ethnies viennent d’être reconnues par une Cour d’appel ; imaginez une seconde les « ethnies » inversées dans une instruction, et le nombre de manifestations antiracistes qui s’en suivraient pour dénoncer cette décision…Il faut croire qu’être français de souche est une ethnie qui donne moins de droits que d’être français issu de l’immigration ou étranger ou mieux encore sans-papier. A croire que le seul moyen pour faire libérer le pépé en devienne que les soutiens du papy marquent leur « incompréhension » face à la décision et  « fassent craindre des représailles à l’égard » de ceux qui le maintiennent en détention. On voudrait que les gens s’organisent en milices qu’on ne s’y prendrait pas autrement… En refusant de prendre ses responsabilités, à savoir protéger ses citoyens, même accusés, et en actant sa peur devant la force des représailles d’une communauté, l’Etat par son autorité judiciaire ne fait qu’accélérer la division de la communauté nationale en renvoyant chacun à ses « vieilles solidarités » (religieuses, ethniques, sociales…).

Mais au-delà de ce recul de la Justice, il est tout simplement effarant que la Justice de notre Etat de droit parle d’ethnie dans une de ces décisions et surtout la prenne en compte au point que celle-ci motive sa décision. A croire que le travail de sape des communautaristes de tout poil est beaucoup plus avancé que ce que l’on pouvait imaginer. René Galinier est donc un prisonnier politique. On savait que la Magistrature était acquise aux thèses droits-de-l’hommistes et bien-pensantes (qui est une composante du maintien en détention du papy, stéréotype du petit blanc ayant fait la guerre d’Algérie tirant sur une femme sans défense issue d’une minorité) mais on pouvait penser qu’elle croyait encore à la République une et indivisible, aux citoyens égaux en droit et à la force légitime, monopole de l’Etat. Il semblerait bien que non, que la Magistrature est prête à brader tout ce qui fait la France, son droit, son héritage millénaire, ses valeurs sous couvert d’idéologie. Le hiatus entre la Justice et le peuple se creuse ; celle-ci ferait bien de se souvenir qu’elle rend la Justice au nom du peuple français avant que celui-ci le lui rappelle.

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , | 2 Comments »

La croisade de l’Europe contre les Nations

Posted by echopolitique sur 19 septembre, 2010

L'inquisition en action

L'inquisition en action

Cette semaine, nous avons atteint un summum lors de la polémique déclenchée par les propos de Viviane Reding insinuant que la France se comportait comme les nazis. Cette commissaire luxembourgeoise, dont le pays soumet à l’obtention d’une autorisation de travail le séjour des roumains et bulgares ce qui est une bonne façon de leur en interdire le séjour, n’a pas eu peur d’aller trop loin. Evidemment, la circulaire en question était scandaleuse mais elle n’était en rien à rapprocher de la déportation des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

D’ailleurs ce qui est vraiment scandaleux dans cette circulaire est qu’elle se focalise principalement sur les Roms (car facilement expulsables) et ne prévoit pas d’appliquer la loi républicaine aux autres campements ni  autres immigrés clandestins. La politique sarkozyste est totalement hypocrite sur l’immigration (comme sur beaucoup de sujets d’ailleurs), prisonnière des intérêts du MEDEF qui veut une main d’œuvre bon marché permettant de faire pression sur les salaires et à la remorque des attentes populaires (ces fameux électeurs qui l’ont rejoint en 2007) qui n’en peuvent plus de ce multiculturalisme qu’ils vivent au détriment de leur identité, de leur quotidien et de leur pays. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur les 29 000 reconduites à la frontière, il y en a la moitié qui s’effectue  à partir de Mayotte et environ 10 000 qui concernent les Roms (qui peuvent revenir dès le lendemain grâce à la libre-circulation en Europe), ce qui fait que le gouvernement Sarkozy expulse en réalité aussi peu que les socialistes…Et en contrepartie, il y a eu 175 000 visas longue durée et 108 000 naturalisations l’année dernière. Et après on nous dit que la France est fermée… Comme le dit J.F.Kahn qu’on ne peut pas soupçonner d’être un sarkozyste forcené, « on n’a jamais fait une politique aussi pro-immigration que depuis 3 ans » (1).

Au final, cet épisode n’a finalement que peu à voir avec les Roms. Il révèle que la Commission Européenne (et toutes les élites européistes) ne supportent plus que les Nations européennes mènent une autre politique que celle décidée à Bruxelles. La Commission Européenne, soutenue par la gauche européenne et une partie du centre, est partie en guerre contre ce qu’il reste de souveraineté nationale des Etats-Nations (2) en cherchant à leur imposer le marché où tout doit circuler librement, biens, capitaux, services et maintenant les populations sous couvert de Droits de l’homme et de développement économique. Cette guerre idéologique et médiatique et donc politique est en cours depuis plus de 40 années et reprend toujours les mêmes arguments : nazification-culpabilisation des populations et gouvernements des pays européens et le « there is no alternative » prôné à longueur de journée par les élites qui font de l’Europe notre horizon indépassable.

Cette stratégie de culpabilisation a tellement bien marché que les ministres français n’ont eu à la bouche que les mots pour prouver leur respect du droit européen (sic !) et des engagements de la France. La Commissaire n’a même pas besoin de prouver que la France ne remplit pas ces engagements, la France est présumée coupable. Soit le renversement de la charge de la preuve, l’Inquisition n’est pas loin. D’autant que la grande Inquisitrice pourrait trouver à employer ses capacités d’indignation en regardant d’un peu plus près ce qui se passe en Roumanie, justement au sujet des Roms et qui se trouve consigné dans les rapports successifs d’Amnesty International que j’imagine disponibles à Bruxelles. Et ce, en dépit des  13 milliards d’euros versés par le Fonds social européen pour justement mieux intégrer les Roms.

La commissaire Reding se prend pour Madame la Préfète de la Région France soutenue par tous les idiots utiles du mondialisme (ultra et alter réunis) qui ne veulent plus de Nations indépendantes. Ces pseudo-excuses n’y changent rien, surtout quand on voit que toute la Commission est sur la même ligne que la Commissaire, qui pour rajouter à la situation, a demandé que la France écrive noir sur blanc une déclaration politique s’engageant à ne pas discriminer les Roms ! Une demande tout simplement inacceptable…Le gouvernement français devrait tout simplement demander la démission de la commissaire européenne et refuser de siéger dans les instances européennes tant qu’elle ne se sera pas s’exécutée(3).

Cette affaire montre aussi que l’Europe est imposée au peuple contre sa volonté, contre leurs intérêts, contre leur souveraineté et contre leurs opinions. L’Union Européenne, tel le Léviathan ne vit que pour elle-même et cherche de plus en plus à imposer sa propre vision de la construction européenne, cette fameuse Europe supranationale, que les peuples rejettent dès qu’on leur donne la parole. L’Union Européenne se transforme d’années en années en un totalitarisme qui contraint les peuples, leur impose un modèle venu d’en haut, qui ne fonctionne pas (4) et que les peuples rejettent. Il est grand temps que les peuples européens recouvrent leur liberté et leur droit à disposer d’eux-mêmes comme cela est inscrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme. Ils doivent reprendre possession de leur souveraineté nationale afin de décider librement en tant que peuple de leur avenir et non se laisser dicter par des dirigeants non-élus démocratiquement, des juges internationaux, des fonctionnaires européens, leur sort (5).

1 – Par ailleurs, il faut également regarder ce que dit en off J.F.Kahn sur l’immigration, position bien éloignée de la vision angélique qu’il prône dans son journal. Et il le dit lui-même !  « On ment à la population et qu’on leur cache la vérité » : http://www.dailymotion.com/video/x4xut_j-f-kahn-parle-d-immigration-en-off_creation

2- C’est dans cette même logique qu’il faut regarder l’épisode de D.Cohn-Bendit posant un petit drapeau européen sur le bureau de Vaclav Klaus, le président tchèque, qui refusait d’arborer un drapeau européen sur la façade du palais de la présidence. L’Europe considère désormais les Etats européens comme des provinces conquises qui doivent se soumettre à sa loi.

3- A une époque où l’Histoire voulait dire quelque chose, le général de Gaulle a pratiqué la politique de la chaise vide pendant près de 7 mois. Mais il faut dire qu’à l’époque on avait des dirigeants qui savaient ce que cela voulait dire gouverner…

4- Les exemples de l’échec de l’Europe sont tellement nombreux que je n’en prendrai que 3 exemples : la stratégie de Lisbonne adoptée en 2000 qui devait faire de l’Europe l’économie la plus dynamique du monde, la monnaie unique qui devait nous protéger et enfin l’espace Schengen qui devait de l’Europe un seul et même peuple. Au final, on a une économie avec moins de 1% de croissance depuis 10 ans, une monnaie qui nous pénalise dans la mondialisation et une Europe passoire qui ne contrôle plus ses frontières avec tous les problèmes que cela engendre (immigration clandestine, trafics de drogue, contrefaçon et criminalité organisée…). Mais il semble que personne dans nos pays ne veulent regarder les faits, la réalité telle qu’elle est et se contente de la voir telle que nos élites voudraient qu’elle soit.

5- Le président N.Sarkozy doit maintenant se mordre les doigts d’avoir imposé contre la volonté populaire le traité de Lisbonne qui donne force contraignante à la Charte des Droits Fondamentaux. C’est de cette Charte que la commissaire V.Reding tire son mandat pour jouer à l’inquisitrice des politiques nationales.

Posted in Europe, le mur se rapproche, La course aux abîmes | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Les maîtres-censeurs sont à pied d’œuvre

Posted by echopolitique sur 9 septembre, 2010

Et maintenant ils retaillent l'Histoire à leur image

Et maintenant ils retaillent l'Histoire à leur image

En cette rentrée scolaire et derrière les fausses polémiques sur les 1500 professeurs sans formation, les manuels scolaires, les rythmes de travail, nous sommes en train de vivre un véritable drame sans que personne (1) ne s’en offusque. Suite à la refonte des programmes scolaires, Louis XIV et Napoléon vont tout simplement en être dégagés au profit « l’ouverture aux autres civilisations de notre monde ».

Ou plus précisément, Louis  XIV sera étudié en toute fin d’année de 4ème dans un ensemble dédié à la montée de l’absolutisme et donc survolé pour ne résumer son règne qu’à « l’Etat c’est moi ». Et le traitement est encore pire pour Napoléon qui ne sera abordé que dans le chapitre sur la Révolution et l’Empire sur le thème« la construction d’une France moderne », réduisant ainsi son œuvre, au code civil et aux lycées. Autant dire que c’est par le petit bout de la lorgnette que ces deux monuments de notre histoire seront enseignés aux élèves. Ou plutôt par le petit bout de l’idéologie, en réduisant l’Histoire de France  à la Révolution et à la construction du fameux modèle-français-que-tout-le-monde-nous-envie, tout le reste n’étant que vieille France passéiste et ne méritant donc pas d’être enseigné, sinon que pour être combattu (2).

Pour justifier ces nouveaux programmes et l’idéologie qui les sous-tend, il suffit d’écouter  Jean-Michel Blanquer, Directeur général de l’enseignement scolaire nous annoncer que « l’histoire ne s’arrête pas à la France, même si cette dernière doit rester centrale. Aujourd’hui le programme est simplement plus complet. » Ou encore le Secrétaire général de l’Association des professeurs d’histoire-géographie, Hubert Tison, pour qui «aujourd’hui, on ne peut faire l’impasse sur la Chine ou sur l’Inde, superpuissances économiques» et pour lequel «beaucoup de jeunes sont d’origine africaine: il faut aussi qu’ils se reconnaissent un peu dans les programmes» (3).

Après s’être attaqué à la littérature, comme symbole de la domination bourgeoise dans les années 70, à la transmission des savoirs au nom de l’égalitarisme dans les 80-90, les voilà maintenant qui veulent mettre à bas l’Histoire, un des derniers vestiges de l’Instruction Publique (avec les mathématiques, ça sera la prochaine étape) au nom de l’ouverture sur le monde. A chaque époque son idéologie et ses mythes et donc ses ennemis à abattre. En lieu et place de connaissances claires et précises sur l’Histoire de France, les nouveaux programmes ne dispenseront plus qu’un saupoudrage de culture mondiale aux élèves qui ainsi n’auront plus aucun repère réel sur l’Histoire de France et les grands mouvements  idéologiques, politiques, sociétaux qui ont construit ce pays (4). Ou comment organiser la déculturation des futurs citoyens.

Mais en plus de cette smicardisation intellectuelle de toute une génération, (qui n’est pas nouvelle puisqu’en matière d’enseignement, l’objectif des 80% d’une classe d’âge au bac ou des 50% diplômés de l’Université relevait du même processus), les nouveaux programmes sont aussi la traduction de la bien-pensance  de nos classes dominantes. Depuis Mai 68, les progressistes nous disent que l’Histoire de France, c’est ringard, c’est raciste, c’est la guerre, c’est le monde d’avant, surtout que pour eux, cette Histoire de France se limite à la collaboration, l’esclavage, la colonisation et c’est à peu près tout. Ces mêmes « progressistes » nous disent que l’Etat, ce n’est que subventions et droits oubliant devoirs et lois, que la France doit s’ouvrir à tout et se fondre dans le totalitarisme mou européen. Ces nouveaux programmes ne sont que la traduction dans les faits de l’idéologie de ces progressistes qui détestent la France pour qui la vieille France doit disparaitre et faire de la place à ses nouveaux maîtres intérieurs (les jeunes d’origine africaine) et extérieurs (l’Inde et la Chine). Et quoi de mieux pour cela que de rééduquer le peuple en lui mettant dans la tête, dès son plus jeune âge, ces nouvelles « vérités » (5).

Parallèlement à cela ou plutôt à cause de cette déculturation, personne ne comprend plus rien à rien ; la fonctionnaire du Conseil Régional d’Aquitaine a été exclue pour 4 mois de la fonction publique pour avoir écrit le livre Absolument dé-bor-dée ! Comme quoi dans ce pays on peut critiquer Sarkozy quand on est un fonctionnaire soumis au devoir de réserve, on peut dire que la France de 2010, c’est comme Vichy quand on est chercheur au CNRS, on peut nazifier Besson quand on est salarié de France Inter, on peut défiler en dénonçant le racisme d’Etat, Sarkozy fasciste ou la France raciste quand on est une Association subventionnée par l’Etat ou un immigré clandestin… mais on ne peut pas dire que les fonctionnaires des collectivités locales ne travaillent pas beaucoup, on ne peut pas non plus diffuser un reportage sur le rapport homme-femme dans les banlieues, on ne peut pas organiser un apéro avec du saucisson et du pinard dans un quartier multiethnique de la capitale. Les maitres-censeurs sont à pied d’œuvre pour défendre leurs « vérités » et ainsi protéger le vrai pouvoir dominant.

Et pour conclure cette belle semaine, revenons vers le papy Galinier est toujours en prison et pour lequel il n’y a pas de libération en vue. En revanche, le juge des libertés et de la détention a décidé de remettre en liberté, après avoir été traqué pendant un mois par les policiers, le 2ème suspect braqueur du casino d’Urriage (il faut dire que lui, avec 7 condamnations à son actif, ne risquait pas d’inquiéter « pour trouble à l’ordre public ») . Et les syndicats de magistrats de se retrancher derrière la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la Justice, après les réactions des policiers et de l’exécutif, pour justifier cette forfaiture. Comme d’habitude, ils mélangent tout, mais plus personne ne prend la peine de leur dire que déjà la Justice n’est pas un pouvoir dans ce pays mais une autorité, qu’être indépendant du gouvernement ne veut pas dire être contre le gouvernement et ses représentants, et surtout que la Justice n’est pas rendue pour les syndicats politiciens des magistrats mais au nom du peuple français…

1- Enfin presque. Il y a eu quelques interventions dans les médias dont une remarquable de simplicité de Max Gallo et surtout une pétition (que je vous invite à signer) de la part du collectif « Notre Histoire forge notre avenir ».

2- On peut d’ailleurs remarquer que dans les nouveaux manuels scolaires les heures sombres, comme ils adorent dire, sont particulièrement mises à l’honneur avec l’esclavage en 4ème et en 3ème et surtout avec la collaboration et la colonisation qui figureront au programme chaque année ou presque. C’est qu’il ne faudrait pas toucher au point de consensus entre libéraux et gauchistes qui permet de déconsidérer la France en tant qu’entité politique et donc de servir les causes antinationales comme l’Europe fédéraliste ou l’altermondialisme, les deux faces du mondialisme.

3- Cette phrase mériterait des heures de discussion tant elle a des implications sociétales et politiques profondes, à commencer par la vision du cycle immigration/intégration ou encore sur la question de l’appartenance à la Nation des derniers arrivants.

4- La vraie question serait de savoir si tout cela est fait intentionnellement ou si ce sont juste, des apprentis sorciers. Poser la question revient à y répondre et même si on ne peut pas exclure quelques idiots utiles qui pensent réellement que des programmes plus ouverts aux autres cultures permettront de faire progresser nos chères têtes blondes, il ne faut pas perdre de vue que l’Histoire est bien souvent la clef de compréhension du monde actuel et donc qu’en s’attaquant à l’Histoire, les pédagogues soixante-huitards visent surtout à cela. Orwell disait dans 1984 « Qui contrôle le passé, contrôle le futur ; qui contrôle le présent, contrôle le passé ». Je crois que tout est dit…

5- Et quand on entend ce que pensent les ministres de droite tel qu’Eric Besson qui déclarait que « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France du métissage », on ne peut que comprendre qu’une telle réforme des programmes soit passée sous un gouvernement de droite.

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , , , | 4 Comments »

La Justice de ce pays est devenue folle

Posted by lolik11 sur 30 août, 2010

La Justice bétonne, René fait peur !

La Justice bétonne, René fait peur !

Il y a des faits divers qui résument l’absurdité de notre temps. Le dernier en date est celui de l’affaire du papy René Galinier que la cour d’appel de Montpellier a décidé de maintenir en détention pour avoir tiré sur 2 femmes en train de le cambrioler alors qu’il faisait sa sieste. Rappelons que dans notre pays, le contrôle judiciaire doit être la règle et la détention provisoire l’exception, pour répondre à des situations précises (la conservation des preuves, éviter les pressions sur les témoins et victime, éviter une concertation frauduleuse avec les complices, éviter la récidive, protection du mis en examen, éviter la fuite et préserver l’ordre public). On peut objectivement dire que le papy Galinier ne répondait à aucune situation de détention provisoire. Alors pourquoi cette décision stupide quand on voit le laxisme dont la Justice fait preuve dans d’autres cas ?

Pour rajouter au scandaleux de la situation, il faut aussi écouter les propos des magistrats en charge du dossier, à commencer par le Procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, qui nous dit que « René Galinier n’est pas dans un cas de légitime défense de ses biens et de sa personne, et la réponse est totalement disproportionnée».  Et d’ajouter «qu’il a agit en plein jour et qu’au moment où il a fait feu, il n’était pas en situation de danger ni pour un tiers». A quelques jours d’intervalle, il avait aussi déclaré que le papy était « quelqu’un qui connaît les armes, il a fait la guerre d’Algérie. Il n’a pas eu le comportement de quelqu’un qui a peur ». Fermez le ban ! Pour le magistrat qui a surement été formé à la même école du Doute et de la Mesure que le juge F.Burgaud, le papy est coupable pour ne pas dire plus. Surement que pour les magistrats, avoir fait la guerre d’Algérie vous transforme en une froide machine de guerre prête à faire un carnage (surement des restes de la période sous les drapeaux, doivent se dire nos chers magistrats) et donc que pour de tels gens, la présomption d’innocence ne s’applique pas.

Ou peut-être que les magistrats ont voulu faire payer au papy un crime encore plus grand que d’avoir été appelé sous les drapeaux à 20 ans, il y a une cinquantaine d’années comme l’a rappelé le Président de la chambre d’instruction Alain Lienard, qui est sorti de sa neutralité pour citer un passage de la déposition de René Galinier pendant sa garde à vue : « J’étais en danger, j’avais peur… j’étais en danger avec cette sale race, je suis devenu raciste… on est obligé de s’armer… si la justice faisait son boulot… ». Alors guerre d’Algérie plus soupçon de racisme, ça vous condamne définitivement un homme ou du moins ça mérite surement de mettre un homme malade ne représentant aucun danger pour la société, ni aucun risque de fuite, dans une prison.

Pendant ce temps-là, le Conseil Constitutionnel sous la pression de l’Europe, des avocats et des magistrats vient de retoquer la garde à vue. Les juges remettent en liberté les voyous, créant un signal d’impunité totale pour les auteurs de vol, agression et délits. Il y a aussi, en France, une loi votée par une majorité de droite qui dispense d’incarcération au profit des peines alternatives tous les condamnés à moins de 2 ans de prison ferme (la prison n’était pas considérée comme une solution par la gauche et la droite n’ayant pas le courage de dépenser de l’argent pour en construire de nouvelles). Nous avons aussi des réductions automatiques de peine qui permettent de ne faire que la moitié de la condamnation (si elle est supérieure à 2 ans). Il y a la liberté conditionnelle dont usent et abusent les magistrats pour faire de la place dans les prisons. Il y a un manque de 30 000 places de prison minimum pour faire face au niveau de délinquance. Il y a les juges qui ne sont toujours pas un minimum responsables de leurs actes et des décisions qu’ils prennent comme l’a encore montré la fin de l’affaire Outreau avec une simple réprimande pour le juge F.Burgaud qui a gâché la vie de 35 personnes et pris la vie de 3 d’entre eux.  Il y a également 82 000 peines non exécutées selon le ministère de la Justice. La Justice de ce pays est devenue folle, comment s’étonner que les français soient de plus en plus tentés à se défendre eux-mêmes ?

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , , , | 9 Comments »

Vous êtes chez vous, merde !

Posted by echopolitique sur 1 août, 2010

Un algérien parle aux français et il leur dit des choses que l’on aurait souhaité ne pas avoir à entendre. Se faire donner la leçon de cette façon, ça change, nous qui en donnons toujours aux autres. C’est réjouissant, cette voix inattendue, comme le dit Didier. C’est émouvant, cet algérien qui nous dit « vous me rendez schizophrène ! ». Sa conclusion, c’est le meilleur de l’apéro saucisson-pinard du 18 juin. Elle est douloureuse et sans appel (minute 11).

Verbatim

Je sais pas ce que vous attendez …Si vous n’avez pas envie d’avoir de pays, d’être ce que vous êtes, il fallait dire dans les années quarante aux américains, aux alliés, de pas venir, hein, on est sous le régime nazi on est bien comme ca…Rappelez-vous, les nazis sont venus en France, la tour Eiffel est encore debout…Si c’est les talibans qui arrivent, ça sera le nettoyage par le vide, ca va chier…

Les dernières mesures sécuritaires annoncées… ? La communauté gitane désignée ? Allez, encore un effort, ça c’était facile…


Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , | Leave a Comment »

Une défaite pas si étrange…

Posted by lolik11 sur 24 juin, 2010

La mascarade sud-africaine des bleus est enfin finie. Ils sont rentrés en France, enfin pas tous. Les langues vont commencer à se délier, les véritables histoires à sortir et je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Les petites frappes nous ferons des interviews percutantes, le staff des déclarations larmoyantes. Au niveau footballistique, le temps des bilans à tirer, des responsabilités à assumer, des décisions à prendre est venu pour que plus jamais un tel désastre ne se reproduise. Mais l’équipe de France ce n’est pas que du football, c’est aussi un miroir de notre société, un reflet de nous-mêmes. Et c’est un bien triste miroir de nous-mêmes que nous tendent les Bleus. Celui d’une société d’une société sans valeur, sans autorité, sans souci de l’intérêt général. Une société où l’argent est devenu une fin en soi au lieu d’être un moyen, un signe de réussite au lieu d’en être la conséquence, l’alpha et l’oméga de toute décision individuelle et la seul chose qui soit encore respectée. L’intérêt général n’est plus qu’accessoire, chacun ne cherchant plus qu’à tirer sa propre épingle du jeu. Pas étonnant que l’immense majorité de ceux qui ont foutu le bordel en Afrique du Sud jouent dans des clubs étrangers.

L’équipe de France, nous renvoie également l’image d’une société rongée par la fausse notoriété, par la gloriole et le manque de courage généralisé. On a fait stars des gamins de 25 ans qui n’ont jamais rien gagné comme on fait des maîtres à penser la plupart des intellectuels médiatiques qui peuplent les plateaux télés. On se gargarise des évènements sans voir le fond et en croyant que tout se vaut et que rien n’est grave. Pendant 4 années un sélectionneur se fout de notre gueule et on a vu notre équipe aller dans le mur sans que personne n’ait réellement osé se lever pour dire que trop, c’était trop. Par intérêt pour certains, par manque de courage pour beaucoup. Comme dans notre société où plus personne n’ose dire la vérité et la réalité de peur de subir la foudre du conformisme et des gardiens de la pensée unique. Et par contre, quand le vent tourne, nous voyons aujourd’hui toutes les girouettes tourner avec lui. Et c’est ainsi que cette débandade nous a offert une comique et inattendue occasion d’unité nationale pour se foutre des résultats de ces pitres et mieux, de réjouissance patriote de cette défaite retentissante. Gloire à la coupe du monde de foot et à ses caméras, capables en 3 matchs de donner à voir à tous ce qui avait bien du mal à être dit par quelques uns.

Car comme les Bleus, notre société est également en train de se déliter de l’intérieur. L’équipe de France, qui n’a jamais été une équipe et encore moins une équipe française, nous avait été présentée « black-blanc-beur » comme le symbole de la diversitude et du multiculturalisme qui serait une chance pour le pays. On voit maintenant ce qu’il en est en équipe de France : les arabes ont été mis de côté par les noirs, les néo convertis à l’Islam font l’apartheid des blancs, les africains s’opposent aux antillais, les jeunes ne respectent plus les vieux…et l’autorité du sélectionneur, comme celle de l’Etat, s’efface.  Sous couvert de bons sentiments, on nous avait dit de faire de la place pour les cultures différentes, de renoncer à l’assimilation républicaine, de tolérer les modes de vie des nouveaux arrivants. On nous a fait croire que le temps et l’argent résoudraient tous les problèmes mais on voit que plus le temps  passe, plus l’argent se déverse et plus le fossé se creuse. On nous avait dit qu’il fallait que la France s’adapte pour se faire adopter, à la place la France s’enfonce dans une guerre des tribus sans fin…

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , | 2 Comments »

Le principe de précaution s’étend au saucisson

Posted by lolik11 sur 18 juin, 2010

Quelques dangereux subversifs

Quelques dangereux subversifs

La préfecture de police a donc décidé d’interdire l’apéro Saucisson Pinard de vendredi à la Goutte d’Or, car «cet évènement de voire publique est créateur de risques graves de trouble à l’ordre public ».  Coté ordre public, pourtant, les troubles y sont déjà manifestes !  Ca n’a pas empêché SOS Racisme, les maires du 18ème et de Paris M. Vaillant et M. Delanöe, les différents élus du parti de Gauche, le PCF et la secrétaire d’Etat à la Ville de monter au créneau contre cette manifestation «porteuse de haine, de racisme et de xénophobie» qui serait « une provocation dans un quartier où le vivre ensemble, malgré les difficultés sociales, est devenu proverbial». On passera sur la vision angélique de ces quartiers où le vivre ensemble serait la norme et où les difficultés sociales sont la seule explication des problèmes…ou bien l’inverse. Toujours est-il que l’ensemble des dirigeants de gauche, des associations antiracistes et des pseudo-défenseurs de la diversité se sont retrouvés, unanimes, pour condamner cet apéro et pour défendre le gentil quartier multiethnique menacé par la bête immonde.

Alors certes, cette manifestation est certes un brin provocatrice mais loin d’être islamophobe, raciste ou encore discriminante comme l’ont accusé tous les antiracistes de service…à moins que manger du porc et boire de l’alcool soit désormais reconnu comme étant des pratiques discriminantes, en raison de leur exclusion du régime alimentaire des musulmans…par eux-mêmes ! La Halde va devoir se pencher d’urgence sur le caractère raciste des foires au boudin, xénophobe du jour du Beaujolais… Mais surtout, on ne les a pas entendus, tous ces professionnels de l’indignation sélective, lorsque dans le même quartier des rues entières sont bloquées par des prières en plein air le vendredi, quand les imams font régner un climat d’inquisition religieuse d’un autre âge pour notre pays laïc, quand la multi-ethnisation du quartier comme ils disent, est plutôt devenu un repli communautaire et anti-français. En tout cas, on voit bien que leur préoccupation se porte bien plus sur la préservation des dogmes du politiquement correct sur la diversité, le multiculturalisme et osons le dire, l’immigrationnisme dont nous voyons les conséquences désastreuses, que contre les revendications de l’islam politique et son insertion de plus en plus importante dans le débat public.

Mais heureusement pour tous les bien-pensants, un groupe d’extrême droite soutenait cette manifestation. Cela permettra à tous ceux qui ne veulent pas voir la réalité de se cacher derrière ce prétexte bien pratique pour condamner l’apéro et surtout pour continuer à fermer les yeux sur les problèmes véritables de ce quartier. En attendant, vendredi, ce sera prière dans la rue Myrha, interdite à la circulation et aux curieux, contrairement à nos lois républicaines…et avec le match du soir, ça sera peut-être scènes de liesse ou incendie de drapeaux français. Elle n’est pas belle la France multiculturelle…Seule consolation de la semaine, le juge des peines et des libertés du Tribunal de Créteil, surnommé « Liberator » par les services de Police et de Justice, car très enclin à remettre en liberté tout ce qui pouvait s’apparenter à un délinquant, a enfin été muté à un poste où ses penchants idéologiques ne seront plus nuisibles à la société.

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale, La course aux abîmes | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Notre capacité à prendre nos rêves pour la réalité

Posted by lolik11 sur 13 juin, 2010

Notre capacité à prendre nos rêves pour la réalité tient dans cette question : l’Afrique du Sud est-elle la nation « arc-en-ciel » que l’on nous présente ou une société divisée en phase de perdition, d’une rare violence, dirigée par une élite noire, largement corrompue ?

Bernard Lugan, penche nettement pour la seconde proposition et rappelle ici que le pays souffre d’une opposition raciale -entre les noirs, les blancs et les métis-, ethnique, -entre les zoulous, les sothos et les xhosas-, sociale -entre les nantis noirs et la masse qui crève de faim et qui est au chômage (45% de chômeurs chez les noirs et 43% de la population qui vit avec moins de 2 dollars par jour). Pour couronner le tout, le pays est gangréné par la criminalité (les recommandations du ministère des Affaires étrangères (A) en donnent une idée qui fait froid dans le dos) et le sida y fait des ravages (au moins 12% de la population touchée) dopé par le million de viols recensés par an.

Pendant un mois, l’Afrique du Sud vivra un entracte footballistique qui mettra sous éteignoir, les fissures profondes de la société sud-africaine. Mais au lendemain de la Coupe du monde, l’Afrique du sud en sortira endettée et elle devra en payer l’ardoise ; on attendait 500 000 touristes, il y en aura 300 000 ; elle espérait vendre 1 800 000 tickets à 450 € la place, bon nombre de places sont bradées à 15 € à des nationaux. Le Mondial lui-même pourrait bien s’avérer un désastre économique, à l’image des Jeux Olympiques pour la Grèce en 2004.

Bref, la nation multiethnique, « phare de l’Afrique », tant vantée par nos medias et dont l’emblème N.Mandela est adulé en Occident, ne serait-elle pas elle aussi que la projection de notre capacité à prendre nos rêves pour la réalité ?

Quelques conseils pour les braves, prodigués par le site du ministère des Affaires étrangères :

L’Afrique du Sud souffre d’une forte criminalité (vols, attaques à main armée, vols de véhicules sous la menace d’une arme à feu – lors d’un arrêt à un feu de signalisation, à un stop ou dans un parking -, cambriolages, viols, meurtres). Des touristes étrangers, qui voyageaient à titre individuel, ont été victimes de violences graves. Quelques conseils pour les braves :

–          Il vaut mieux demander à votre hôtel de vous envoyer une voiture plutôt que de prendre un taxi.

–          Se tenir à l’écart des stations de taxis – minibus et de tout mouvement de foule.

–          Lors de déplacements en voitures individuelles, circuler avec les vitres fermées et les portes verrouillées de l’intérieur, ne laisser ni bagage ni objet de valeur sur les sièges (cela peut valoir un bris de vitre ou un vol à un feu rouge), emprunter les grands axes, repérer son itinéraire avant de partir afin de ne pas avoir à s’arrêter pour consulter son plan ou sa carte.

–          Eviter, la nuit et en fin de semaine, les déplacements dans les centres-villes (déserts après les heures de bureau soit 16 heures).

–          Evitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides ! etc…

Posted in La course aux abîmes | Tagué: , , , | 6 Comments »