Echopolitique

Ne pas faire de politique, c'est faire la politique de ceux qui nous imposent la leur.

La taxe carbone « serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement »

Posted by echopolitique sur 26 août, 2009

Dites tous au revoir à nos usines...et aux emplois qui vont avec!

Dites tous au revoir à nos usines...et aux emplois qui vont avec!

Michel Rocard a remis son rapport sur la taxe carbone au début du mois de juillet et propose d’instituer une taxe carbone de 32€ la tonne sur les énergies fossiles et de l’augmenter de 5% par an pour atteindre 100€ en 2030. Après de petits débats (mais sans que les réels opposants aient eu le droit à la parole) et des petits vacances ayant permis de faire retomber un peu la polémique sur le montant de la taxe, le premier ministre a fait sa rentrée sur la promesse de la mise en place de cette taxe carbone. Et il a fallu attendre presque deux mois depuis la remise du rapport pour qu’enfin une voix, une voix médiatique, s’élève vraiment pour dire que cette taxe carbone est une aberration et plus précisément qu’ « elle serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement ». Cette voix c’est bien sur celle de Claude Allègre, un des seuls à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Et surtout le seul à réellement oser affronter la police de la pensée écologique…Surement que sa non-entrée dans le gouvernement y est pour quelque chose.

Inutile climatiquement tout d’abord car comme le dit l’ancien ministre de Lionel Jospin, « la France émet à peu près les cinq millièmes des émissions mondiales de CO2. Cela veut dire que l’arrêt total de toute émission de CO2 par la France modifierait la température moyenne du globe d’un centième de degré dans 100 ans ». Présenté comme cela, on peut sérieusement douter du poids de l’action de la France contre le réchauffement climatique mondiale. Sans parler du fait qu’appartenant à la catégorie des « négationnistes climatiques » (que voudrait punir une certaine partie des intégristes écologiques), je ne suis pas convaincu par le fait que le réchauffement climatique soit du à l’activité de l’homme ni n’existe réellement. Même si cela est avéré, ce qui est loin d’être le cas, je pense que c’est par l’action de l’homme et les progrès de la science que nous nous en sortirons et non pas par une décroissance et des politiques eugénistes et malthusiennes…

Injuste socialement ensuite car encore une fois ce sont toujours les mêmes qui vont payer. On nous annonce bien sur que l’intégralité des sommes sera reversée aux français. Cela sera peut-être vrai au niveau global mais pas au niveau de chaque ménage, à moins que l’administration fiscale mette en place une usine à gaz où chaque français présente ses factures pour se faire rembourser la taxe carbone (ne souriez pas trop, ils sont capables de le faire, cela pérennisera en plus des emplois de fonctionnaires à Bercy). Et donc devinez qui va encore payer ? Les classes moyennes, vous savez ceux qui trop riches pour toucher les aides sociales mais trop pauvres pour que le cout de la taxe ne se fasse pas sentir sur le budget. Mais bon, ces CON-tribuables sont habitués, ça fait 30 ans qu’ils sont les pigeons du modèle français.

Et deuxième injustice, d’après les calculs de la commission Rocard, ce sont les ménages ruraux et des banlieues éloignées qui payeront le plus. Magnifique que de proposer de taxer plus ceux qui vivent à la campagne et sont les premiers à l’entretenir…Magnifique que de proposer de taxer ceux qui se tapent une heure de voiture ou (vieux) RER bondé (passant une fois par heure et en retard ou supprimé une fois par semaine) pour aller travailler, ne bénéficient pas de tous les services publics, des transports en commun, du Velib…Salauds de ruraux et de banlieusards. Vraiment, en y regardant de plus près, on se dit que l’écologie est vraiment un truc de bobos ne mettant les pieds à la campagne que le week-end et ne connaissant pas la vie réelle sortie du périphérique…

Et enfin, nuisible économiquement car comme tout le monde le sait, la source de tous nos problèmes est le taux de prélèvement obligatoire et le candidat Sarkozy lui-même avait fait ce diagnostic pendant la campagne. Et voilà qu’on en remet une couche en prévoyant de prélever neuf milliards (au début car faut-il rappeler que M. Rocard a prévu que la taxe augmente de 5% par an jusqu’à atteindre 100 euros par tonne de CO2 en 2030) qui, même redistribuer (ce n’est pas parce que c’est redistribué que ce n’est pas prélevé, sinon la France serait à -25% de prélèvements obligatoires), pèseront encore sur nos entreprises dont principalement les industries et sur les ménages donc leurs consommations. Je croyais que le président disait que les usines s’étaient pas finies, que l’industrie s’était pas finies, mais avec de telles mesures, ce le sera bientôt. Il est stupide de vouloir instaurer une sur-taxation du CO2 lorsque les usines peuvent s’implanter, déjà pour moins cher, en Tchéquie ou en Pologne…Ce n’est pas une taxe carbone, c’est une taxe pour la délocalisation des industries consommatrices de CO2. Et je ne vous reparle même pas du fait que M. Rocard propose de taxer l’électricité nucléaire, qu’on nous avez vendu comme un investissement stratégique (et pour laquelle nous avons payé et nous payons beaucoup d’impôts) et qu’on voudrait nous faire payer notre clairvoyance dans ce domaine…

Après, je ne rejette pas la taxe carbone nationale comme peut le faire C. Allègre, qui pense que « parler d’une taxe carbone pour l’ensemble Europe-Amérique du Nord, qui représente presque 50% des émissions de CO2, peut être un sujet de débat, mais l’instaurer au seul niveau français est ridicule ». Je pense que la taxe carbone est mal pensée car elle taxe l’énergie achetée en France, ce qui n’a que peu de sens (on pourra même envisager un jour que les entreprises leur propre générateur d’électricité afin de ne payer la taxe) et exonère toutes les autres émissions de CO2 et toutes les autres formes de pollution et principalement ceux des produits fabriqués à l’étranger. De plus, il existe déjà un système de taxation pour l’énergie achetée qui est celui des quotas d’émission. En créant une taxe carbone sur l’énergie achetée, on affaiblit le système des quotas d’émission qui lui se voulait mondial. On voit bien que cette taxe a été pensée par des intégristes écolos pour qui l’important est la décroissance ici et maintenant et des vieux socio-démocrates qui n’ont jamais rien compris à rien.

La taxe carbone aurait pu être une excellente occasion de faire une TVA sociale déguisée, c’est-à-dire de faire payée les consommateurs de produits polluants et pas seulement l’énergie, des produits étrangers autant que français (ce qui aurait donné un véritable avantage compétitif aux produits français parmi les plus propres du monde) et donc de réintroduire une forme de protectionnisme tout en allégeant la fiscalité sur le travail des français. Cela aurait eu également l’avantage d’intégrer une autre dimension à l’écologie qui ne se résume pas à l’émission de CO2 et aux thèses réchauffistes. On aurait pu imaginer un système de taxation sur la consommation avec des taux de TVA consolidé, TVA normal à 19,6% + TVA écolo en fonction du type de produits et du pays d’origine du produit, permettant de réellement taxer la pollution et en contrepartie d’alléger les couts du travail. Je crois que la TVA sociale pour alléger le coût du travail était aussi dans le programme présidentiel, de même que le verdissement de notre fiscalité. On aura pû faire d’une pierre deux coups, au lieu de cela, nous auront une mesure qui fera payer toujours les mêmes. Et même deux fois, une fois directement par la taxe et une deuxième fois quand leurs emplois partiront en même temps que les usines pour des pays qui taxent moins. Et tout cela sans résoudre aucun problème…En clair, la taxe carbone est dans la droite ligne de toutes les politiques économiques mises en place depuis 30 ans…Mais est-ce réellement une surprise lorsqu’on est gouverné par des socialistes de droite ou de gauche ?

Publicités

Une Réponse to “La taxe carbone « serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement »”

  1. collèege de penn-ar-c'hleuz said

    Nous sommes des élèves de 4e du collège de penn-ar-c’hleuz à Brest. Dans le cadre d’un projet pédagogique, nous aimerions publier votre photo avec des usine de la fumée dans la nuit GRATUITEMENT.

    Merci de répondre le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :