Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

La mort de l’idée même d’Education

Posted by echopolitique sur 5 octobre, 2009

Billetseuros

Il faut maintenant promettre des espèces sonnantes et trébuchantes pour intéresser les élèves à l'Ecole!!! SI ce n'est pas un désastre éducatif qu'est-ce c'est ?

Deux initiatives pour lutter contre l’absentéisme des élèves cette semaine : à Créteil, le rectorat propose d’offrir 10 000 euros par an à six classes de lycées professionnels pour le financement de projets de groupe (permis auto et voyage culturel) s’ils respectent collectivement des objectifs d’assiduité et de sérieux fixés en début d’année ; à Marseille, un lycée professionnel récompense tous les mois la classe ayant le taux d’absentéisme le plus faible en lui offrant des places pour aller voir jouer l’OM. Autant la deuxième initiative ne me semble pas trop choquante et peut même faire partie d’un folklore local choisi par l’établissement pour lutter contre l’absentéisme, autant la première est un véritable scandale.

Véritable scandale car tout d’abord cela récompense les collèges, lycées où les élèves sont absents. Il ne viendrait à l’esprit de personne de donner de l’argent à une classe où il n’y a actuellement aucun problème d’absentéisme. En clair, on récompensera des élèves qui se comportent mal simplement parce qu’ils feront le magnifique progrès de respecter le minimum qu’on attend d’eux. A ce titre-là (raisonnement par l’absurde), nous devrions peut-être, tous demander une prime à notre boite pour venir travailler tous les jours en plus de notre salaire, ou à l’Etat un chèque pour ne pas tuer notre voisin et payer nos impôts. C’est comme d’habitude dans ce pays, ceux qui ne respectent pas les règles communes qui sont le plus récompensés et ceux qui jouent le jeu qui se font avoir. …

Ensuite et on arrive au cœur du problème, c’est une expérimentation à vocation nationale soutenue par le Haut commissariat à la Jeunesse (suivez mon regard pour comprendre quel gauchiste a encore décidé d’une telle ânerie) qui, si elle montre des résultats, sera étendue à d’autres lycées professionnels en difficulté. C’est-à-dire que l’Etat fait le choix dans sa politique de lutte contre l’absentéisme de payer pour que les élèves respectent simplement leurs devoirs. Autant dire qu’aller à l’Ecole pour apprendre, comprendre, se former n’existe plus ; l’Ecole doit rapporter pour qu’on daigne y aller ! Le coût de cette mesure, si elle devait être étendue à l’ensemble des lycées professionnels, a été chiffré à 34 millions d’euros. Au lieu de sanctionner ceux  qui ne respectent pas l’obligation de scolarisation, c’est donc encore une fois l’Etat (donc nous contribuables) qui devrait maintenant payer pour motiver ceux là à un peu plus d’assiduité !

Cela ouvre en plus le dangereux engrenage de pourquoi eux et pas nous ? que ne manqueront pas de réclamer à raison tous les autres lycéens de France. La mesure des progrès que ces établissements feront sera gentiment biaisée ; si demain on retire les primes, l’absentéisme reviendra au galop. Nous assisterons bientôt à des grèves lorsque la cagnotte sera jugée trop maigre ! Les enseignants eux aussi se verront eux aussi bien revalorisés dans leur métier qui consistera désormais à jouer leur rôle devant un public payé pour venir les écouter.

Je ne sais pas vous mais moi, cela me choque profondément. Ce n’est pas ma conception de l’Education (Nationale ou pas), de ses missions, de ses objectifs et ce qu’elle doit apporter aux familles françaises. Il y a eu des années de combat politique pour que les enfants ne travaillent plus et aient le droit d’aller à l’Ecole jusqu’à un certain âge. Combat politique soutenu par les familles alors que le salaire que rapportait l’enfant de 10-12 ans n’était pas négligeable à l’époque (je parle du début du siècle quand il n’y avait pas d’assistanat généralisé et que les familles pauvres vivaient de leur travail et de leur travail seulement). Les français dans leur grande majorité avaient compris qu’’envoyer leurs enfants à l’école était la chance pour eux de s’élever, de s’en sortir et d’avoir une meilleure situation que la leur. Le fait que l’Etat doive désormais mettre des incitations pour que les élèves aillent en cours montre bien l’estime et la considération que les familles (car pas d’absentéisme des enfants sans soutien implicite des parents) ont de l’Education Nationale et de ce qu’elle apporte à leurs enfants. En clair, des initiatives comme celles-ci montrent que l’Education Nationale dans son rôle d’ascenseur social, d’élévation de la jeunesse et de transmission du savoir est morte…Il ne reste plus à l’Etat que ses subsides pour entretenir le mythe de l’Education nationale porté par ses [1, merci, Soseducation] 1,3 millions de fonctionnaires.

Publicités

6 Réponses to “La mort de l’idée même d’Education”

  1. […] À lire aussi, sur le même sujet, les articles de René Foulon, H16, l’Hérétique et Lolik : […]

  2. 1 million de fonctionnaires

    1 300 000. 😉

  3. Phil said

    Je vous remercie de cet article qui est vraiment très bon.

  4. René said

    Bravo pour cet article, avec lequel je suis évidemment en plein accord.

  5. lolik11 said

    @Soseducation : je corrige merci

    @Phil et René
    Merci de votre passage à tous les deux. J’ai lu ton article René bien plus fouillé que le nôtre ! En tout cas, ça fait plaisir de se retrouver tous, avec SOS et H16 sur la même ligne.

  6. […] par echopolitique le 9 octobre, 2009 La tempête médiatique chassant une polémique après l’autre, la roue s’est arrêtée sur F.Mitterrand cette fois-ci et plus précisément sur ces écrits […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :