Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Les suisses ont dit non

Posted by echopolitique sur 2 décembre, 2009

Indignation partagée de la gauche, des européistes et des pays musulmans

Indignation partagée de la gauche, des européistes et des pays musulmans

Dimanche dernier, les suisses ont voté l’interdiction constitutionnelle de construire de nouveaux minarets dans la Confédération. Ce résultat est une immense surprise pour tout le monde, parait-il. Il faut dire que la classe politique et les médias s’étaient livrés à un véritable travail de fond pour ancrer l’idée que le non était la seule réponse possible. Même les sondages ont été enrôlés dans le combat contre les « racistes, xénophobes, islamophobes et la bête immonde » [1]. Oui mais voilà, les suisses en ont décidé autrement. A la surprise générale donc, nous avons eu un « dimanche noir » comme le qualifie déjà, les élites.

Et pourtant, ce n’est un dimanche noir que pour ceux qui font de la braderie de nos sociétés occidentales, leur fond de commerce, Alors qu’ils sont prêts à vendre la Suisse (ou la France car nous sommes également bien en pointe dans ce domaine) pour un contrat, la paix sociale, pour obtenir des voix aux prochaines élections ou pour répondre au besoin d’une fausse générosité, les suisses ont refusé de les suivre dans ce masochisme occidental. Ils ont dit non à un islam politique auquel personne n’a voulu mettre frein ces 30 dernières années et dont les minarets sont un élément d’affirmation d’identité (rappelez-vous la phrase d’Erdogan). Ils ont dit non à la prééminence de la culture du nouvel arrivant sur l’héritage culturel du pays d’accueil. Ils ont dit non au fait que ce serait à eux de faire des efforts pour intégrer les nouveaux arrivants alors qu’en toute logique, ce devrait être l’inverse. Ils ont dit non à la culpabilisation permanente que les élites veulent leur faire subir pour être suisses et non natifs d’un pays du tiers-monde. Ils ont dit non au politiquement correct qui refuse de voir  les problèmes réels. Alors bien sûr l’affaire Kadhafi a surement pesé dans l’histoire mais quand même, le vote suisse va plus loin que cela. Le vote suisse est le symbole des vieux pays issus d’un vieux contient, l’Europe, qui refusent de disparaitre et d’abandonner ses modes de vie, ses valeurs et ses traditions.

Les élites parlent de crispation identitaire et de repli sur soi, ce qui montre bien qu’elles n’ont rien compris à l’affaire. Ou plutôt qu’elles l’ont trop bien compris mais veulent continuer à masquer la vérité et sont prêtes à nous rejouer le coup du fascisme rampant, tels L.Joffrin qui n’hésite pas à titrer « le vote de la honte ». Le vote démocratique, pas démocratique ? Lui se voit bien en guide spirituel des masses, bien mieux placé que quiconque pour édicter ce qu’est le vote de la fierté, un aristocrate de gauche, quoi ! D’ailleurs, il vient de recevoir le soutien d’un démocrate de poids. Notre conscience nationale, fera-t-elle demain son éditorial sur « le soutien de la honte » ? Ou approuvera-t-il l’appel du ministre turc chargé des affaires européennes (!) fait aux musulmans de retirer leur argent de Suisse ? Pourquoi ne peut-il pas, lui et les autres, admettre que les suisses veulent tout simplement rester suisses (et cela vaut par extension pour les autres peuples européens) et ne pas devenir un peuple sans Histoire, sans identité, sans culture commune ? En clair, tout le monde a le droit d’affirmer son identité dans le monde sauf les européens. Depuis un demi-siècle, on nous dit qu’être suisse ou français ou d’une autre nationalité, c’est dépassé, ringard et raciste, qu’il faut désormais être autre chose. Et cet autre chose qu’on nous propose serait la panacée, qui ferait de nous tous des êtres bons, qui se respectent, qui construisent un monde de paix et d’amour. C’est à cette promesse ou plutôt ce mensonge, ce mirage véhiculé par la société médiatique que les suisses ont dit non. Ils ont clairement dit qu’ils voulaient avant tout rester suisses. Et certains trouvent cet exercice de démocratie directe dangereux. Tiens, c’est curieux, ils logent à Bruxelles !

[1]  Le oui à la question « Voulez-vous interdire la construction de nouveaux minarets » l’a emporté à 57%, démentant les sondages qui prévoyaient le rejet  à 53% de cette proposition, ce qui représente quand même une erreur de 10 points !

Publicités

7 Réponses to “Les suisses ont dit non”

  1. Merci de rappeler de tels arguments. Ce vote me paraît en effet extrêmement logique, et parfaitement acceptable (les Suisses étant tout de même souverains dans leur pays). Les politiciens et journalistes effarouchés sont encore une fois complètement à côté de la plaque.

  2. Jean said

    La construction de minarets (en France, en Suisse ou autres pays européens) ne va pas faire « disparaitre et [.]abandonner ses modes de vie, ses valeurs et ses traditions » aux pays concernés…

    Les défenseurs de « l’identité nationale » et co. ont peur que « leur » culture soit dépassée par des cultures différentes. Le reste considère – au contraire – que « l’identité nationale » est suffisamment souple et solide pour être enrichie par des cultures différentes.

    • On ne peut, d’un côté, comme nos élites politico-médiatique y excellent depuis des années, remplacer l’identité nationale par une identité rrrépublicaine, et de l’autre affirmer que l’identité nationale est assez souple pour « s’enrichir » d’autres cultures.
      D’ailleurs, pourquoi l’immigré, pardon, je veux dire : la personne issue de l’immigration, est-elle toujours une « chance » pour la France ? Pourquoi parler d' »enrichissement » par l’étranger ? Pourquoi sous-entendre, à tout bout de champ, comme vous ne le faites pas mais comme trop de gens le font, que sans sa sacro-sainte diversité la France ne serait qu’un pays de consanguins attardés ?

  3. lolik11 said

    @Emmanuel
    Non seulement ils sont à coté de la plaque, mais en plus ils s’érigent en conscience morale, s’outrageant que l’on puisse avoir une opinion différente de la leur. Pire, ils commencent à dire que si un vote ne leur convient pas on fera intervenir une institution internationale pour rendre caduc le résultat du vote et ne manqueront pas de demander un nouveau vote. C’est la démocratie qui est ici remise en cause et la souveraineté du peuple avec. Les alliances qui se nouent sont puantes et anti démocratiques.

    @Jean
    Il y a peut-être longtemps que vous ne vous êtes pas promené à St-Denis ; si tel est le cas, une visite à la cathédrale s’impose. Vous verrez que l’identité française et sa culture y ont bel et bien disparu. Tentez le test, promenez-vous dans les environs ; vous serez surpris !

    • Jean said

      @Lolik11

      Oui biens sur, mais je ne vois pas en quoi cela appuie l’argumentaire d’echopolitique. J’habite moi même dans un quartier fortement hétérogène à Bordeaux, et d’autres pays ont des villes avec des quartiers où la majorité de la population est issue de l’immigration (les quartiers chinois aux États Unis par exemple). L’existence de ces quartiers ne conduit pourtant pas a la « prééminence de la culture du nouvel arrivant » dans les pays concernés.

    • @Lolik11

      Très juste. Cette ingérence morale est d’autant plus symbolique, que la Suisse est l’une des démocraties les plus abouties, basée sur un principe de subsidiarité valorisant les décisions locales et les mobilisations individuelles.

      Remettre en cause cette décision, c’est tout simplement considérer les individus comme des abrutis dénués de tout « bon sens » politique. Il faut ainsi mieux les faire revoter (modèles des si glorieux référendums européens) ou plus simplement se réserver le droit de décider pour eux (jacobinisme français ou « technocratisme » européen).

  4. LOmiG said

    Excellent billet.
    « En clair, tout le monde a le droit d’affirmer son identité dans le monde sauf les européens. »

    Je rejoins également le constat sur le mépris de démocratie de la part de pas mal d’élus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :