Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘La petite cuisine du PS’ Category

Martine Aubry spécule avec la dette de Lille Métropole

Posted by lolik11 sur 15 octobre, 2009

Avec une telle gestionnaire des finances publiques lilloises, il ne faut pas s'étonner si les chtis se retrouvent à la rue...Allez Martine, pas grave, tu vas peut-être te refaire sur le Nikkei !!!

Avec une telle gestionnaire des finances publiques lilloises, il ne faut pas s'étonner si les chtis se retrouvent à la rue...Allez Martine, pas grave, tu vas peut-être te refaire sur le Nikkei !!!

Le rapport du cabinet Klopfer sur la gestion de la dette de LMCU [1] indique que la dette adossée à des produits hautement spéculatifs a permis de réaliser un cumul de gains de 41 millions d’euros, dont 18,2 sur la seule année 2008 ! M. Aubry bénéficiera-t-elle d’un bonus ? Peut-être…mais peut-être pas électoral car il n’est pas sûr que ses électeurs apprécient la suite des révélations de ce rapport, pas encore rendu public mais que les Echos s’est procuré.

Le rapport révèle que 54% (soit quand même 813 millions) de la dette totale (environ 1,5 milliards) est constituée de produits structurés qui placent LMCU dans une situation de spéculation par rapport à différents indices de marché ! Et que 36%  (554 millions tout de même) relèvent carrément de produits hautement spéculatifs qui varient en fonction d’indices exotiques et risquent de basculer sur des taux dont les modes de construction ne garantissent aucun plafond et risquent en théorie de dépasser 15% ! L’un d’eux, le n°22401, swapé 5 fois par LMCU se serait déjà soldé par une perte de 25 millions d’euros. Le risque actuariel immédiat est chiffré à 67 millions d’euros.

Le rapport a été remis au président de la commission des finances de LMCU, l’UMP M-P. Daubresse, qui loin de le contester l’existence d’une dette toxique, comme l’avait fait l’an dernier M.Aubry, veut maintenant « que ceux qui ont pris des risques inconsidérés, élus, les prêteurs (Dexia) et les fonctionnaires, rendent des comptes ». M.Aubry, elle, annonce qu’elle veut poursuivre en justice Dexia et deux autres établissements bancaires. C’est peut-être aller un peu vite, car c’est elle-même qui avait fait voter le 25 septembre 2008 la délibération  « Réaménagement de la dette communautaire en 2009 », par laquelle la LMCU autorisait sa présidente, donc elle-même, « A faire appel en cas de besoin à des index référencés en devises étrangères de pays n’appartenant pas à la zone euro, dans la mesure où ces devises présentent des taux attractifs et un risque de change maîtrisé, et dans la limite de 15 % de l’encours de dette au 31/12/2008. »

Que dira-t-elle de son ignorance de l’utilisation de produits financiers structurés alors qu’une 2ème délibération de ce même conseil, adoptée le même jour, et à l’unanimité indiquait « Au 31 décembre 2007, le portefeuille d’instruments de couverture comprenait 48 contrats représentant un montant notionnel de 955 068 669 euros, soit 57,40% du stock de dette » ? Que cette même délibération précisait, noir sur blanc, « autoriser pour l’exercice 2009 le recours aux instruments de taux et de change pour un montant au maximum égal à l’encours de la dette existant au 31 décembre 2008 ». Ajoutons que cette même délibération ventile par avance toute possibilité de dissimulation des vilaines banques aux bons élus de leurs turpitudes en finissant par un prophétique « le Conseil de Communauté est tenu informé des contrats conclus…présentant les caractéristiques de chaque contrat, le montant des dettes couvertes et les pertes et profits constatés sur chaque opération » ? Bonne chance, Martine, quand même Présidente du Conseil de LMCU, pour faire des procès avec ça !

[1] Lille Métropole Communauté Urbaine

Publicités

Posted in La petite cuisine du PS | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Le Parti Socialiste, tu l’aimes ou tu le quittes !

Posted by echopolitique sur 16 juillet, 2009

Martine engueule ManuelCe slogan ne vous rappelle rien ? Bien entendu que oui et pourtant, non…vous vous bouchez déjà le nez si vous êtes bien-pensant…Et pourtant, c’est exactement ce que le PS est en train de dire à un de ses membres. Martine Aubry a écrit à Manuel Valls (qui lui a d’ailleurs déjà répondu tout aussi sèchement, ce qui promet des moments intéressants dans le futur) pour lui demander clairement de rentrer dans le rang et donc de se taire ou de partir. Mais au-delà de l’aspect tactique et artificiel de cette mise en garde, il est très intéressant d’analyser le discours des responsables socialistes sur un sujet qui est celui du vivre-ensemble, du sentiment d’appartenance et plus généralement du respect du à l’organisation à laquelle on appartient. Et pour cela, j’ai pris le recopiage de la dépêche AFP l’article paru dans Libération et remplacé quelques mots par d’autres ; cela éclaire le décalage entre le discours que le PS tient en interne mais qu’il n’est pas capable d’imaginer tenir pour la France…Extrait.

«Tu donnes l’impression d’attendre, voire d’espérer la fin du Parti socialiste de la France. […] S’il s’agit pour toi de tirer la sonnette d’alarme par rapport à un parti pays auquel tu tiens, alors tu dois cesser ces propos publics, et apporter, en notre sein, tes idées et ton engagement. Mais si les propos que tu exprimes reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences, et quitter le PS la France, a averti Aubry. […] On n’appartient pas à un parti pays pour s’en servir, mais pour le servir.»

«Il n’y a pas un jour, mon cher Manuel, où tu n’expliques aux médias que notre un parti pays est en crise profonde, qu’il va disparaître et qu’il ne mérite pas de se redresser. Paradoxalement, tu t’appuies sur nos règles collectives lois pour appeler à l’insurrection militante»

Lire le reste de cette entrée »

Posted in La petite cuisine du PS | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »