Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

En hommage à M. Allais

Posted by lolik11 sur 20 octobre, 2010

"Quelle différence y a-t-il entre les banques et les faux-monnayeurs ?" La réponse est qu'il v en a peu

Maurice Allais, grand économiste français du XXème siècle, prix Nobel d’économie en 1988 est mort la semaine dernière. Après le Général Gallois, voici un illustre français qui décède dans sa centième année. Immédiatement, la classe médiatique et politique lui a, bien entendu, rendu immédiatement un vibrant hommage, célébrant le grand intellectuel qu’il était, le grand penseur de l’économie. Mais il faut aussi se souvenir que depuis vingt ans, M.Allais avait été quasiment interdit de parole dans les médias. Que pendant vingt années, les dirigeants politiques ont fait l’exact contraire de ce qu’il défendait et pire, ont qualifié de populistes, d’extrémistes, de démagogues tous ceux qui ont repris un tant soit peu ses idées (voir la morgue de P.Lellouche et P.Moscovici contre N.Dupont-Aignan à propos de l’Euro).

A regarder de plus près, cet hommage du Vice à la Vertu est écœurant et procède davantage de la volonté d’enterrer symboliquement les idées avec l’homme. Cela avait déjà été le cas avec P.Seguin l’année dernière, dont l’enterrement aux Invalides de l’homme du « Munich social » avait réuni gravement tous ceux qui avaient clairement fait le choix de ce Munich social. Il en va de même des célébrations du Général De Gaulle qui ne sont rendues que pour bien manifester qu’il s’agit du passé, d’un passé révolu et qu’en aucun cas, l’œuvre du Général ne les guide dans le présent.

Oui mais. Car il y a toujours un mais. La réalité est différente de ce que nos politiciens ont voulu et c’est bien la pensée de Maurice Allais, de Philippe Seguin ou du Général De Gaulle qui sont les plus à même de répondre à la situation désastreuse de la France aujourd’hui. Comme l’avait prédit M. Allais, la croissance des dernières années n’était bâtie que sur des pyramides de dettes qui ont bien fini par s’écrouler. Comme il l’avait prédit aussi, sans un protectionnisme raisonné et raisonnable, nous allons assister à un dépeçage de l’industrie européenne et une grave crise des pays européens. De même que comme l’avait prédit P. Seguin, le traité de Maastrich a bien été un Munich social avec une croissance européenne de 1% sur 10 ans et surtout, un nivellement par le bas des conditions sociales en Europe. Pour le Général de Gaulle, cela est encore plus vrai. La quasi intégralité de son œuvre politique est toujours valable aujourd’hui, de l’indépendance de la France, à la position dans l’OTAN, de la situation européenne à la participation, de la modernisation de l’Etat à la politique industrielle…

Mais revenons à Maurice Allais et ses idées. Il croyait à l’économie de marché et à la concurrence comme moyen le plus efficace de produire des richesses mais qu’en aucun le libéralisme ne devait être un laisser-faire. Il prônait la libéralisation des échanges, seulement entre des pays à niveau de salaires comparables et donc à l’instauration d’un protectionnisme avec les autres pays (européens compris). Il s’opposait également à la libéralisation financière des années 90 qui a amené les banques à faire tout et à peu près n’importe quoi (surtout n’importe quoi) avec la bénédiction de tous les gouvernements. Pour lui, les banques doivent être strictement contrôlées et les pays doivent reprendre aux banques privées le droit de création monétaire. Il pensait également nécessaire d’instaurer une préférence communautaire et de revenir à l’instauration du marché commun européen avec des délais de plusieurs années pour les nouveaux venus avant de libéraliser totalement les échanges. En clair, M. Allais souhaitait un libéralisme à l’intérieur et un protectionnisme à l’extérieur, ce qui, on s’en souvient peu, était la base de la construction européenne à six avant que les britanniques et leurs idiots utiles ne transforment le marché commun en marché tout court…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :