Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Posts Tagged ‘chine’

Une idée pour les écologistes : la politique du chien unique

Posted by lolik11 sur 27 février, 2011

Pour sauver la planète et partant du constat « qu’un enfant européen a une empreinte dix fois supérieure à un enfant africain », Y. Cochet voulait réduire le nombre d’enfants européens à naître. Eh bien, on a trouvé plus écologiste que lui ! La Chine, nouveau phare de l’humanité, vient de lancer sa dernière recommandation pour l’harmonie du monde : après la politique de l’enfant unique, voici la politique du chien unique !. Comme quoi, les adeptes de la religion verte, planificateurs du bonheur et technocrates enjoués ont encore quelques progrès à faire pour nous guider vers le meilleur des mondes écologiquement neutre, cela va de soi.

Puisqu’il brigue les primaires des Verts, il lui reste donc à peaufiner son programme, qu’il veut construire « en s’affranchissant des routines qui brident les représentations de l’avenir » ! Le pire étant donc déjà annoncé – brider  les représentations de l’avenir ; crime suprême contre la pensée innovante de notre intrépide défricheur d’avenir – pour éviter ce massacre, contribuez vous aussi à la construction de son programme en suggérant toutes vos idées « sachant s’affranchir des routines » à notre visionnaire proclamé. Sur vos blogs ou ici, je relaierai.

Publicités

Posted in On touche le fond de la bêtise ; mais la bêtise a-t-elle un fond ? | Tagué: , , , , | 2 Comments »

La Chine ou la Mort !

Posted by lolik11 sur 12 octobre, 2010

Ceci n'est plus le berceau de la civilisation européenne mais la première colonie chinois d'Europe

Il y a un peu plus d’une semaine, nous mettions en garde contre une mondialisation qui ne profiterait qu’à la Chine et sur le fait que l’Europe (ou plutôt les pays européens hors Allemagne) était en train de devenir le dindon de la guerre économique à cause de son refus d’utiliser l’arme monétaire alors que tous les autres pays y ont recours. Et bien, l’actualité vient de nous donner encore raison, la Chine a annoncé la semaine dernière, très intelligemment, qu’elle financerait la Grèce quand celle-ci reviendrait sur les marchés contre le rachat de ses ports et de sa marine marchande.

Cette annonce est très intelligente car la Chine fait par-là d’une pierre deux coups. Tout d’abord, elle fait semblant de vouloir aider la Grèce en lui apportant un financement stable et c’est à ce titre qu’elle a reçu quitus de l’Union Européenne. C’est d’autant plus agréable de faire le mécène que les dettes de la Grèce bénéficient de la garantie des membres de la zone euro (à hauteur de 440 milliards depuis mai 2010). Mais surtout, elle rachète à bon compte les seules activités grecques rentables (qui de surcroit pourraient bien faire de la Grèce, la base de distribution des produits chinois en Europe et des dans les Balkans) et en même temps, donne des garanties aux marchés financiers sur le maillon le plus faible de la zone Euro ; ceci lui assure ainsi que l’Euro va continuer à s’apprécier dans les années à venir. Le yuan restera donc encore sous-évalué par rapport à l’Euro permettant à la Chine de nous vendre ses produits toujours moins chers, de faire tourner leurs usines à plein régime et surtout, de continuer à détruire encore la compétitivité européenne, annonçant ainsi que le flux de délocalisations (avec transfert d’emplois, de richesse, de technologie…) se perpétue. En fait, la Chine, avec cette annonce s’est assurée que les pays européens continueraient leur cercle vicieux qui les mènent dans les bas fonds de l’économie et elle vers le top.

Et bien sur, la Commission Européenne a approuvé ce rachat. A se demander si les seuls Etats qui aient le droit d’intervenir dans l’économie des pays européens ne seraient pas justement les pays non-européens. La Commission Européenne est en fait tout simplement en train de brader l’Europe et ses Nations sur l’autel des dogmes européens (la Concurrence Pure et Parfaite, l’Euro fort, la Lutte contre l’Inflation, la Non-Monétisation des dettes publiques, le refus de toute Politique Industrielle…). Elle continue de refuser d’intervenir, à cause de sa sujétion à l’Allemagne, à utiliser l’arme monétaire et préfère voir nos usines partir, notre commerce extérieur mis en lambeaux par la Chine et les US mais aussi par les pays européens n’ayant pas l’euro qui laissent filer leur monnaie (Pologne, Suède, Angleterre…) et ne se lasse pas de continuer à voir le chômage augmenter en Europe. Elle refuse de protéger un minimum le marché commun, devenu le marché tout court, alors que la réciprocité n’est même pas accordée à l’Europe en terme d’accès aux marchés.

La Commission Européenne est le faux-nez du renoncement généralisé de nos élites devant l’Allemagne, les oligarchies, les pays émergents, sans même parler des renoncements culturels devant ces mêmes acteurs. Quand on voit le premier ministre chinois parader sur l’Acropole, (brossant dans le sens du poil le premier ministre Papandreou en réclamant le retour des fresques du Parthénon), berceau de la civilisation hellénique et donc européenne, on se dit que le projet européen a bien mal tourné, se résumant désormais à : La Chine ou la mort !

Posted in Europe, le mur se rapproche | Tagué: , , , , | 1 Comment »

A quand la sortie de la Grèce de l’euro ?

Posted by echopolitique sur 28 avril, 2010

La construction factice de l'euro se révèle à l'occasion de la crise grecque

La construction factice de l'euro se révèle à l'occasion de la crise grecque

La faillite grecque est désormais de plus en plus proche. Mais dans cette affaire, ce sont les différents retournements de l’Europe qui sont le plus inquiétants. Il y a un mois, on nous annonçait un plan de sauvetage UE-FMI qui était plutôt une garantie de dernier recours, crée pour ne pas être utilisée et qui visait seulement à rassurer les marchés sur le fait que la Grèce ne ferait pas faillite et ainsi détendre les taux d’intérêts imposés à la Grèce. Depuis, les taux grecs sont montés chaque jour, malgré les dénégations successives de l’UE (Van Rompuy déclarait encore hier « qu’il n’était pas question de restructurer sa dette » après que J-C. Trichet ait déclaré mardi « qu’il était hors de question que la Grèce ou n’importe quel autre pays de la zone euro fasse défaut sur ces emprunts ») et c’est ainsi que le 10 ans atteignait 11 % ce matin et le 2 ans près de 18% ! après dégradation hier à BB- de Standard and Poor’s de la Grèce et à A- celle du Portugal (ce qui est un racket organisé quand on sait que la BCE prête à 0,5% aux banques mais cela est un autre sujet) repoussant la Grèce dans ses derniers retranchements jusqu’à faire appel d’urgence, à ce plan UE-FMI.

On nous annonçait aussi que lorsque la Grèce y ferait appel, il n’y aurait qu’à appuyer sur un bouton pour que les fonds arrivent. La réalité est bien différente : l’Allemagne, malgré son accord de principe, ne veut toujours pas payer et désormais la France s’aligne sur la position allemande par la voix du ministre de l’Economie, C.Lagarde qui demande à ne pas être trop complaisant avec les grecs. En fait, le sort de la Grèce est suspendu aux élections régionales du 9 mai en Rhénanie et Van Rompuy nous fait un aveu d’impuissance éloquent en convoquant un sommet de l’eurogroupe le 10 mai ! Pendant que la zone euro prend feu (ce matin, l’euro a touché 1,31, le cac perd encore 2% après avoir perdu 4% hier et les banques françaises qui sont les plus exposées en termes de créances grecques perdent encore 6% après en avoir perdu autant hier), N.Sarkozy fait trois jours de tourisme en en Chine ! Il n’y a tout simplement plus de pilote dans la zone euro.

En contrepartie de cette aide, l’Allemagne (et donc désormais la France) veut que les Grecs aillent plus loin dans leurs mesures d’austérité. Ce qui est bien en soi, car le problème de fond de la Grèce est qu’elle a vécu au-dessus de ses moyens, mais cela ne réglera pas le problème. Car aucune cure d’austérité ne peut marcher si elle ne permet pas de rétablir la compétitivité économique du pays en question. La cure d’austérité actuelle permettra de rétablir peut-être un jour les finances publiques, si la rue n’a pas pris le pouvoir avant, mais en aucun cas, la Grèce ne va devenir l’Allemagne en trois mois. Donc après cette cure, les grecs seront toujours dans la même difficulté économique et dans trois mois le même problème se reposera. Dans la situation actuelle, cette mise sous perfusion de la Grèce ne sert strictement à rien et ne fera qu’organiser une aide au développement pour le pays, c’est-à-dire que les autres pays européens lui apporteront des fonds qui ne seront jamais remboursés et qui lui serviront seulement à payer les factures courantes.

La seule solution pour que la Grèce retrouve un peu d’air est qu’elle dévalue sa monnaie pour rembourser sa dette en monnaie de singe et que ses produits retrouvent leur compétitivité. C’est ce que font tous les pays du monde lorsqu’ils rencontrent de grandes difficultés…sauf ceux de la zone euro qui sont empêchés de le faire car leur monnaie est justement l’euro, enfin l’euro fort sous contrôle allemand. La seule solution pour la Grèce est qu’elle sorte de l’euro et réimprime ses drachmes pour enfin sortir de cet enfer ; cette solution ne fera pas l’économie des plans de rigueur pour la Grèce. Mais sans la dévaluation et donc la sortie de l’euro, la Grèce mourra rapidement et deviendra une province allemande qui ne vivra que des subventions et des touristes allemands si les allemands font le choix de garder la Grèce dans l’euro ou sera expulsée de la monnaie unique si les allemands ne veulent pas faire prendre le moindre risque à leur politique du Mark fort, pardon de l’euro fort…

Posted in Europe, le mur se rapproche | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour vous distraire de la crise, voila le toboggan de la biotransgression

Posted by lolik11 sur 4 janvier, 2010

J’ai eu le plaisir d’assister à la conférence du docteur Laurent Alexandre en décembre dernier que l’Institut Turgot a (enfin !) mis en ligne. En quarante deux minutes, il nous a vissé dix problèmes au fond du crâne, dont nous ignorions encore l’urgence le matin même.

L’articulation de son discours tient en deux termes :

D’abord, le terrain : la génération Alzheimer acceptera tout pour prolonger sa vie le plus confortablement possible et la Chine n’a aucun tabou vis-à-vis des biotechnologies. Par ailleurs, les progrès de l’informatique sont fulgurants et la révolution informatique n’a même pas encore commencé. Conclusion, si nous ne voulons pas produire des sandalettes ni que nos enfants prennent mandarin en 1ère langue et français en option langue régionale, nous n’échapperons pas au développement  des biotechnologies et la bioéthique passera inéluctablement à la trappe. Le développement des nano technologies sera l’enjeu de la nouvelle géopolitique dont l’horizon se rapproche vertigineusement.

Il est brillant, convaincant et inquiétant ; les problématiques qu’il nous livre sont mondiales et urgentes, elles pourraient donc nous concerner rapidement.  Bonne lecture !

Si vous ne disposez pas des 42 mn, voici 5 minutes à ne pas manquer :

–       De 30’50 ‘à 31’30 : « la Chine est bioimpérialiste »

–       De 32’00  à 32’30 : «  la démocratie biotechnologique, c’est le toboggan biotransgressif lubrifié »

–       De 34’08 à : 35’00 : « le conservatisme neurotechnologique »

–       De 38’00 à 38’30 : « le Munich vert »

–       De 38’30 à 39’30 : « ce ne sera pas simple de bombarder Shanghaï »

La 2ème vidéo retrace, en 26 mn, l’invention d’Alain Madelin qui attaque par l’angle philosophique et religieux les conséquences de ces développements. Là aussi, les moments forts :

–       De 10’30 à 10’40 : « si tout est possible, est-ce que tout est permis ?»

–       De 15’15 à 16’20 : «  la crainte de Lausanne, c’était que dans 5 ans il n’y ait plus de coureurs de 100 m, non amputés »

–       De 17’45 à 18’55 : « problèmes de cohabitation d’espèces »

–       De 20’30 à 26’17 : « le cas Ludvig »

Et enfin, la dernière vidéo est consacrée aux questions ; on y découvre un futur racisme inattendu, des tchernobyls nanotechnologiques et une nouvelle contrée inquiétante, le transhumanistan. Bon, vous l’avez compris, « on pourrait être dans le souci, rapidement », à ne pas rater donc.

Posted in Géopolitique, en plein dans le Grand Jeu | Tagué: , , , , , | 6 Comments »

Belle semaine d’hypocrisie généralisée

Posted by echopolitique sur 21 novembre, 2009

A Toulouse, les supporters ont remplacé le drapeau français du Capitole par le drapeau algérien.

Cette semaine nous avons battu des records d’hypocrisie. Tout d’abord et pour conclure ce sujet (mon article de mardi dernier a reçu les faveurs de Marianne 2), la droite a donc enterré la suppression des réductions de peine automatiques confirmant ainsi qu’elle est une droite guimauve et bien hypocrite sur ce sujet de la sécurité.

Ensuite, nous avons assisté à un véritable bal des faux culs en Chine où le président américain s’est rendu. Son voyage, sous le couvert d’améliorer les relations bilatérales entre les deux pays et que tous les bien-pensants ont présenté comme un voyage historique (comme à peu près tout ce que fait Obama), s’est tout simplement terminé en capitulation des Etats-Unis envers la Chine. Sur le climat tout d’abord (ce qui n’est pas pour me déplaire car payer une centaine de milliards de dollars aux pays pauvres pour le mensonge du réchauffement climatique, ça m’embêterait un peu), Obama qui avait dit qu’il ne ferait rien sans la Chine avant sa visite a finalement annoncé que lui et Hu travailleront à un succès à Copenhague ce qui revient à dire que les Etats-Unis adopteront la position chinoise. Sur le protectionnisme et le yuan, B.Obama et les participants au sommet de l’APEC se sont engagés le plus sérieusement du monde  à combattre le protectionnisme sous toutes ses formes, sans même évoquer la réévaluation du yuan ! (mais il faut dire que c’est l’Europe qui y perd le plus dans cette affaire donc tout le monde était content là-bas).

Sur les droits de l’homme où le grand président démocrate, le Messie, chance de l’humanité et saint sauveur du monde libre, défenseur de la veuve et de l’opprimé, parle désormais de droits fondamentaux et souhaite que les chinois aient accès à Internet non-censuré (mais laisse Yahoo et Google coopérer avec le gouvernement chinois), oubliant tous les autres sujets. En clair, B.Obama est allé là-bas pour dire à la Chine qu’elle est désormais l’égale des Etats-Unis et qu’à ce titre il ne peut rien lui imposer. Cela ne doit pas être étranger au fait que la Chine est le créancier des Etats-Unis et que B.Obama envisagerait un nouveau plan de relance (financé par la dette) et donc qu’il a besoin des excédents chinois pour couvrir l’échec de sa politique économique. B.Obama est vraiment le fossoyeur d’une certaine idée de l’Amérique et de sa puissance, mais bon, il parait que c’est ça, être moderne et populaire…

Dans le domaine de l’hypocrisie ouvrons également une petite page football. Car, avec la mimine de T.Henry, nous avons atteint des sommets. L’intéressé d’abord qui déclare que le plus équitable serait de rejouer le match après qu’il soit sûr que la FIFA ne le ferait pas rejouer. Et surtout en oubliant d’aller se dénoncer à l’arbitre pendant le match (c’est la règle du pas vu pas pris, qui règne dans le foot et il aurait bien été le seul à y déroger). La FFF qui a tergiversé sur sa réaction mais a quand même sabré le champagne le mercredi soir, jeudi midi, jeudi soir…et annoncé des primes pharaoniques pour le tocard national de sélectionneur (désolé c’est mon coté anti-Domenech qui ressort). La FIFA qui continue de refuser la vidéo alors qu’elle résoudrait une grande partie des problèmes. Il n’y a que la presse qui a été un minimum à la hauteur sur le sujet (enfin pas TF1 mais les autres comme RMC ou les journalistes de quotidiens)…

Mais il faut dire que la presse se rattrape sur un autre sujet footbalistique : celui de la victoire de l’Algérie contre l’Egypte et donc sa qualification pour le Mondial. Nous avons eu droit à des parades algériennes sur les Champs-Elysées et sur les places symboliques de presque chaque grande ville de France. L’hypocrisie a été générale en faisant passer cela pour de simples scènes de joies. En effet, pourquoi aller sur les Champs-Elysées et les places où ont lieu les défilés militaires du 14 juillet et ne pas simplement fêter cela sur son lieu d’habitation ? Il s’agit bien ici d’un acte de revendication identitaire symbolique, mais de cela personne ne veut parler.

Ensuite, une petite information qui ne fait pas grand bruit. B.Delanoe et A.Largadère vont être entendus par le juge et peut-être mis en examen dans l’affaire de l’attribution de l’exploitation du stade Jean Bouin. La justice soupçonne le maire de Paris de « favoritisme ». Mais non, c’est bien connu il n’y a que la droite qui est liée au grand capital et il n’y a que la droite qui magouille avec les patrons du cac40…

Et enfin, last but not least, l’élection des représentants de l’UE. C’est même une double hypocrisie. La première est celle tous les pays européens et de leurs dirigeants qui nous ont expliqué qu’il fallait à tout prix ratifier le traité de Lisbonne sinon on allait tous mourir pour enfin se doter d’un visage fort, d’un numéro de téléphone pour reprendre Kissinger et qui s’empressent de choisir deux fantomes qui ne bougeront pas un doigt sans l’aval du triptyque Paris-Berlin-Londres. La deuxième est celle de la gauche qui dénonce ces dirigeants fantoches…en oubliant que ce sont les socialistes européens qui ont choisi le premier et ouvert la voie à la nomination de la deuxième. Sans parler de Barroso qui a reçu leur vote pour son investiture. C’est toute la construction européenne qui est une hypocrisie actuellement  car chaque pays ne s’engage dans l’Europe que pour y défendre ces intérêts nationaux, à commencer par les 3 grandes puissances dans des styles différents : l’Allemagne en faisant mains basse sur l’économie et la monnaie, la France en préemptant le prestige et l’Angleterre en appliquant les stratégies immuables de la perfide Albion (comme quoi l’Histoire ne change réellement jamais).

Posted in Le parti des médias et les Amis du Désastre | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Nomination au mérite ou élection ?

Posted by lolik11 sur 14 octobre, 2009

Il faudra maintenant le mériter

Il faudra maintenant le mériter.

Ca, c’est Ben, qui égratigne Obama et le comité Nobel. J’aime tellement ses dessins que j’y reviendrai.

Cette nomination n’a pas déclenché de pétition, mais celle éventuelle de Jean Sarkozy n’en finit plus d’agiter le Landernau. D’abord, il s’agira d’une élection au sein d’un conseil d’administration de 17 membres, où l’Etat est majoritaire (8 hauts fonctionnaires et 9 représentants des collectivités locales du coin, dont J. Sarkozy fait partie en tant que conseiller général élu, donc, des Hauts de Seine ). Est-ce idiot de l’élire ? Dans le rôle de relation publique du Président de ce CA, c’est en tous les cas bien pratique d’y trouver une personnalité à forte visibilité.  C’est en général, la règle que suivent les CA. En a-t-il les compétences ? Les membres du CA ont l’air de le penser, en tout cas, elles devraient suffire…d’autant que ce n’est pas le CA qui dirige l’Epad ; les décisions sont prises par le directeur général, qui est actuellement un sous-préfet. Est-ce du népotisme que de le choisir parmi les autres ? Evidemment oui et il y a de la complaisance dans ce choix . Ce mérite du à la naissance est-il d’usage strictement réservé aux Sarkozy ? Marine Aubry n’est-elle pas la fille de Jacques Delors, Frédéric le neveu de F.Mitterand, Marine la fille de J-M le Pen ? Les cris de la gauche, on aurait aimé les entendre, lorsque F. Mitterrand a appelé son fils, Jean-Christophe pour être conseiller aux affaires africaines du Président (il était à l’époque surnommé Papamadi !) et encore plus lorsque celui-ci a été mis en examen dans l’Angolagate. Lui, est élu, certes sur son nom, mais élu quand même, tout comme le fut, l’autre fils de F.Mitterrand, Gilbert, député de la Gironde (je ne me souviens pas qu’à l’époque, cette élection ait fait hurler quiconque). Quand à recevoir des leçons de la Chine en matière de népotisme….

En tout cas, ce n’est politiquement pas malin ; entre le joggeur de Clearstream, la mauvaise vie de Mitterrand, les soutiens ministériels à Polanski et la tartufferie de la cagnottes aux abrutis, c’était pas la semaine pour faire avancer le cv du fils.  Lui aussi, s’il est élu, il faudra qu’il le mérite !

EDIT : pour compléter un peu notre point de vue sur cette polémique qui décidement s’enchaîne à des vitesses incroyables dans ce pays, nous nous posons une simple question : depuis quand les élections se jouent au mérite ? Je ne parle pas des nominations bien sur mais bien des élections…A moins qu’il faille construire la république des experts comme le souhaite toute l’intelligensia française…afin de mieux faire taire le peuple…

Posted in La libanisation de la société française, Petite réflexion | Tagué: , , , | 2 Comments »

L’administration chinoise, modèle pour l’administration française ?

Posted by lolik11 sur 1 octobre, 2009

Gao Zhisheng parlait de la force de l'administration et de la justice chinoise ; il ne parle plus

Gao Zhisheng parlait de la force de l'administration et de la justice chinoise ; il ne parle plus

Nous connaissions notre administration pléthorique, corporatiste, dépensière et imbue de planification et de son pouvoir. Nous connaissions aussi l’ENA, cette grande fabrique de crétins des élites technocratiques, incapables de faire fonctionner une entreprise, ne comprenant rien à l’économie mais sachant faire fructifier leur carrière en passant dans le privé et capables de faire financer les dépenses inutiles lorsqu’ils sont encore dans le public.  Pleine d’humilité devant ces constats et bien consciente de ses insuffisances, l’administration et l’ENA ont décidé d’y remédier en s’enrichissant des apports étrangers où l’administration fonctionne pour un coût mesuré et donc de partir…..…en Chine, « Pour découvrir et mieux comprendre le système administratif de la Chine, une délégation de hauts fonctionnaires français, conduite par l’Ecole nationale d’administration de France, effectue, du 20 au 26 septembre, une visite à Beijing et à Shanghai ». Déjà on est un peu inquiet…

Là-bas, nos hauts fonctionnaires vont enfin apprendre ce que c’est que d’administrer un pays. Ça me rappelle vaguement une certaine candidate qui vantait la rapidité de la justice en Chine. Mais enfin, c’est vrai que les problèmes sont les mêmes et que le modèle chinois de gestion est tellement efficace que s’en inspirer pourrait que se révéler fort utile pour un pays sous administré, comme la France. C’est du moins ce que pense Philippe Bastelica, directeur de la direction des relations internationales de l’ENA : « En particulier du point de vue administratif, il existe de plus en plus de problèmes communs à régler, tels que la gestion des villes et le développement durable ». Je vous sens incrédules…

Eh bien, accrochez-vous : un président de Conseil général [1] s’étonne de la force du PCC dans les domaines politique, économique et social pour faire fonctionner un Etat de 1,3 milliard d’habitants !!!   Et en conclut « que la France et la Chine doivent en tirer réciproquement expériences et leçons en matière des problèmes du développement durable, de la formation des fonctionnaires d’Etat, de l’administration urbaine, de la lutte contre la corruption » !!!  Venir saluer le travail de l’administration chinoise dans sa lutte contre la corruption, fallait quand même oser. Pour ne pas tomber sous le coup de la diffamation, c’est et , mais aucun de nos journaux français n’a cru bon de relater où notre élite allait chercher son inspiration. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Communisme et autres modèles socialisants | Tagué: , , | 1 Comment »