Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Posts Tagged ‘yuan’

La Chine ou la Mort !

Posted by lolik11 sur 12 octobre, 2010

Ceci n'est plus le berceau de la civilisation européenne mais la première colonie chinois d'Europe

Il y a un peu plus d’une semaine, nous mettions en garde contre une mondialisation qui ne profiterait qu’à la Chine et sur le fait que l’Europe (ou plutôt les pays européens hors Allemagne) était en train de devenir le dindon de la guerre économique à cause de son refus d’utiliser l’arme monétaire alors que tous les autres pays y ont recours. Et bien, l’actualité vient de nous donner encore raison, la Chine a annoncé la semaine dernière, très intelligemment, qu’elle financerait la Grèce quand celle-ci reviendrait sur les marchés contre le rachat de ses ports et de sa marine marchande.

Cette annonce est très intelligente car la Chine fait par-là d’une pierre deux coups. Tout d’abord, elle fait semblant de vouloir aider la Grèce en lui apportant un financement stable et c’est à ce titre qu’elle a reçu quitus de l’Union Européenne. C’est d’autant plus agréable de faire le mécène que les dettes de la Grèce bénéficient de la garantie des membres de la zone euro (à hauteur de 440 milliards depuis mai 2010). Mais surtout, elle rachète à bon compte les seules activités grecques rentables (qui de surcroit pourraient bien faire de la Grèce, la base de distribution des produits chinois en Europe et des dans les Balkans) et en même temps, donne des garanties aux marchés financiers sur le maillon le plus faible de la zone Euro ; ceci lui assure ainsi que l’Euro va continuer à s’apprécier dans les années à venir. Le yuan restera donc encore sous-évalué par rapport à l’Euro permettant à la Chine de nous vendre ses produits toujours moins chers, de faire tourner leurs usines à plein régime et surtout, de continuer à détruire encore la compétitivité européenne, annonçant ainsi que le flux de délocalisations (avec transfert d’emplois, de richesse, de technologie…) se perpétue. En fait, la Chine, avec cette annonce s’est assurée que les pays européens continueraient leur cercle vicieux qui les mènent dans les bas fonds de l’économie et elle vers le top.

Et bien sur, la Commission Européenne a approuvé ce rachat. A se demander si les seuls Etats qui aient le droit d’intervenir dans l’économie des pays européens ne seraient pas justement les pays non-européens. La Commission Européenne est en fait tout simplement en train de brader l’Europe et ses Nations sur l’autel des dogmes européens (la Concurrence Pure et Parfaite, l’Euro fort, la Lutte contre l’Inflation, la Non-Monétisation des dettes publiques, le refus de toute Politique Industrielle…). Elle continue de refuser d’intervenir, à cause de sa sujétion à l’Allemagne, à utiliser l’arme monétaire et préfère voir nos usines partir, notre commerce extérieur mis en lambeaux par la Chine et les US mais aussi par les pays européens n’ayant pas l’euro qui laissent filer leur monnaie (Pologne, Suède, Angleterre…) et ne se lasse pas de continuer à voir le chômage augmenter en Europe. Elle refuse de protéger un minimum le marché commun, devenu le marché tout court, alors que la réciprocité n’est même pas accordée à l’Europe en terme d’accès aux marchés.

La Commission Européenne est le faux-nez du renoncement généralisé de nos élites devant l’Allemagne, les oligarchies, les pays émergents, sans même parler des renoncements culturels devant ces mêmes acteurs. Quand on voit le premier ministre chinois parader sur l’Acropole, (brossant dans le sens du poil le premier ministre Papandreou en réclamant le retour des fresques du Parthénon), berceau de la civilisation hellénique et donc européenne, on se dit que le projet européen a bien mal tourné, se résumant désormais à : La Chine ou la mort !

Posted in Europe, le mur se rapproche | Tagué: , , , , | 1 Comment »

La guerre de notre temps, la guerre des monnaies

Posted by lolik11 sur 2 octobre, 2010

Le yuan, forme moderne de la torpille

Le yuan, forme moderne de la torpille

Cette semaine, la chambre des représentants américaine a voté une loi destinée à contrer la sous-évaluation du yuan. Ce texte, qui doit, encore être voté par le Sénat puis ratifié par le Président Obama – et je ne doute pas que les tenants du libre-échangisme (FMI, OMC, UE, Wall Street…) le plus débridé vont tout faire pour essayer de torpiller (1) cette loi ouvre la voie à la mise en place de droits de douane compensatoires (et donc d’un protectionnisme) par le Département du commerce qui a le droit de considérer que les « devises fondamentalement sous-évaluées » sont des subventions illégales aux exportations et le devoir d’agir contre elles..

Cette loi est une conséquence directe de la guerre des monnaies que se livrent les grandes puissances. Car dans notre monde où le commerce est censé avoir tout pacifié, les grandes puissances se livrent désormais à une guerre monétaire afin de bénéficier de la monnaie la plus faible possible pour doper aux exportations leur croissance au détriment des appareils industriels des autres puissances. Saluons au passage, le beau retour des théories mercantiliste en vogue sous Colbert. Et les chinois sont ceux qui y réussissent le mieux avec un taux de change fixe par rapport au dollar (2) ; l’avantage d’être une dictature dans la guerre économique moderne.

L’Amérique ne s’agite que maintenant car pendant des années, elle pouvait limiter les dégâts par un endettement des ménages pauvres, une liquidité abondante à Wall Street et un taux de change sous-évalué par rapport à l’Euro, ingrédients qui lui permettait de faire subir à l’Europe sur les produits à plus forte valeur ajoutée ce que les chinois lui faisaient  payer (ainsi qu’à l’Europe) sur les produits basique . Les pays de la zone Euro (3) étant, les dindons de cette sinistre farce…

Mais cette loi est aussi une claque pour Obama qui, contrairement à ce qu’on pense en Europe n’a pas été élu parce qu’il était l’espoir d’un monde apaisé, d’un monde pacifié, d’un monde sorti de l’Histoire mais parce qu’il présentait la meilleure réponse économique à la crise imputée aux républicains et promettait aux américains moyens de leur rendre leur travail (4). Deux ans plus tard, les représentants pensent de moins en moins qu’Obama ait la moindre capacité de faire changer d’avis la Chine par la seule parole et commencent à vouloir se protéger des pratiques déloyales de la Chine qui pèsent principalement sur les ouvriers américains…les mêmes qui promettent de sanctionner durement les démocrates qui sont aux commandes sans avoir réussi à résoudre le problème du chômage depuis deux années…

Pendant ce temps-là, de ce côté-ci de l’océan, nous avons toujours une BCE sous contrôle allemand que ne préoccupe pas du tout le taux de change de l’Euro (et donc la croissance et le chômage des autres pays) et ne pense qu’aux plans de sauvetage des banques et de l’Euro (5). Si le Département du Commerce arrive à étayer cette sous-évaluation du yuan et à appliquer des sanctions douanières, la BCE se trouverait alors prise en flagrant délit d’aveuglement et contrainte d’agir sous pression politique. Pendant ce temps là, nous avons toujours une Commission Européenne qui continue de s’en prendre à ce qu’il reste de souveraineté et de spécificités des pays européens, qui poursuit son œuvre de déréglementation et d’ouverture du Marché Commun sous le dogme de la Concurrence Pure et Parfaite pour en faire le Marché Tout Court. Il est grand temps de changer d’Europe …

1 –  Ils vont, comme à leur habitude, dire qu’il vaut mieux discuter avec la Chine pour qu’elle apprécie un peu plus sa monnaie (exactement ce que fait Obama depuis 2 ans sans  aucun résultat). Ils vont également nous répéter que le commerce c’est bon pour tout le monde (enfin je trouve que tout le monde ressemble plus à un banquier de Wall Street, un patron de multinationale ou même à la population chinoise qu’à un ouvrier français, ces temps-ci), que la Chine a besoin des exportations pour se développer (aller donc dire cela à tous les ouvriers en Europe et aux USA qui perdent leur job). Et pour finir ils vont nous sortir l’argument massue habituel : le protectionnisme, c’est la guerre, le protectionnisme, c’est ce qui a amené Hitler au pouvoir.

2 – C’est l’avantage d’être une dictature militaire, vous pouvez toujours imposer des décisions à vos partenaires démocratiques qui n’osent plus rien faire respecter, même pas les règles du jeu du libre échange.

3- En ces temps de crise irlandaise, il serait temps de faire un bilan de l’Euro. On voit bien que les fameux PIGS sont des pays écrasés sous la botte de l’Euro alors que les pays qui redémarrent sont ceux qui n’en font pas partie : Pologne, Royaume-Uni, Suède…La seule bénéficiaire de l’Euro est l’Allemagne, mais cela est une autre histoire….

4- Il suffit de regarder les courbes des intentions de vote de la présidentielle de 2008 pour s’apercevoir que le véritable déclic dans la campagne d’Obama est la chute de Lehmann Brothers en Septembre.

5- Si la BCE ne s’occupe pas du taux de change de l’Euro, c’est que la vérité est ailleurs. La vérité est qu’un taux de change élevé permet à l’Allemagne de dépecer les industries des autres pays de la zone euro, notamment française et italienne, ses deux principaux concurrents, tout en achetant ses matières premières moins cher grâce à l’Euro fort.

Posted in Ca secoue, L'incurie de ceux qui nous dirigent | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »