Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

Burqa : il y avait bien anguille sous roche…

Posted by echopolitique sur 14 septembre, 2009

Mais puisqu'on vous dit que la burqa est un phénomène marginal en France, et qu'une loi n'est pas nécessaire, vous allez le comprendre enfin ? Quoi, les chiffres disent le contraire ? Truquons les chiffres et martelons le message...

Mais puisqu'on vous dit que la burqa est un phénomène marginal en France, et qu'une loi n'est pas nécessaire, vous allez le comprendre enfin ? Quoi, les chiffres disent le contraire ? Truquons les chiffres et martelons le message...

J’avais fait un billet au mois d’août sur le problème de la burqa et son traitement médiatique par le rapport du ministère de l’Intérieur annonçant qu’il n’y avait que 367 burqas en France. Je mettais en doute ces chiffres qui étaient sortis trop vite et de manière trop fortuite pour ne pas être une manipulation médiatique visant à calmer le jeu. Et voilà que les faits me donnent raison. Une nouvelle note confidentielle émanant d’un autre service du ministère de l’Intérieur, rapportée par le Figaro, estime à 2 000 le nombre de femmes portant la burqa en France et non plus 367.

On apprend d’ailleurs dans l’article que le premier chiffre était un « échantillon et bien entendu pas du chiffre global» dixit le ministère de l’Intérieur. Sauf que ce n’était pas ce qu’on nous serinait en août. Il n’y avait pas ces précautions de langage ni ces précisions. A-t-on encore voulu nous mentir sur un sujet « sensible » ? Et si Le Figaro n’avait pas eu cette note, est-ce que le ministère de l’Intérieur nous aurait communiqué des chiffres un peu plus vraisemblables ? Cela pose sérieusement la question du journalisme dans ce pays. Journalisme qui est prêt à se mobiliser, à pétitionner, à défiler pour des causes dont la vérité ne semble pas faire partie.

D’ailleurs, il est intéressant de voir comment Libé et plus généralement les autres médias engagés contre le gouvernement, traitent encore une fois l’information. Pour rappel, en août, Libé avait fait plusieurs interviews et disait en substance qu’une loi contre la burqa, c’était se servir d’un pilon pour écraser une mouche. Cette fois-ci, pas de gros titre comme lorsqu’on apprenait que moins de 400 femmes portaient la burqa, ni d’ailleurs d’interview de députés, d’hommes politiques ou de responsables musulmans. Rien. L’information est simplement donnée au cœur d’une interview très intéressante et criante de vérité de Sihem Habchi, responsable de Ni putes ni soumises qui est pour l’interdiction de la burqa par l’intermédiaire d’une loi (d’ailleurs j’invite tout le monde à aller voir son audition par la mission parlementaire , petit bijou de vérité et d’honnêteté, suivi d’un débat comme on aimerait que le Parlement en produise plus souvent). C’est ce qu’on appelle deux poids deux mesures, non ? Ou peut-être cette information ne rentre-elle pas dans la ligne du journal et qu’à ce titre  n’a pas vocation à être diffusée ? L’intégrisme islamiste ne serait donc pas un phénomène marginal en France. Mais Libé continue de penser qu’il est plus important de prévenir une résurrection de la bête immonde, et donc de ne pas donner ces informations car cela pourrait réveiller le racisme fantasmé des franchouillards contre la chance pour la France, que de défendre la liberté, le droit des femmes, la laïcité, la République contre les agressions véritables et vérifiées des barbus.

Toujours est-il, qu’en annonçant cela, le ministère de l’Intérieur rétablit une certaine partie de vérité même si nous pouvons encore discuter la vérité de ces chiffres. Comment croire cette information alors que, comme le dit si bien Mélissa Theuriau dans son guet-apens contre le ministre de l’Intérieur, les policiers ne rentrent plus qu’harnachés de la tête aux pieds et pour des opérations coup de poing de courte durée dans les cités, là où sont la majorité des femmes portant la burqa. Vous avouerez que ce n’est pas le plus simple pour observer les modes réels de vie que de s’inviter entre 6h et 8h du matin ou entre 22h et minuit, avec 10 cars de CRS et des flash-balls…

En tout cas, ce débat au moins le mérite d’éclairer sur la réalité de la situation du pays, de rétablir petit à petit les vérités masquées pendant de trop nombreuses années par le politiquement correct et la bien-pensance médiatique et de faire prendre position aux acteurs de la vie politique. Comme par exemple, le ministre de l’Immigration et de l’Identité Nationale qui dit avoir évolué et avoir été ébranlé par les arguments des associations laïques œuvrant au cœur des cités. De la même manière, nous voyons désormais lesquels privilégient l’électoralisme sur les valeurs républicaines, ceux sont prêts à mener la politique de l’apaisement et du lâche soulagement derrière des discours sur la liberté et sur la place de l’intégration, sans même parler des taupes communautaristes qui se cachent derrière les habits de la diversité. Cette information révèle ceux qui sont prêts à être de véritables républicains (pas seulement en meetings mais dans les faits), quitte à prendre de véritables risques. Espérons que la mission parlementaire en cours sur le sujet ait l’honnêteté d’aller au bout de la démarche, de réellement s’interroger sur ces questions fondamentales, de poser les bons diagnostics et surtout le courage d’y apporter les bonnes réponses, c’est-à-dire une loi interdisant la burqa sur tout le territoire national, sans cette fois ci, céder un pouce de terrain à ceux qui tentent de grignoter par des sophismes grossiers, notre civilisation.

Publicités

2 Réponses to “Burqa : il y avait bien anguille sous roche…”

  1. Criticus said

    J’attends les commentaires geignards des défenseurs de la « liberté » de porter la burqa… 😉

  2. […] via Burqa : il y avait bien anguille sous roche… « Echopolitique. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :