Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Posts Tagged ‘obama’

La guerre de notre temps, la guerre des monnaies

Posted by lolik11 sur 2 octobre, 2010

Le yuan, forme moderne de la torpille

Le yuan, forme moderne de la torpille

Cette semaine, la chambre des représentants américaine a voté une loi destinée à contrer la sous-évaluation du yuan. Ce texte, qui doit, encore être voté par le Sénat puis ratifié par le Président Obama – et je ne doute pas que les tenants du libre-échangisme (FMI, OMC, UE, Wall Street…) le plus débridé vont tout faire pour essayer de torpiller (1) cette loi ouvre la voie à la mise en place de droits de douane compensatoires (et donc d’un protectionnisme) par le Département du commerce qui a le droit de considérer que les « devises fondamentalement sous-évaluées » sont des subventions illégales aux exportations et le devoir d’agir contre elles..

Cette loi est une conséquence directe de la guerre des monnaies que se livrent les grandes puissances. Car dans notre monde où le commerce est censé avoir tout pacifié, les grandes puissances se livrent désormais à une guerre monétaire afin de bénéficier de la monnaie la plus faible possible pour doper aux exportations leur croissance au détriment des appareils industriels des autres puissances. Saluons au passage, le beau retour des théories mercantiliste en vogue sous Colbert. Et les chinois sont ceux qui y réussissent le mieux avec un taux de change fixe par rapport au dollar (2) ; l’avantage d’être une dictature dans la guerre économique moderne.

L’Amérique ne s’agite que maintenant car pendant des années, elle pouvait limiter les dégâts par un endettement des ménages pauvres, une liquidité abondante à Wall Street et un taux de change sous-évalué par rapport à l’Euro, ingrédients qui lui permettait de faire subir à l’Europe sur les produits à plus forte valeur ajoutée ce que les chinois lui faisaient  payer (ainsi qu’à l’Europe) sur les produits basique . Les pays de la zone Euro (3) étant, les dindons de cette sinistre farce…

Mais cette loi est aussi une claque pour Obama qui, contrairement à ce qu’on pense en Europe n’a pas été élu parce qu’il était l’espoir d’un monde apaisé, d’un monde pacifié, d’un monde sorti de l’Histoire mais parce qu’il présentait la meilleure réponse économique à la crise imputée aux républicains et promettait aux américains moyens de leur rendre leur travail (4). Deux ans plus tard, les représentants pensent de moins en moins qu’Obama ait la moindre capacité de faire changer d’avis la Chine par la seule parole et commencent à vouloir se protéger des pratiques déloyales de la Chine qui pèsent principalement sur les ouvriers américains…les mêmes qui promettent de sanctionner durement les démocrates qui sont aux commandes sans avoir réussi à résoudre le problème du chômage depuis deux années…

Pendant ce temps-là, de ce côté-ci de l’océan, nous avons toujours une BCE sous contrôle allemand que ne préoccupe pas du tout le taux de change de l’Euro (et donc la croissance et le chômage des autres pays) et ne pense qu’aux plans de sauvetage des banques et de l’Euro (5). Si le Département du Commerce arrive à étayer cette sous-évaluation du yuan et à appliquer des sanctions douanières, la BCE se trouverait alors prise en flagrant délit d’aveuglement et contrainte d’agir sous pression politique. Pendant ce temps là, nous avons toujours une Commission Européenne qui continue de s’en prendre à ce qu’il reste de souveraineté et de spécificités des pays européens, qui poursuit son œuvre de déréglementation et d’ouverture du Marché Commun sous le dogme de la Concurrence Pure et Parfaite pour en faire le Marché Tout Court. Il est grand temps de changer d’Europe …

1 –  Ils vont, comme à leur habitude, dire qu’il vaut mieux discuter avec la Chine pour qu’elle apprécie un peu plus sa monnaie (exactement ce que fait Obama depuis 2 ans sans  aucun résultat). Ils vont également nous répéter que le commerce c’est bon pour tout le monde (enfin je trouve que tout le monde ressemble plus à un banquier de Wall Street, un patron de multinationale ou même à la population chinoise qu’à un ouvrier français, ces temps-ci), que la Chine a besoin des exportations pour se développer (aller donc dire cela à tous les ouvriers en Europe et aux USA qui perdent leur job). Et pour finir ils vont nous sortir l’argument massue habituel : le protectionnisme, c’est la guerre, le protectionnisme, c’est ce qui a amené Hitler au pouvoir.

2 – C’est l’avantage d’être une dictature militaire, vous pouvez toujours imposer des décisions à vos partenaires démocratiques qui n’osent plus rien faire respecter, même pas les règles du jeu du libre échange.

3- En ces temps de crise irlandaise, il serait temps de faire un bilan de l’Euro. On voit bien que les fameux PIGS sont des pays écrasés sous la botte de l’Euro alors que les pays qui redémarrent sont ceux qui n’en font pas partie : Pologne, Royaume-Uni, Suède…La seule bénéficiaire de l’Euro est l’Allemagne, mais cela est une autre histoire….

4- Il suffit de regarder les courbes des intentions de vote de la présidentielle de 2008 pour s’apercevoir que le véritable déclic dans la campagne d’Obama est la chute de Lehmann Brothers en Septembre.

5- Si la BCE ne s’occupe pas du taux de change de l’Euro, c’est que la vérité est ailleurs. La vérité est qu’un taux de change élevé permet à l’Allemagne de dépecer les industries des autres pays de la zone euro, notamment française et italienne, ses deux principaux concurrents, tout en achetant ses matières premières moins cher grâce à l’Euro fort.

Publicités

Posted in Ca secoue, L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

Belle semaine d’hypocrisie généralisée

Posted by echopolitique sur 21 novembre, 2009

A Toulouse, les supporters ont remplacé le drapeau français du Capitole par le drapeau algérien.

Cette semaine nous avons battu des records d’hypocrisie. Tout d’abord et pour conclure ce sujet (mon article de mardi dernier a reçu les faveurs de Marianne 2), la droite a donc enterré la suppression des réductions de peine automatiques confirmant ainsi qu’elle est une droite guimauve et bien hypocrite sur ce sujet de la sécurité.

Ensuite, nous avons assisté à un véritable bal des faux culs en Chine où le président américain s’est rendu. Son voyage, sous le couvert d’améliorer les relations bilatérales entre les deux pays et que tous les bien-pensants ont présenté comme un voyage historique (comme à peu près tout ce que fait Obama), s’est tout simplement terminé en capitulation des Etats-Unis envers la Chine. Sur le climat tout d’abord (ce qui n’est pas pour me déplaire car payer une centaine de milliards de dollars aux pays pauvres pour le mensonge du réchauffement climatique, ça m’embêterait un peu), Obama qui avait dit qu’il ne ferait rien sans la Chine avant sa visite a finalement annoncé que lui et Hu travailleront à un succès à Copenhague ce qui revient à dire que les Etats-Unis adopteront la position chinoise. Sur le protectionnisme et le yuan, B.Obama et les participants au sommet de l’APEC se sont engagés le plus sérieusement du monde  à combattre le protectionnisme sous toutes ses formes, sans même évoquer la réévaluation du yuan ! (mais il faut dire que c’est l’Europe qui y perd le plus dans cette affaire donc tout le monde était content là-bas).

Sur les droits de l’homme où le grand président démocrate, le Messie, chance de l’humanité et saint sauveur du monde libre, défenseur de la veuve et de l’opprimé, parle désormais de droits fondamentaux et souhaite que les chinois aient accès à Internet non-censuré (mais laisse Yahoo et Google coopérer avec le gouvernement chinois), oubliant tous les autres sujets. En clair, B.Obama est allé là-bas pour dire à la Chine qu’elle est désormais l’égale des Etats-Unis et qu’à ce titre il ne peut rien lui imposer. Cela ne doit pas être étranger au fait que la Chine est le créancier des Etats-Unis et que B.Obama envisagerait un nouveau plan de relance (financé par la dette) et donc qu’il a besoin des excédents chinois pour couvrir l’échec de sa politique économique. B.Obama est vraiment le fossoyeur d’une certaine idée de l’Amérique et de sa puissance, mais bon, il parait que c’est ça, être moderne et populaire…

Dans le domaine de l’hypocrisie ouvrons également une petite page football. Car, avec la mimine de T.Henry, nous avons atteint des sommets. L’intéressé d’abord qui déclare que le plus équitable serait de rejouer le match après qu’il soit sûr que la FIFA ne le ferait pas rejouer. Et surtout en oubliant d’aller se dénoncer à l’arbitre pendant le match (c’est la règle du pas vu pas pris, qui règne dans le foot et il aurait bien été le seul à y déroger). La FFF qui a tergiversé sur sa réaction mais a quand même sabré le champagne le mercredi soir, jeudi midi, jeudi soir…et annoncé des primes pharaoniques pour le tocard national de sélectionneur (désolé c’est mon coté anti-Domenech qui ressort). La FIFA qui continue de refuser la vidéo alors qu’elle résoudrait une grande partie des problèmes. Il n’y a que la presse qui a été un minimum à la hauteur sur le sujet (enfin pas TF1 mais les autres comme RMC ou les journalistes de quotidiens)…

Mais il faut dire que la presse se rattrape sur un autre sujet footbalistique : celui de la victoire de l’Algérie contre l’Egypte et donc sa qualification pour le Mondial. Nous avons eu droit à des parades algériennes sur les Champs-Elysées et sur les places symboliques de presque chaque grande ville de France. L’hypocrisie a été générale en faisant passer cela pour de simples scènes de joies. En effet, pourquoi aller sur les Champs-Elysées et les places où ont lieu les défilés militaires du 14 juillet et ne pas simplement fêter cela sur son lieu d’habitation ? Il s’agit bien ici d’un acte de revendication identitaire symbolique, mais de cela personne ne veut parler.

Ensuite, une petite information qui ne fait pas grand bruit. B.Delanoe et A.Largadère vont être entendus par le juge et peut-être mis en examen dans l’affaire de l’attribution de l’exploitation du stade Jean Bouin. La justice soupçonne le maire de Paris de « favoritisme ». Mais non, c’est bien connu il n’y a que la droite qui est liée au grand capital et il n’y a que la droite qui magouille avec les patrons du cac40…

Et enfin, last but not least, l’élection des représentants de l’UE. C’est même une double hypocrisie. La première est celle tous les pays européens et de leurs dirigeants qui nous ont expliqué qu’il fallait à tout prix ratifier le traité de Lisbonne sinon on allait tous mourir pour enfin se doter d’un visage fort, d’un numéro de téléphone pour reprendre Kissinger et qui s’empressent de choisir deux fantomes qui ne bougeront pas un doigt sans l’aval du triptyque Paris-Berlin-Londres. La deuxième est celle de la gauche qui dénonce ces dirigeants fantoches…en oubliant que ce sont les socialistes européens qui ont choisi le premier et ouvert la voie à la nomination de la deuxième. Sans parler de Barroso qui a reçu leur vote pour son investiture. C’est toute la construction européenne qui est une hypocrisie actuellement  car chaque pays ne s’engage dans l’Europe que pour y défendre ces intérêts nationaux, à commencer par les 3 grandes puissances dans des styles différents : l’Allemagne en faisant mains basse sur l’économie et la monnaie, la France en préemptant le prestige et l’Angleterre en appliquant les stratégies immuables de la perfide Albion (comme quoi l’Histoire ne change réellement jamais).

Posted in Le parti des médias et les Amis du Désastre | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Nomination au mérite ou élection ?

Posted by lolik11 sur 14 octobre, 2009

Il faudra maintenant le mériter

Il faudra maintenant le mériter.

Ca, c’est Ben, qui égratigne Obama et le comité Nobel. J’aime tellement ses dessins que j’y reviendrai.

Cette nomination n’a pas déclenché de pétition, mais celle éventuelle de Jean Sarkozy n’en finit plus d’agiter le Landernau. D’abord, il s’agira d’une élection au sein d’un conseil d’administration de 17 membres, où l’Etat est majoritaire (8 hauts fonctionnaires et 9 représentants des collectivités locales du coin, dont J. Sarkozy fait partie en tant que conseiller général élu, donc, des Hauts de Seine ). Est-ce idiot de l’élire ? Dans le rôle de relation publique du Président de ce CA, c’est en tous les cas bien pratique d’y trouver une personnalité à forte visibilité.  C’est en général, la règle que suivent les CA. En a-t-il les compétences ? Les membres du CA ont l’air de le penser, en tout cas, elles devraient suffire…d’autant que ce n’est pas le CA qui dirige l’Epad ; les décisions sont prises par le directeur général, qui est actuellement un sous-préfet. Est-ce du népotisme que de le choisir parmi les autres ? Evidemment oui et il y a de la complaisance dans ce choix . Ce mérite du à la naissance est-il d’usage strictement réservé aux Sarkozy ? Marine Aubry n’est-elle pas la fille de Jacques Delors, Frédéric le neveu de F.Mitterand, Marine la fille de J-M le Pen ? Les cris de la gauche, on aurait aimé les entendre, lorsque F. Mitterrand a appelé son fils, Jean-Christophe pour être conseiller aux affaires africaines du Président (il était à l’époque surnommé Papamadi !) et encore plus lorsque celui-ci a été mis en examen dans l’Angolagate. Lui, est élu, certes sur son nom, mais élu quand même, tout comme le fut, l’autre fils de F.Mitterrand, Gilbert, député de la Gironde (je ne me souviens pas qu’à l’époque, cette élection ait fait hurler quiconque). Quand à recevoir des leçons de la Chine en matière de népotisme….

En tout cas, ce n’est politiquement pas malin ; entre le joggeur de Clearstream, la mauvaise vie de Mitterrand, les soutiens ministériels à Polanski et la tartufferie de la cagnottes aux abrutis, c’était pas la semaine pour faire avancer le cv du fils.  Lui aussi, s’il est élu, il faudra qu’il le mérite !

EDIT : pour compléter un peu notre point de vue sur cette polémique qui décidement s’enchaîne à des vitesses incroyables dans ce pays, nous nous posons une simple question : depuis quand les élections se jouent au mérite ? Je ne parle pas des nominations bien sur mais bien des élections…A moins qu’il faille construire la république des experts comme le souhaite toute l’intelligensia française…afin de mieux faire taire le peuple…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , | 2 Comments »

Il y a un an Lehman Brothers: business worth than usual but we have Obama now

Posted by echopolitique sur 20 septembre, 2009

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Voici la meilleure opération financière de la crise pour les banquiers de Wall Street...

Il y a un an Lehman Brothers chutait. La faillite de la banque d’affaires centenaire de Wall Street donnait le signal qui allait mettait le système bancaire et financier au bord de l’implosion et plonger l’économie dans la crise la plus dure depuis 1929. Petit à petit, le monde d’en bas a découvert les pratiques opaques d’une partie des élites qui dirigent et décident où la mystification est appelée innovation (titrisation et mélange des titres, produits évalués par les agences de notation payées par les émetteurs de titres), où la responsabilité n’est valable que pour l’emprunteur ne remboursant pas son crédit, où la connivence avec le pouvoir n’a rien à envier aux plus beaux régimes socialistes…sans même parler des révélations sur les gouvernements qui ont soutenu et encouragé ce monde tant que cela allait dans leurs intérêts.

A la suite de cette faillite, beaucoup, et parmi les premiers à avoir péché, nous annonçaient la fin du monde ancien, la fin de la parenthèse néolibérale ouverte par l’élection de M. Thatcher en 1979 et de R. Reagan en 1980, clamant qui une moralisation du capitalisme financier et une plus grande supervision (pour ceux que nous appelleront la droite), qui un retour de l’interventionnisme, de la régulation et des théories keynésiennes (pour la gauche). On nous annonçait à renfort de promesses (et en période d’élections présidentielles, le démocrate Obama nous en a promis des choses) qu’on allait changer tout ça, qu’on mettrait fin aux agissements des « greedies » de Wall Street, qu’on ferait en sorte qu’on revienne aux fondamentaux du métier de banquiers, c’est-à-dire transformer des avoirs court-terme (les dépôts des épargnants) et en financements long-terme (les prêts) et non emprunter et bénéficier d’effets de levier pour spéculer avec l’argent de la veuve de Carpentras.

Cela fait un an, c’est-à-dire une éternité et il est temps tirer un premier bilan de cette crise et de ce qui a changé ou aurait dû changer. Et le premier constat : au cœur des salles de marché et dans le monde de la finance rien n’a changé et sur certains points c’est même pire. Derrière les beaux discours des patrons de banque qui promettent de prêter aux entreprises et aux ménages, les mêmes comportements se répètent et les mêmes logiques sont toujours en cours. La situation a même empiré sur certains points car le comportement des pouvoirs publics a permis aux banquiers de vérifier qu’ils étaient au-dessus du business normal et avaient des droits magiques, ceux de ne pas pouvoir faire faillite et de pouvoir faire éponger leurs pertes par le contribuable (à condition qu’elles soient énormes). Lire le reste de cette entrée »

Posted in L'incurie de ceux qui nous dirigent, Obamania : les dessous de la réalité | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Et maintenant nous faisons quoi, cher Barack ?

Posted by echopolitique sur 3 juillet, 2009

Et la petite courbette pour le Roi d'Arabie Saoudite

Et la petite courbette pour le Roi d'Arabie Saoudite

Barack Obama a prononcé le 4 juin au Caire, un discours sur les nouvelles relations entre les Etats-Unis et le monde musulman. Il ya affirmé sa volonté d’un « nouveau départ entre les musulmans et les États-Unis, (…) fondé sur l’intérêt mutuel et le respect mutuel », pour mettre « fin à ce cycle de méfiance et de discorde ». Il a également déroulé un certain nombre de beaux grands principes pour une meilleure compréhension interculturelle et blablabla et blablabla. Tous les médias ont salué un discours fort, qui tranchait avec l’attitude de son prédécesseur et encore blablabla…

Toujours est-il que dans ce discours, il a aussi tenu des propos sur le voile islamique « il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, par exemple en dictant les vêtements qu’une femme doit porter», qui ont ouvert un début de polémique (un début seulement car c’est Barack le sauveur suprême qui le dit, donc les médias veillent à ne pas l’écorcher encore). Il a démasqué les hypocrites « on ne peut dissimuler l’hostilité envers une religion derrière le faux-semblant du libéralisme », dénoncé les jusqu’au-boutistes « je rejette, les vues de certains en Occident qui voient comme une inégalité le fait qu’une femme choisisse de couvrir ses cheveux» et rafraichi la mémoire à ceux qui avaient oublié que « l’Islam  possède une tradition de tolérance » et que « les peuples de tous les pays doivent être libres de choisir leur foi » (c’est tellement vrai dans les républiques islamiques). Lire le reste de cette entrée »

Posted in Obamania : les dessous de la réalité | Tagué: , , , | 3 Comments »