Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for septembre 2009

G20 pour rien, G20 parisien

Posted by lolik11 sur 28 septembre, 2009

"Nos pays avaient décidé de faire tout ce qui était nécessaire pour assurer la reprise, remettre en état nos systèmes financiers. Cela a marché" article 5 du communiqué final

"Nos pays avaient décidé de faire tout ce qui était nécessaire pour assurer la reprise, remettre en état nos systèmes financiers. Cela a marché" article 5 du communiqué final

Le communiqué final du sommet des chefs d’Etat de Pittsburgh, quoique s’étalant sur 23 pages, est un satisfecit à la gloire du G20, dont la décision la plus précise est le calendrier des futurs G20…Canada en juin 2010, Corée en novembre et France en 2011.

A part ça, tous sont d’accord pour écrire que nous sommes entre la crise et la reprise ! (article 1, il fallait bien trois jours de réunion pour en arriver là) et qu’ils ne cesseront leurs efforts (article 9) « tant que les travailleurs, partout dans le monde, n’auront pas trouvé un emploi décent » ; nous voila rassurés, ils s’occupent de nous.

Voila, comment ils vont s’en occuper : article 10 « Ils éviteront toute suppression prématurée des incitations » ; comprendre que les dépenses vont continuer à galoper. Tant mieux, on était inquiet et on se demandait si on serait enfin à la hauteur des enjeux et enfin capable de dépasser les 130 milliards de déficit de 2009. Ca, s’est fait on sera à 140 en 2010 ; et comme en matière de prévision, il faut corriger par un facteur multiplicateur d’au moins 1,40, on peut peut-être atteindre les 200 (un petit coup de RSA pour les moins de 25 ans et on y sera).

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Déficits, dettes publiques et faillite des Etats | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Rien ne sera plus comme avant

Posted by lolik11 sur 22 septembre, 2009

Délire ministériel d'un écologicomane

Délire ministériel d'un écologicomane

Notre ministre de l’écologie, J-L.Borloo, à jeun, mais sous l’emprise de l’écologie qui lui trouble la raison, confond maintenant tout simplement emplois et subventions. L’idéologie écologiste lui monte carrément au cerveau et il publie maintenant ses délires, dans de pleines pages de publicité quotidiennes, espérant sans doute  faire partager au plus grand nombre son euphorie.

Voici le délire, visible dans l’édition des Echos du 17 septembre et sur le site du ministère.

« La révolution verte est inéluctable pour préserver la planète. C’est aussi une chance unique pour notre économie. La croissance verte est créatrice d’emplois et inscrit la France dans un modèle de développement plus durable. Cette révolution a déjà commencé : l’éco-prêt à taux zéro, le bonus écologique, le crédit d’impôt, la prime à la casse, la fiscalité écologique, les nouveaux modes de transport et les énergies renouvelables. Autant de solutions plus respectueuses de l’environnement qui développent l’innovation et l’emploi ».

A première vue, la croissance verte crée surtout des dépenses au budget de l’Etat et tous ces dispositifs révolutionnaires carburent aux subventions. Si l’on rapporte le coût des emplois éventuellement créés à celles-ci, ça risque de faire cher au kilo les 35 heures !

Au hasard, E.Woerth chiffrait à 1 milliard le coût du PTZ, D.Bussereau, ministre des transports s’inquiétait lui de la dérive du bonus-malus (200 millions en 2008 et 400 en 2009), les crédits d’impôts liés à la diminution de la consommation d’énergie eux ne sont pas chiffrés mais on devrait dépasser le milliard cette année, la prime à la casse est estimée à 300 millions, les nouveaux modes de transport et les énergies renouvelables sont des gouffres financiers.

On attend avec impatience le bilan des emplois créés en 2009 grâce à la révolution verte : pour le moment on en est à une hausse de près de 2 points du taux de chômage qui est repassé à 9,5% au 2eme trimestre. Pour les subventions et les dépenses, les objectifs seront atteints et même davantage : le ministre du budget en est à se demander si la prévision de 125 milliards de déficit ne sera pas dépassée ! On pourrait à moins commencer à s’inquiéter ; mais non, notre communiquant écologicomane qui n’a plus peur de rien nous rassure « C’est à chacun d’entre nous d’agir pour l’environnement », c’est bon pour la croissance verte. Comme il sent bien que nous risquons de mollir pour nous faire franchir le pas, une dernière fois, il nous exhorte :  « Entrons dans le monde d’après ! »

Rigolez pas, c’est avec notre pognon qu’il délire !

Posted in L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Il y a un an Lehman Brothers: business worth than usual but we have Obama now

Posted by echopolitique sur 20 septembre, 2009

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Il y a un an Lehman Brothers chutait. La faillite de la banque d’affaires centenaire de Wall Street donnait le signal qui allait mettait le système bancaire et financier au bord de l’implosion et plonger l’économie dans la crise la plus dure depuis 1929. Petit à petit, le monde d’en bas a découvert les pratiques opaques d’une partie des élites qui dirigent et décident où la mystification est appelée innovation (titrisation et mélange des titres, produits évalués par les agences de notation payées par les émetteurs de titres), où la responsabilité n’est valable que pour l’emprunteur ne remboursant pas son crédit, où la connivence avec le pouvoir n’a rien à envier aux plus beaux régimes socialistes…sans même parler des révélations sur les gouvernements qui ont soutenu et encouragé ce monde tant que cela allait dans leurs intérêts.

A la suite de cette faillite, beaucoup, et parmi les premiers à avoir péché, nous annonçaient la fin du monde ancien, la fin de la parenthèse néolibérale ouverte par l’élection de M. Thatcher en 1979 et de R. Reagan en 1980, clamant qui une moralisation du capitalisme financier et une plus grande supervision (pour ceux que nous appelleront la droite), qui un retour de l’interventionnisme, de la régulation et des théories keynésiennes (pour la gauche). On nous annonçait à renfort de promesses (et en période d’élections présidentielles, le démocrate Obama nous en a promis des choses) qu’on allait changer tout ça, qu’on mettrait fin aux agissements des « greedies » de Wall Street, qu’on ferait en sorte qu’on revienne aux fondamentaux du métier de banquiers, c’est-à-dire transformer des avoirs court-terme (les dépôts des épargnants) et en financements long-terme (les prêts) et non emprunter et bénéficier d’effets de levier pour spéculer avec l’argent de la veuve de Carpentras.

Cela fait un an, c’est-à-dire une éternité et il est temps tirer un premier bilan de cette crise et de ce qui a changé ou aurait dû changer. Et le premier constat : au cœur des salles de marché et dans le monde de la finance rien n’a changé et sur certains points c’est même pire. Derrière les beaux discours des patrons de banque qui promettent de prêter aux entreprises et aux ménages, les mêmes comportements se répètent et les mêmes logiques sont toujours en cours. La situation a même empiré sur certains points car le comportement des pouvoirs publics a permis aux banquiers de vérifier qu’ils étaient au-dessus du business normal et avaient des droits magiques, ceux de ne pas pouvoir faire faillite et de pouvoir faire éponger leurs pertes par le contribuable (à condition qu’elles soient énormes). Lire le reste de cette entrée »

Posted in L'incurie de ceux qui nous dirigent, Obamania : les dessous de la réalité | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Le mythe sarkozyen des prélèvements obligatoires constants

Posted by echopolitique sur 17 septembre, 2009

Créateur de taxes et d'impôts, un métier d'avenir en Sarkozie...

Créateur de taxes et d'impôts, un métier d'avenir en Sarkozie...

Nous connaissons tous la rengaine sarkozyenne « je n’ai pas été élu pour augmenter les prélèvements obligatoires » qu’il nous ressort chaque fois que les questions fiscales sont sur le tapis. Cependant, malgré le martèlement du message par le président et les différents ministres, les français commencent à se rendre compte que la réalité est bien différente.

Différente car depuis deux années, la création de taxes est une activité qui se porte bien en France ; et encore mieux depuis la rentrée. Le gouvernement est littéralement en train de faire les fonds de tiroir pour gratter des recettes permettant de limiter un tant soit peu les déficits abyssaux : réforme de la taxe professionnelle à la baisse, cotisations sur les retraites chapeau (très bonne mesure d’ailleurs), réforme du bonus retraite pour les mères de famille et les mères célibataires, augmentation du forfait hospitalier, jusqu’au rabotage du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt (mesure du paquet fiscal voté en 2007 !), imposition des plus-values mobilières au 1er euro, des plus values immobilières au-delà des 15 ans de détention, réforme la taxe d’habitation, future taxe sur les antennes-relais et j’en passe et des meilleures… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie française, libre-échangiste mais pas libérale, Impôts, taxes et matraquage fiscal | Tagué: , , , , , , , , | 3 Comments »

Burqa : il y avait bien anguille sous roche…

Posted by echopolitique sur 14 septembre, 2009

Mais puisqu'on vous dit que la burqa est un phénomène marginal en France, et qu'une loi n'est pas nécessaire, vous allez le comprendre enfin ? Quoi, les chiffres disent le contraire ? Truquons les chiffres et martelons le message...

Mais puisqu'on vous dit que la burqa est un phénomène marginal en France, et qu'une loi n'est pas nécessaire, vous allez le comprendre enfin ? Quoi, les chiffres disent le contraire ? Truquons les chiffres et martelons le message...

J’avais fait un billet au mois d’août sur le problème de la burqa et son traitement médiatique par le rapport du ministère de l’Intérieur annonçant qu’il n’y avait que 367 burqas en France. Je mettais en doute ces chiffres qui étaient sortis trop vite et de manière trop fortuite pour ne pas être une manipulation médiatique visant à calmer le jeu. Et voilà que les faits me donnent raison. Une nouvelle note confidentielle émanant d’un autre service du ministère de l’Intérieur, rapportée par le Figaro, estime à 2 000 le nombre de femmes portant la burqa en France et non plus 367.

On apprend d’ailleurs dans l’article que le premier chiffre était un « échantillon et bien entendu pas du chiffre global» dixit le ministère de l’Intérieur. Sauf que ce n’était pas ce qu’on nous serinait en août. Il n’y avait pas ces précautions de langage ni ces précisions. A-t-on encore voulu nous mentir sur un sujet « sensible » ? Et si Le Figaro n’avait pas eu cette note, est-ce que le ministère de l’Intérieur nous aurait communiqué des chiffres un peu plus vraisemblables ? Cela pose sérieusement la question du journalisme dans ce pays. Journalisme qui est prêt à se mobiliser, à pétitionner, à défiler pour des causes dont la vérité ne semble pas faire partie.

D’ailleurs, il est intéressant de voir comment Libé et plus généralement les autres médias engagés contre le gouvernement, traitent encore une fois l’information. Pour rappel, en août, Libé avait fait plusieurs interviews et disait en substance qu’une loi contre la burqa, c’était se servir d’un pilon pour écraser une mouche. Cette fois-ci, pas de gros titre comme lorsqu’on apprenait que moins de 400 femmes portaient la burqa, ni d’ailleurs d’interview de députés, d’hommes politiques ou de responsables musulmans. Rien. L’information est simplement donnée au cœur d’une interview très intéressante et criante de vérité de Sihem Habchi, responsable de Ni putes ni soumises qui est pour l’interdiction de la burqa par l’intermédiaire d’une loi (d’ailleurs j’invite tout le monde à aller voir son audition par la mission parlementaire , petit bijou de vérité et d’honnêteté, suivi d’un débat comme on aimerait que le Parlement en produise plus souvent). C’est ce qu’on appelle deux poids deux mesures, non ? Ou peut-être cette information ne rentre-elle pas dans la ligne du journal et qu’à ce titre  n’a pas vocation à être diffusée ? L’intégrisme islamiste ne serait donc pas un phénomène marginal en France. Mais Libé continue de penser qu’il est plus important de prévenir une résurrection de la bête immonde, et donc de ne pas donner ces informations car cela pourrait réveiller le racisme fantasmé des franchouillards contre la chance pour la France, que de défendre la liberté, le droit des femmes, la laïcité, la République contre les agressions véritables et vérifiées des barbus. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Au nom des auvergnats, je demande la démission de Brice Hortefeux

Posted by echopolitique sur 11 septembre, 2009

Ne sentez-vous pas, vous aussi, le racisme dont sont victimes les auvergnats ? Que fait SOS Racisme pour protéger cette minorité si mal-traitée par le ministre de l'Intérieur...

Ne sens-tu pas, toi l'auvergnat, le breton, le corse, le basque, le chti, le normand, le pîcard, ... , le racisme dont tu es victime ? Et ne demandes-tu pas toi aussi ce que font SOS Racisme, le MRAP, le PS, NPA, les Verts, la LICRA, la HALDE (Azouz Begag et Yazid Sabeg) pour que cela cesse, pour que la bête immonde disparaisse enfin ?

Une nouvelle polémique dérisoire a vu le jour dans notre pays. Il faut dire qu’avec nos professionnels de l’indignation sélective, on ne pouvait pas y échapper. Donc, c’est Brice Hortefeux qui est la cible du politiquement correct et des rois de la pétition à cause de ces propos lors des universités d’été des jeunes de l’UMP. Lors de ce meeting, un jeune d’origine maghrébine d’une délégation auvergnate veut faire une photo avec le ministre de l’Intérieur et J-F.Copé. S’en suit une petite séquence filmée (par une caméra fortuitement bien placée) où le groupe plaisante sur les auvergnats et il faut le dire sur le fait que le jeune ait des origines maghrébines mais qu’« il mange du cochon et boit de la bière ». Le ministre de l’Intérieur répond que « celui-ci ne correspond pas du tout au prototype, alors ! », la militante ajoute « c’est notre petit auvergnat » et B.Hortefeux d’enchainer avec la phrase qui fait polémique « Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ». De quoi parlait le ministre ? Bonne question. Chacun verra midi à sa porte. En tout cas, depuis toute l’opposition et les associations antiracistes sont, bien sûr, montées au créneau pour appeler à la démission du ministre à cause des propos supposés racistes envers les jeunes d’origine maghrébine. Rien de mieux que de nous rejouer le coup de la bête immonde pour mobiliser les troupes, surtout en période de troubles internes.

Mais avant de poursuivre, ouvrons une parenthèse. Cette histoire interroge sur notre société et sur la distinction entre parole privée et parole publique. Désormais, pour les personnalités, il n’y a plus de différence entre les deux : tout est désormais public et les journalistes se font un devoir de traquer leurs paroles pour les mettre en difficulté et vendre un peu de papier. Mais ne croyez pas que vous serez épargnés, vous les français d’en bas, car tout ce qui commence en haut finira par s’appliquer à tout le monde. Bientôt, vous pourrez risquer le licenciement pour avoir insulté votre patron chez vous ou dans votre voiture ou même le tribunal si autour d’une bière dans votre jardin vous tenez des propos sexistes, racistes, négationnistes…et je n’ose vous prédire votre avenir si vous remettez en cause le réchauffement climatique ! Pour cela, il suffira que quelqu’un filme ou relaye le fait que vous ayez blasphémé en privé pour que vous soyez cloué au pilori. J’exagère mais à peine. En tout cas, cette histoire nous montre le véritable danger pour nos libertés dans nos sociétés occidentales. Ce ne sera pas Big Brother superordinateur regardant tout ce que nous faisons, ni même un Etat central imposant une politique de censure et encore moins une agence gouvernementale commençant par HAD et finissant par OPI. Non, le véritable danger sera vous, moi, mon voisin, votre voisin ; en clair chacun d’entre-nous. Le vrai Big Brother qui se profile à l’horizon, sera la toile que constituera le plus grand réseau du monde de tout à chacun surveillant les faits et dires de l’autre pour s’assurer qu’il ne dévie pas la pensée dominante. Cette aimable surveillance zélée amènera à l’autocensure individuelle et collective sous le poids du politiquement correct. Petit à petit, l’autocensure s’imposera à tout le monde et dans une ou deux générations elle sera intériorisée et devenue une norme (comme la repentance enseignée par l’Education Nationale qui est devenue une norme de la jeunesse française). Triste perspective que la société qui nous attend ! Fin de la parenthèse… Lire le reste de cette entrée »

Posted in La libanisation de la société française, Le parti des médias et les Amis du Désastre | Tagué: , , , , , | 9 Comments »

L’effet Woerth : au bonheur de la Suisse

Posted by lolik11 sur 9 septembre, 2009

L'exil fiscal a de beaux jours devant lui...tant que la France pratiquera l'impôt confiscatoire pour ceux qui ont le plus réussi

L'exil fiscal a de beaux jours devant lui...tant que la France pratiquera l'impôt confiscatoire pour ceux qui ont le plus réussi

E. Woerth a annoncé le 30 août que le fisc était en possession d’une liste de 3.000 résidents fiscaux français détenant des comptes non déclarés en Suisse. Au départ, certains ont cru à un coup de bleuff du ministre, ce qui aurait mis au moins un peu de piment à l’actualité mais il semble que cette liste soit réelle et qu’elle ait été obtenue «  par le renseignement fiscal et la transmission d’informations bancaires ». En clair, à la suite d’un contrôle fiscal portant sur 2 banques, les banquiers ont transmis les noms, adresses et numéros de compte des donneurs d’ordre de virement vers des comptes suisses, en sus des montants, date et références des comptes étrangers concernés, comme ils y sont tenus par une législation qui ne date pas d’hier.

Oui, mais les contrôles fiscaux, c’est long et il faut recommencer chaque année. D’où l’idée, d’étendre hors contrôles fiscaux, les obligations des banquiers pour obtenir ces fameux flux réguliers et systématiques d’informations sur ces transactions. L’Irlande a mis en place une telle législation obligeant les banquiers à déclarer les transferts de fonds suspects et cela aurait permis de réduire très fortement l’évasion fiscale (mais en parallèle l’Irlande est également un paradis fiscal). C’est probablement un décret que le communiqué de fin de réunion d’aujourd’hui nous annonce en termes choisis ; « E. Woerth souhaite que les transmissions d’informations, déjà prévues par la loi, puissent être élargies et rendues plus systématiques afin de permettre à la France de mieux lutter contre l’évasion fiscale ». Là, c’est clairement l’inquisition fiscale qui est annoncée… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie française, libre-échangiste mais pas libérale | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Zone Interdite : guet-apens pour ministre de l’Intérieur

Posted by echopolitique sur 4 septembre, 2009

Mais quand allez-vous comprendre que c'est de votre faute si les "jeunes" brulent vos voitures!!!

Mais quand allez-vous comprendre que c'est de votre faute si les "jeunes" brulent vos voitures!!!

Dimanche soir était le retour de Mélissa Theuriau à la tête de Zone Interdite après son congé maternité. Le thème de était la Côte d’Azur sous haute surveillance et elle recevait à cette occasion le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux. Et quelle réception !!!

Après avoir diffusé pendant une heure de reportage embarquée avec les forces de l’ordre, avec les services de secours et une petite introduction gentillette sur des banalités sur la sécurité, voilà que la journaliste embraye en parlant seulement et uniquement des difficultés de la police, des « bavures », de faits divers où la police a été mise en cause. Divers petits reportages étayent l’interview avec toujours plus un parti pris contre la police. Quant aux questions posées au ministre, elles tournent vite, très vite, à l’accusation et à la récitation. Le ministre ne peut même plus répondre et est sommé d’avouer que la police est brutale, que le flashball est dangereux, que les policiers se couvrent entre eux lorsqu’il y a des actes répréhensibles, toujours en s’appuyant sur les petits reportages qui mis bout à bout dressent le portrait souhaité par la journaliste pour coller à son argumentation. On se demande comment B.Hortefeux est resté jusque-là sans se montrer un peu plus viril dans ses réponses.

Et après 10 minutes d’offensive de la journaliste contre la police, il y a eu un tournant dans l’interview. Un tournant quand elle arrive enfin à son objectif réel qui n’est pas que de dénoncer la police. Au détour de questions sur le lien rompu entre la police et la population des quartiers et principalement les jeunes, elle arrive enfin à dire que l’erreur originelle qui a mené à la situation explosive d’aujourd’hui a été faite en 2002 lorsqu’on a arrêté de faire jouer les policiers au foot avec les jeunes. En clair lorsque la police de proximité a été supprimé. Et qui a supprimé cette police de proximité en 2002 ? Suivez mon regard, vous avez tous compris… Et là, le ministre change complètement d’attitude et réagit enfin, comme s’il comprenait enfin que les intentions réelles de la journaliste n’étaient pas de faire une interview un peu poussée mais tout simplement de s’attaquer politiquement à la politique de sécurité et donc au président… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Le parti des médias et les Amis du Désastre | 5 Comments »

Et maintenant, Cuba dans le besoin !

Posted by lolik11 sur 1 septembre, 2009

Quand Mickey fait de la politique, les peuples sont obligés de se démerder pour trouver du papier toilette!!!

Quand Mickey fait de la politique, les peuples sont obligés de se démerder pour trouver du papier toilette!!!

Il y a quinze jours, nous apprenions que la crise bousculait le modèle cubain et aujourd’hui on nous confirme qu’il s’enfonce dans le besoin. Diable, le complot capitaliste aurait-il encore frappé ?

En tout cas, les habitants de l’île se préparent une fin d’année difficile. En effet, Cuba souffre d’une pénurie de papier toilette qui pourrait durer jusqu’à la fin de l’année ! « Les professionnels du secteur ont pris toutes les mesures adéquates pour que le pays importe d’ici la fin de l’année d’importants stocks de papier hygiénique », a expliqué un responsable du géant public Cimex. L’île fabrique du papier hygiénique, mais elle manque de matières premières pour assurer sa consommation et comme la firme d’état Cimex chargée de cette production rencontre quelques problèmes pour régler ses fournisseurs, voila nos tenants de la revolucion, placés devant un cruel dilemme : écouter ses fesses qui se moquent bien de savoir si le papier qui les essuie est communiste ou capitaliste ou écouter grand Mickey qui prétend toujours que le système est non négociable ! On n’arrête pas la révolution en marche…vers la préhistoire !

Posted in Communisme et autres modèles socialisants | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »