Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Et bien sur la droite guimauve s’est alliée avec la gauche angélique

Posted by echopolitique sur 19 novembre, 2009

C'est incroyable comment un ministre peu faire le contraire de son action précédente dès qu'il change de ministère...ou MAM qui réalise la fusion gendarmie-police à l'Intérieur après l'avoir refusé à la Défense...et qui désormais défend les réductions de peine à la Justice après avoir proné la fermeté et des peines plus lourdes à l'Intérieur...de telles convictions font plaisir à voir

C'est incroyable comment un ministre peut faire le contraire de son action précédente dès qu'il change de ministère...ou MAM qui réalise la fusion gendarmerie-police à l'Intérieur après l'avoir refusée à la Défense...et qui désormais défend les réductions de peine à la Justice après avoir prôné la fermeté et des peines plus lourdes à l'Intérieur...de telles convictions font plaisir à voir

Suite du post précédent. Donc comme attendu les députés voulant supprimer les réductions de peine automatiques ont perdu. La ministre de le Justice Michelle Alliot-Marie, le rapporteur du texte, Jean-Paul Garraud (UMP), et le président de la commission des lois, Jean-Luc Warsmann (UMP) se sont alliés à des députés de gauche afin de faire barrage à ces amendements. La ministre a d’ailleurs essayé de convaincre les députés que les réductions de peine n’étaient pas automatiques, chiffres à l’appui. En attendant, les condamnés continueront à bénéficier des remises de peine et nous aurons surement de nouvelles polémiques sur ce sujet aux prochain faits divers (qui ne devrait pas être trop long à arriver car notre super braqueur, d’après les journaux, ne risquerait qu’une année réelle de prison…) un très bon message envoyé quand on sait ce que sont prêts à faire certains pour quelques poignées d’euros)…

D’ailleurs en regardant dans le détail l’argumentation de la ministre, on voit bien que cela ne tient pas debout. Elle nous dit que les réductions de peine ne sont pas automatiques car les juges ne les accordent pas dans 20% des cas…ce qui veut dire qu’à 80%, les réductions de peine sont bien automatiques. Car dans les 20% se sont les juges qui les refusent, tandis que dans les 80% il n’y a probablement pas de décision d’un juge…Nous sommes donc bien dans l’automaticité. Et en plus, cela montre bien d’ailleurs que notre système marche à l’envers car c’est au juge et à la Justice d’argumenter pour ne pas accorder et non pas au condamné de  prouver sa bonne conduite. Pour rapprocher ceci d’un exemple judiciaire, qu’entendrait-on si c’était à l’accusé de prouver sa non-culpabilité pour ne pas être condamné et non pas l’accusation de prouver la culpabilité dans un procès ? Le monde à l’envers ou plutôt une présomption de bonne conduite donnant le droit à des réductions de peine automatiques…

Dans cette histoire, la droite guimauve est allée s’alliée avec la gauche angélique et on peut dire qu’on est vraiment fixé sur les réelles motivations et surtout sur le courage de cette droite… Comment après nous faire croire à plus de fermeté ? Comment après cela oser parader sur le sujet de la sécurité ? Comment nous dire qu’il y a une différence entre la droite et la gauche sur ces questions ? Et tout ça pourquoi en plus ? Pour ne pas fâcher le lobby des avocats, des juges et des associations (qui combattent toujours la droite) et surtout pour ne pas construire de nouvelles prisons et faire une « bonne gestion » du budget de la Justice. A se demander si on n’économise pas sur les missions régaliennes de l’Etat pour dépenser l’argent dans les gadgets couteux mais socialement populaires (genre RSA jeunes dernièrement). Lamentable, tout simplement…

Publicités

3 Réponses to “Et bien sur la droite guimauve s’est alliée avec la gauche angélique”

  1. Jean said

    Vous etes coherent dans vos raisonnements mais vos premises me font vomir (« gadgets couteux mais socialement populaires »).

  2. echopolitique said

    Cela vous fait peut-être vomir mais ce n’est que la stricte vérité. Pour rappel, le RMI a été vendu comme l’arme anti-exclusion il y a 20 ans, le RSA comme l’arme anti-pauvreté…maintenant le RSA jeune…et ni la pauvreté ni l’exclusion ont disparu. Ce sont des gadgets couteux qui ne règlent aucun problème de fond mais font plaisir à ceux qui les mettent en place et ceux qui les soutiennent car cela soulage leur conscience…

    En tout cas, je vous remercie de reconnaitre ma cohérence…

  3. Jean said

    D’accord ce sont des gadgets couteux qui ne reglent pas les problemes de fond, mais quelle solution preconisait vous (solution qui regle les fondements, et ne s’accommode pas de la situation presente) ? Etant donne que personne n’a la solution au chomage de masse, il faut bien soutenir ceux qui n’ont pas acces au travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :