Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Où sont passés les républicains de gauche ?

Posted by echopolitique sur 1 mai, 2010

Excellent débat comme toujours entre E.Zemmour et J.L.Mélenchon, les deux ayant des positions et un franc-parler que j’apprécie. Mais surtout ils ont une cohérence générale et ne cherchent pas seulement à faire plaisir à l’interlocuteur en face. Le débat en vient au voile et à la burqa (à partir de la 5’30) et J.L.Mélenchon exprime enfin une parole de la « vieille » gauche, celle qui est laïque, qui défend l’émancipation des femmes par rapport aux hommes, qui ose défendre la République et ses valeurs contre le politiquement correct de la non-discrimination, de la non-stigmatisation et du droit à la différence. J.L.Mélenchon dit quand même que les femmes en burqa sont des « fantômes qui se baladent dans la rue et qui ne veulent pas qu’on les regarde», que la République ne stigmatise pas des gens qui se stigmatisent tout seuls, Au final, J.L.Mélenchon a des paroles et des positions plus dures sur la burqa que la plupart des dirigeants de droite (y compris E.Besson qui est nazifié par le politiquement correct sur ces sujets).

Et pourtant, pas un membre du public, pas un invité sur le plateau ne pousse de cris d’orfraie ! Ce qui n’aurait pas manqué d’être le cas si les mêmes propos avaient été tenus par un homme de droite. Pourquoi ? Parce que simplement, J.L.Mélenchon est un homme de gauche. Comme si le label « de gauche » était le seul qui permette d’échapper à l’inquisition antiraciste. Il suffit de voir l’embarras de Charles Berling pour répondre à J.L.Mélenchon alors que juste avant il n’hésitait pas à s’opposer frontalement contre E.Zemmour, en l’accusant à mots couverts de racisme.

D’ailleurs, E.Zemmour met le doigt exactement là où cela fait mal en pointant les habits de la Vertu dont la gauche se pare systématiquement. La gauche peut être contre la burqa comme la droite mais elle ne doit pas être mise dans le même sac car la gauche a toujours de bonnes arrière-pensées et même une politique juste sur ces sujets, pas comme la droite. En somme, la gauche a toujours raison quelque soit la position qu’elle choisisse car elle le fait pour de bonnes raisons. Mais comme le dit E.Zemmour, si Jospin était là, la gauche se coucherait devant la burqa de peur de stigmatiser, comme elle l’avait fait devant le voile en 1989. C’est la droite, en 2004, qui a eu le courage d’interdire le voile à l’Ecole. Ce renoncement face à la religion de la République laïque nous le payons encore, les islamistes y ont vu une faiblesse de notre pays et une faille dans le paysage politique et font désormais de l’entrisme à gauche afin de renforcer leurs thèses, ce qui jusqu’à présent leur réussissait fort bien.

Le problème de la gauche est d’ailleurs superbement résumé par Ch. Berling, l’invité bien-pensant du jour, quand il dit que « tout démocrate est emmerdé avec ça  (en parlant de la burqa), qu’on soit de droite ou de gauche ». Le problème est que nous ne sommes pas seulement une démocratie, système politique où le peuple est souverain et détient le pouvoir collectivement, où les démocrates se soumettent à la loi de la majorité. Nous sommes avant tout des républicains dans une République, c’est-à-dire un régime défendant des valeurs fondamentales,  inscrites dans sa Constitution, qui ne sont pas négociables, même s’il y a un mouvement d’opinion pour les contourner, dans une circonstance particulière. Hors un remaniement de la Constitution, le principe de laïcité s’oppose fermement  aux démonstrations religieuses publiques. Le problème fondamental de la gauche sur tous ces sujets est qu’elle ne sait plus où doit être son allégeance : à la République et ses valeurs ou à la Démocratie et ses renoncements républicains ?

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale, Uncategorized | Tagué: , , , , , , | 3 Comments »

La force des intérêts composés

Posted by lolik11 sur 23 avril, 2010

Charles Gave nous rappelle cette évidence : si l’endettement d’un pays est voisin  de 100% de son pib et a une croissance durablement limitée à x%, alors dès que les taux d’intérêt sur sa dette dépassent ce même taux, la banqueroute est assurée.

Après un mois de crise, les emprunts d’état de la Grèce hier se rémunéraient à 8,5% et ce midi, le 1er ministre G.Papandréou a demandé l’activation du plan d’aide FMI/UE d’environ 45 milliards qui seraient prêtés à 3 ans à 5%. La dette grecque, selon les dernières estimations, s’établit à 113% du pib et pour 2010, le FMI prévoit que le pays resterait en récession, tandis que la zone euro est gratifiée d’une petite croissance de 1%. Avec un score de 5/0, ou même 5/-1, ce plan d’aide la Grèce a-t-il la moindre chance de tirer ce pays de l’ornière ? La réponse est à 14’30 de la vidéo.
Si vous voulez savoir pourquoi l’euro explosera ou pourquoi nous allons nous retrouver avec une Europe totalement dominée et asservie par l’Allemagne, poursuivez jusqu’à la fin, à peine 2 minutes et mieux, écoutez là en entier pour suivre le raisonnement limpide.

Le dernier bouquin de Charles Gave « Libéral mais pas coupable » est d’une lecture simple mais édifiante, n’hésitez pas sortez votre chaise longue au soleil et lancez-vous !

Posted in Europe, le mur se rapproche, Uncategorized | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Joyeux Noël

Posted by lolik11 sur 25 décembre, 2009


Joyeux Noël à tous les lecteurs d’Echopolitique

Après une glissade, moi aussi j’ai des moufles !

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Leave a Comment »

La coupe est pleine !

Posted by lolik11 sur 14 décembre, 2009

Vont-ils encore oser nous reservir "la défense du service public" ?

Vont-ils encore oser nous reservir "la défense du service public" ?

C’est à l’IREF, relayé par Liberté Chérie, que nous devons ces lignes auxquelles je m’associe pleinement.

Une fois de plus, les maîtres-chanteurs de la RATP ont mis leurs menaces à exécution : Depuis jeudi, beaucoup de Franciliens, à commencer par les moins aisés, subissent un véritable calvaire à cause des blocages dans les transports publics. Celui-ci semble devoir se prolonger encore quelques jours, du moins probablement tant que les professionnels de la grève n’auront pas obtenus en sous-main quelque avantage qui permettra à la fois au gouvernement de sauver la face en prétendant n’avoir pas cédé, et aux syndicats de renforcer leur emprise sur la société civile.

Puisque ces gens se moquent des contribuables français en osant réclamer des salaires encore plus élevés, il nous faut marteler ces vérités sur la RATP :

  • Des salaires jusqu’à 10 000 euros, qui ont augmenté de plus de 18% en 6 ans. Et vous ?
  • Une retraite à 53 ans, voire 50 ans pour certains
  • Une pension 40% plus élevée que dans le privé, calculée au taux de 75% des 6 derniers mois
  • Un temps de travail largement inférieur à celui de leurs collègues européens : jusqu’à 500 euros de plus par mois en début de carrière pour 250 heures travaillées en moins.

Tout cela dans une « entreprise » où :

  • L’endettement est de 4,3 milliards d’euros
  • Les recettes provenant de la vente de billets ne représentent que 50% du chiffre d’affaires (le reste étant constitué de subventions)
  • Les charges de personnel représentent 123% des recettes provenant de la vente de billets !
  • Le régime spécial de retraite est tellement avantageux qu’il est déficitaire, et compensé par le régime général des salariés du secteur privé.

Donc tous les Français paient d’une façon ou d’une autre les privilèges des agents RATP…

Puisque tous ces privilèges ont été obtenus grâce à la lâcheté des gouvernements successifs qui prétendent systématiquement représenter « tous les Français », il n’y a rien à espérer d’une éventuelle « négociation ».

Il nous faut donc prendre acte de cette situation et régler le problème à la source : Réclamons l’automatisation des rames de métro et de RER, sur le modèle de la ligne 14 du métro parisien qui offre le meilleur rapport qualité-prix depuis sa mise en service !


Posted in Economie française, libre-échangiste mais pas libérale, Uncategorized | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Les suisses ont dit non

Posted by echopolitique sur 2 décembre, 2009

Indignation partagée de la gauche, des européistes et des pays musulmans

Indignation partagée de la gauche, des européistes et des pays musulmans

Dimanche dernier, les suisses ont voté l’interdiction constitutionnelle de construire de nouveaux minarets dans la Confédération. Ce résultat est une immense surprise pour tout le monde, parait-il. Il faut dire que la classe politique et les médias s’étaient livrés à un véritable travail de fond pour ancrer l’idée que le non était la seule réponse possible. Même les sondages ont été enrôlés dans le combat contre les « racistes, xénophobes, islamophobes et la bête immonde » [1]. Oui mais voilà, les suisses en ont décidé autrement. A la surprise générale donc, nous avons eu un « dimanche noir » comme le qualifie déjà, les élites.

Et pourtant, ce n’est un dimanche noir que pour ceux qui font de la braderie de nos sociétés occidentales, leur fond de commerce, Alors qu’ils sont prêts à vendre la Suisse (ou la France car nous sommes également bien en pointe dans ce domaine) pour un contrat, la paix sociale, pour obtenir des voix aux prochaines élections ou pour répondre au besoin d’une fausse générosité, les suisses ont refusé de les suivre dans ce masochisme occidental. Ils ont dit non à un islam politique auquel personne n’a voulu mettre frein ces 30 dernières années et dont les minarets sont un élément d’affirmation d’identité (rappelez-vous la phrase d’Erdogan). Ils ont dit non à la prééminence de la culture du nouvel arrivant sur l’héritage culturel du pays d’accueil. Ils ont dit non au fait que ce serait à eux de faire des efforts pour intégrer les nouveaux arrivants alors qu’en toute logique, ce devrait être l’inverse. Ils ont dit non à la culpabilisation permanente que les élites veulent leur faire subir pour être suisses et non natifs d’un pays du tiers-monde. Ils ont dit non au politiquement correct qui refuse de voir  les problèmes réels. Alors bien sûr l’affaire Kadhafi a surement pesé dans l’histoire mais quand même, le vote suisse va plus loin que cela. Le vote suisse est le symbole des vieux pays issus d’un vieux contient, l’Europe, qui refusent de disparaitre et d’abandonner ses modes de vie, ses valeurs et ses traditions.

Les élites parlent de crispation identitaire et de repli sur soi, ce qui montre bien qu’elles n’ont rien compris à l’affaire. Ou plutôt qu’elles l’ont trop bien compris mais veulent continuer à masquer la vérité et sont prêtes à nous rejouer le coup du fascisme rampant, tels L.Joffrin qui n’hésite pas à titrer « le vote de la honte ». Le vote démocratique, pas démocratique ? Lui se voit bien en guide spirituel des masses, bien mieux placé que quiconque pour édicter ce qu’est le vote de la fierté, un aristocrate de gauche, quoi ! D’ailleurs, il vient de recevoir le soutien d’un démocrate de poids. Notre conscience nationale, fera-t-elle demain son éditorial sur « le soutien de la honte » ? Ou approuvera-t-il l’appel du ministre turc chargé des affaires européennes (!) fait aux musulmans de retirer leur argent de Suisse ? Pourquoi ne peut-il pas, lui et les autres, admettre que les suisses veulent tout simplement rester suisses (et cela vaut par extension pour les autres peuples européens) et ne pas devenir un peuple sans Histoire, sans identité, sans culture commune ? En clair, tout le monde a le droit d’affirmer son identité dans le monde sauf les européens. Depuis un demi-siècle, on nous dit qu’être suisse ou français ou d’une autre nationalité, c’est dépassé, ringard et raciste, qu’il faut désormais être autre chose. Et cet autre chose qu’on nous propose serait la panacée, qui ferait de nous tous des êtres bons, qui se respectent, qui construisent un monde de paix et d’amour. C’est à cette promesse ou plutôt ce mensonge, ce mirage véhiculé par la société médiatique que les suisses ont dit non. Ils ont clairement dit qu’ils voulaient avant tout rester suisses. Et certains trouvent cet exercice de démocratie directe dangereux. Tiens, c’est curieux, ils logent à Bruxelles !

[1]  Le oui à la question « Voulez-vous interdire la construction de nouveaux minarets » l’a emporté à 57%, démentant les sondages qui prévoyaient le rejet  à 53% de cette proposition, ce qui représente quand même une erreur de 10 points !

Posted in Immigration, assimilation, identité nationale, Uncategorized | Tagué: , , , | 7 Comments »